Michael Jackson restera pour de nombreux artistes, une icone,  une référence majeure: Usher, Ne Yo et bien d'autres reconnaissent l'énorme influence que Michael a eu sur leur style musical et leurs mouvements.

Mais Michael lui même a puisé ses influences dans de nombreux artistes qui ont façonné son style.

Bien entendu le premier artiste qui vient à l'esprit de tous les fans, c'est James Brown. On se souvient de l'audition pour Motown en 1968 qui a permis aux Jackson 5 de décrocher leur contrat où Michael imite son idole à la perfection

"Je pense que James Brown est un génie. Il est incroyable. Je le regardais à la télé et je me fâchais contre les cameramens parce qu'ils montraient des gros plans de son visage au lieu de nous montrer ses pas de danse. Je me mettais dans tous mes états et je répétais: "Montrez-le! Montrez-le pour que je puisse apprendre!" (Michael Jackson,  interview Oprah Winfrey, 10 Fev 1993)

Mais il y a également Fred Astaire qui a eu une énorme influence sur l'art de Michael et notamment en matière de chorégraphie et de vidéo: Smooth Criminal, You Rock My World en sont les exemples mêmes. Même avec la chanson Dangerous, il y a du Fred Astaire

"Je me rappelle tous les théâtres : le Regal, l'Uptown, l'Apollo [...] C'était inouï le talent qu'on rencontrait dans ces endroits. La meilleure façon de faire son éducation dans ce métier c'est de regarder les maîtres au travail. Il y a des musiciens comme Springsteen et U2 par exemple, qui disent qu'ils ont tout appris dans la rue. Mais moi, je suis un homme de scène, et c'est sur la scène que j'ai appris, en regardant travailler les autres" (Michael Jackson dans son autobiographie Moonwalk).

On retrouve également dans l'extrait suivant, l'influence de Judy Garland sur la chorégraphie de Dangerous

 

En 1974, sort Le Petit Prince, un film musical de Stanley Donen avec des chorégraphies signées Bob Foss. Le film suit l'histoire contée par Antoine de Saint Exupery mais il est "entrecoupé de moments musicaux, chantés et dansés, absolument renversants, et notamment grâce au personnage du Serpent, campé par Bob Fosse himself, qui a pour l'occasion créé une gestuelle (tout en break), une silhouette (longiligne et souple) et un style (pantalon slim, sur-chaussures blancs, chapeau), qui est l'essence même du style jacksonien. Plus qu'une inspiration, un véritable modèle pour la jeune star qu'était alors Michael Jackson et qui allait adopter ces attitudes et ces mouvements dès la fin des années 70 et la sortie de Off the Wall (1979)" (1)


Et puis comment ne pas penser au Mime Marceau, que Michael adorait également.

Au lieu de long discours, voici une vidéo qui résume bien les influences de Michael dans ses clips

Et puis rappelons nous que si Michael a popularisé et a fait du Moonwalk sa marque de fabrique, il n'est pas le premier à l'avoir pratiqué.

Source: (1) premiere.fr