AndraeCrouch1

Né le 1er juillet 1942 à Los Angeles, Andrae Crouch a fait ses débuts dans la musique à l'église de son père, en chantant, jouant du piano et écrivant ses propres chants avant l'âge de 10 ans. Il forme son premier vrai groupe gospel au début des années 60, Andrae Crouch and the Disciples, mais il faut attendre jusqu'en 1977 avant que le groupe ne sorte son premier album, This Is Another Day.

La carrière de Crouch monte rapidement  en flèche, tant en sortant successivement plusieurs albums  (incluant la sortie de son album auto-intitulé en 1978, Don't Give Up en 1981, Live at Carnegie Hall en 1982, Pray en 1997 et Gift of Christmas en 1998), qu'en produisant des tubes gospel renommés comme My Tribute et The Blood Will Never Lose Its Power. Crouch a tourné dans le monde entier et collaboré avec les artistes pop les plus connus tels qu'Elvis Presley, Paul Simon, Diana Rosse, Quincy Jones et Madonna. Il a reçu un total de 9 Grammy Awards et une nomination à l'académie des Awards; il a participé aux bandes son de film tels que Le Roi Lion et Sauvez Willy.

Aujourd'hui Crouch a pris la suite de son père en tant que pasteur de l'église Christ Memorial Church of God in Christ.

Le nom  d’Andrae Crouch est donc synonyme de musique gospel. Il est l'un des plus renommé et respecté des pionniers du gospel contemporain. En combinant des éléments classiques de la musique gospel comme des appels-réponse et des choeurs, avec des techniques d'écriture et de production propres à la pop, le style Crouch a influencé plus d'un artiste. Et notamment Michael Jackson.

La première participation de Crouch  avec Michael Jackson remonte à 1988, sur l’album Bad et le titre Man In The Mirror. Si le titre a été composé par Siedah Garrett et Glen Ballard, c’est bien Michael qui eut l’idée d’appeler Andrae Crouch pour participer à la chanson. 

Sa rencontre avec Michael, se fera un peu par hasard, dans un avion.
“Nous étions dans le même avion, en première classe. Michael se trouvait sur le pont supérieur. Je lui ai adressé un petit mot qui disait qu’un jour nous travaillerons ensemble. En réponse, il m’a invité à le rejoindre, et nous sommes devenu amis à partir de ce moment.”
Il est donc tout naturel que Michael ait pensé à lui pour “Man In the Mirror”.

Andraé n’a pas hésité longtemps avant d’accepter.
“Lorsque Michael Jackson m’a demandé de travailler sur “Man In The Mirror”, j’ai tout de suite accepté car j’étais en accord avec le thème de la chanson.”

La participation de Andrae Crouch sera déterminante sur la dimension de la chanson.  

La chorale de Crouch est présente lors d’une des prestations de la chanson, à la cérémonie des Grammy Awards de 1988. C’est lui que l’on voit aider Michael à se relever eu cours de l’interprétation (à 8:30)

Par la suite, Michael fera appel à lui régulièrement, pour Will You Be ThereYou Are Not Alone , Keep the Faith, They Don’t Care About Us, Earth Song, HIStory et Speechless, sur le dernier album de Michael.

Andrae Crouch et sa chorale ouvrent la cérémonie hommage au Staple Center le 7 juillet 2009, avec "Soon and Very Soon"

choir andrae crouch

En 2011, le site Essence. Com a demandé à Crouch ce qu’il se rappelait  le plus de Michael :

ESSENCE.COM: You worked with Michael Jackson several times. What do you remember most about him? 
CROUCH: Michael was a kind, gentle, soft-spoken, loving and giving person. Michael truly loved performing and sharing his gift with the world. But he was really shy also, especially with new people. Sometimes we would go to the studio and Quincy Jones would be behind the boards and I would ask, “Where is Michael?” He would be hiding in the studio because he knew the choir was coming in. I would always tease Michael about that, but that’s just who he was. He was a wonderful person. 

ESSENCE.COM:Vous avez travaillé avec Michael Jackson à plusieurs reprises. Que retenez-vous le plus chez lui? CROUCH: Michael était quelqu’un de gentil, doux, à la voix douce, une personne  aimante et généreuse. Michael aimait vraiment la scène et partager son don avec les autres. Mais il était aussi très timide, surtout avec de nouvelles personnes. Parfois, nous allions au studio et Quincy Jones était derrière les panneaux. Je demandais: «Où est Michael?" Il se cachait dans le studio parce qu'il savait que la chorale allait arriver. Je taquinais toujours Michael à ce sujet, mais il était ainsi. C’était une personne merveilleuse.

b and w 15 p1

b and w 15 p2

b and w 15 p3