Jeudi 26 juillet, après quasiment 24 heures sans dormir et un trajet très long, me voici enfin aux Etats-Unis.

Ce voyage a commencé à germer dans ma tête il y a 3 ans, suite au décès de Michael. J’ai ressenti le besoin d’aller sur ses pas, de fouler les endroits où il est passé, de voir là où il a vécu et par-dessus tout, je voulais aller me recueillir à Forest Lawn. Depuis plus d’un an, j’ai préparé ce voyage et le parcours dans les moindres détails, cherchant les adresses, repérant les lieux et les temps de parcours (merci google map !). Je voulais voir ses maisons bien sûr (Neverland et Encino) mais aussi les studios d’enregistrement où il avait créé ses chefs d’œuvre, les lieux où il avait tourné ses short-films, les magasins où il aimait faire du shopping.

Depuis l’âge de 12 ans, Michael fait partie de ma vie, il a toujours été là : mon premier amour, un frère, un ami, un confident. Mon grand rêve, comme beaucoup de fans, était de le rencontrer. Je rêvais de voir Los Angeles aussi, parce qu’il y vivait. Je n’ai pas pu réaliser mon premier rêve, mais quand on a 40 ans et que l’on se retourne sur les années passées, on se dit qu’il est temps de réaliser ceux qui peuvent encore l’être. Alors me voilà partie, avec ma petite famille, enfants et mari, à la conquête de la Californie.

Au cours de ce voyage, je m’étais imposée qu’une chose : tout faire à fond. Je veux dire par là que je venais de faire des milliers de kilomètres, je ne voulais rien rater. Tant pis pour la timidité, tant pis pour le manquement aux règles, tant pis si certains endroits ou certaines photos pouvaient déranger aux yeux des autres, il fallait que je le fasse !

Première étape donc: Las Vegas. Ce n’est pas une étape anodine, puisque je savais que Michael y avait séjourné quelques mois.

Le jeudi soir en arrivant, sortie de l’aéroport en voiture. Mon premier regard se tourne vers le MGM Grand Hotel, que j’aperçois depuis la route. Les J5 se sont produits, pendant plusieurs semaines dans cet hôtel en 1974.

DSC05388

 Notre petit hôtel est situé entre le célèbre Circus Circus et la Stratosphère Tower. Une petite visite s’impose au Circus Circus. Tous les hôtels de Las Vegas ont leur casinos (bien sûr), leurs attractions ou leurs boutiques et dans celui-ci je tombe nez à nez avec des machines à sous Michael Jackson. Photo, of course !!

SAM_0116

SAM_0117

Le vendredi matin, A 9h, le GPS nous amène sous un soleil (déjà) de plomb devant une magnifique maison aux allures Sud Américaine, bordée de cactus géants : le 2710 Palomino Lane, là où Michael a vécu à son retour de Barhein, après son douloureux procès, n’est qu’à quelques minutes du Strip, le boulevard principal de Vegas, dans un quartier résidentiel, très calme.

SAM_0126

SAM_0127

SAM_0136

SAM_0139

Après quelques photos de la maison (sous toutes les coutures, ou presque !), je repars pour le Strip, direction le Caesar Palace Hotel, et son forum shops. J’avais appris, par d’autres fans, que Michael venait très souvent dans l’une des boutiques, « Antiquities ». En attendant son ouverture, petite ballade dans le centre commercial, magnifique !!

SAM_0172

SAM_0175

Enfin, je rentre dans la boutique. Les photos sont interdites à l’intérieur. Et pour cause. Une impressionnante exposition de photos/autographes de célébrités (sportifs, acteurs, chanteurs, ….). Je tombe dès l’entrée sur 2 cadres de Michael, avec sa signature originale : Le premier est une photo, vendue à 1595 dollars, le second, un fedora original, vendu à 3695 dollars (gloups !). Je sais que ce sont des originaux mais je décide de faire l’idiote afin d’aborder le patron qui est là justement ! Je lui pose la question et il me confirme qu’ils ont bien été signés de la main de Michael. Si je suis intéressée pour les acheter, il m’annonce qu’il me fait un prix pour la photo (environ 1000 dollars, frais de port jusqu’en France gratuit !!!) Bien entendu je suis obligée de refuser mais j’en profite pour continuer la conversation et je lui demande de me confirmer que Michael venait bien dans sa boutique. Il me répond, qu’effectivement, Michael est venu à plusieurs occasions dans sa boutique. Il me sort un album photos et me montre une photo de lui prise avec Michael et commence à me parler de lui. Il en parle avec beaucoup d’admiration, me disant que c’était un homme très gentil, adorable et qui avait des goûts très éclectiques, achetant aussi bien des publicités que des photos de sportifs, …. Il se souvient également de ses trois enfants qui courraient dans le magasin, spécialement fermé pour l’occasion. Blanket, tout jeune, semble l’avoir particulièrement touché. Il me répète que Michael était un homme formidable, je lui réponds qu’il n’a pas besoin de me convaincre là-dessus !!! La conversation se termine, il essaie de me faire acheter la photo mais, non,  je ne me laisse pas tenter !!!

Je pars avec regret de la boutique, ce voyage commence fort !

Un peu plus loin dans le centre commercial, un magasin du même genre attire mon attention. Une photo de Thriller signée de Michael.

SAM_0176

En flânant à l’intérieur, un des vendeurs m’aborde pour savoir si le tatouage que j’ai à l’épaule est bien celui de Michael. Je lui dis que oui et j’en profite à nouveau pour discuter avec lui de l’origine de l’autographe. Il s’agit bien d’un original, mais il l’aurait demandé à Michael, en échange d’une compensation financière, et cela se serait fait au domicile de Michael. Bon celui-ci non plus, je ne peux pas me le payer, même si là encore le vendeur est prêt à me faire une bonne réduction, mais je tombe sur une photo du Bad tour sympa sur laquelle je craque !

En fin de journée, après avoir marcher pendant des heures sur le Strip, toute la famille est fatiguée, mais je leur dis que je veux encore voir une boutique, au Venetian Hotel. Ca tombe bien (hé, hé tout est planifié !!!) c’est sur le chemin du retour.

Il s’agit de Regis Galerie. Vous vous souvenez, c’est cette fameuse boutique, dans le documentaire de Martin Bashir, où Michael achète (presque) tout ! L’endroit est magnifique et en entrant dans l’hôtel, j’aperçois l’escalator, celui par lequel Michael, dans le documentaire, arrive dans le centre !

DSC05371

DSC05372

DSC05377

La boutique est à quelques mètres, on ne peut pas la manquer, la vidéo du passage de Michael tourne en boucle, à l’entrée. Je pénètre à l’intérieur tout en revoyant les images du documentaire. Je revois Michael se tenir à tel endroit dans les escaliers, des frissons me parcourent le corps ! Au fond de la boutique des cadres, à vendre, sont exposés. Il est interdit de prendre des photos, mais comme je suis dans un recoin, j’en profite. Tant pis pour les règles !

DSC05374

DSC05375

DSC05376

Les vendeurs sont occupés avec des clients, donc impossible d’aborder la conversation avec qui que ce soit, dommage. Je traine devant la vidéo, que j’ai vu des tas de fois. Mais il faut partir, il commence à être tard, et nos jambes n’en peuvent plus !

Nous finirons quand même la journée par un magasin de bonbons IM-PRE-SSIO-NANT, où je trouve des chewing gums Bazooka, les préférés de Michael !!