Gwen Cariño, responsable des relations publiques de l'Hôtel Manille, a raconté dans le Philippine Star, le 05 juillet 2009,  sa rencontre avec un client particulier de l'hôtel, Michael Jackson, en Décembre 1996. 

Quand j'étais responsable des relations publiques au Manille Hôtel, j’ai été chargée d’organiser la fête de Noël annuelle des orphelins où 300 enfants de différents orphelinats de Manille passaient une journée pleine de plaisir et de surprises. C’était un de mes plus gros projets et cela relevait du défi de se concentrer sur le travail la veille de ce grand événement, sachant Michael Jackson était dans l'hôtel.

Deux soirs auparavant, j'avais eu la chance de faire partie de son comité de bienvenue dans le hall de l'hôtel, avec mes collègues des relations publiques et de l’équipe commerciale, et de le voir passer devant moi.

manille dec 1996

La veille, un homme prétendant être l’assistant de Michael Jackson chez  Mamarao Productions est venu au bureau. Je ne me rappelle pas de son nom, mais il cherchait le «responsable" et a déclaré que son patron avait lu l'annonce de l'événement dans les prospectus « Chers clients », que nous avions distribué dans  toutes les chambres la semaine d’avant. Michael voulait savoir comment il pouvait apporter son aide. Son assistant a fait plusieurs allers-retours entre la chambre de Michael et le bureau des relations publiques après que nous lui ayons fait des suggestions.

Michael a proposé de  remplir les 300 sacs destinés aux enfants avec des gadgets, des jouets, des bonbons et des chocolats. Mais on avait près de 50 sponsors, et  disposer de tout représentait un problème.

Alors j’ai réfléchi ... comment le Roi de la Pop pouvait-il nous aider de façon significative? Je ne pouvais pas lui demander de jouer avec les enfants au Palayok ou au pabitin, il finirait par être bousculé! Comme l'événement annuel était basé sur le don, j’ai rassemblé tout mon courage et j'ai dit au gars de chez Mamarao que la meilleure chose que Michael pouvait faire était d'être présent pour nous aider à distribuer les sacs de cadeaux, de signer des autographes et de poser avec les enfants pour les photos.

"Wow, cela ne va pas être facile. Vous parlez d’une distribution de cadeaux à 300 enfants et j’imagine déjà le chaos qui va régner. Nous verrons. Je vais revenir vers vous ", m’a-t-il dit.

La pause déjeuner est arrivée et c’est le repas le plus rapide que j'ai pris de toute ma vie. L’assistant de Michael n’est revenu qu'après 17 heures et il m’a dit, "Michael est plus qu'heureux de faire ce que vous suggérez. Comment cela va-t-il se passer demain?"

J’avais envie de hurler. J'ai dû me calmer et reprendre mes esprits pendant que la Lizzie Maguire en moi disait: «On se concentre."

Nous avons convenu que Michael viendrait après les jeux, le programme musical et le goûter, et qu’il donnerait les sacs de cadeaux à la fin. Ma collègue Annette Africano et le patron Dulce Agnir ont renforcé la sécurité dans le jardin et autour de la scène, car nous avions décidé de distribuer les cadeaux à cet endroit. Nous nous sommes assuré que les enfants se mettraient correctement en ligne.

Et le moment est arrivé. C’était aux Champagne Gardens le 7 décembre 1996. J'ai été surprise de le voir marcher vers nous, guidé par son assistant. Michael est venu à moi car je devais l'informer du déroulement.

mjkop7

"Bonjour, comment allez-vous? Merci beaucoup de me laisser venir, je sais que je suis en avance, je ne voulais pas manquer le spectacle ".

J'ai dit: «Vous plaisantez? Merci beaucoup de vous porter volontaire! Alors Michael, pourquoi ne simplement vous assoir ici et regarder le spectacle avant de distribuer les cadeaux. Je vais devoir modifier un peu le programme ".

Il a répondu: «Bien sûr, comme vous voulez... (S'arrêtant pour regarder mon badge) Gwen!

"J'étais stupéfaite, il était incroyablement gentil et modeste. Et dans ma tête, je me disais "Oh mon Dieu, je ne rêve pas!"

C’était incroyable de voir comment il est patiemment resté assis durant le spectacle. Carol Banawa, qui était alors un pilier de "Ang TV" ne pouvait pas croire que MJ la regardait faire son numéro. Elle a eu sa blouse rouge signée par lui juste après son show.

Puis a suivi le numéro de danse de Stefano Mori. Plus tard, ses choristes et ses danseurs sont venus sur scène suivis par certains jeunes de différents orphelinats qui ont dansé au rythme de «Billie Jean». Le sourire sur le visage de Michael était tout simplement incroyable.

Ensuite, nous avons annoncé que Michael allait distribuer des cadeaux sur scène. Je lui ai expliqué qu'il y avait des sacs pour les enfants les plus jeunes et d’autres pour les plus grands et il a hoché la tête. L'émotion et l'excitation qu'il a données à ces enfants étaient incroyablement touchantes. C’est au cours de cette distribution de cadeaux que j'ai pu avoir un aperçu de MJ, non pas en tant qu’artiste mais en tant que personne.

322439_original

Il était 13h. Le Père Noël (David Endriga, un ami de Francis Capistrano, mon collègue) était avec nous. La chaleur était écrasante et j'avais peur que Michael n’ait trop chaud avec ses vêtements noirs à manches longues et son chapeau.

«Vous allez bien Michael? Vous pouvez prendre une pause ? » je lui ai dit.

Il a répondu, «Je suis cool, Gwen. Imaginez comment le Père Noël peut se sentir dans son costume de velours et avec sa barbe. Ca va. "

Je ne l’ai jamais entendu se plaindre ou dire un mot au sujet de la chaleur ou de la longueur de la file des enfants. Il avait les plus belles manières. Il n'a même pas demandé à boire ou une serviette pour essuyer sa sueur, mais un de nos collaborateurs a fait en sorte qu'il ait un verre de jus d'orange frais.

mqdefault

Une heure passa et nous étions à la moitié de la distribution des cadeaux quand nous avons remarqué que le jardin s’était rempli. D’un seul coup,  il y avait les médias, les hommes politiques, des officiels et les clients de l'hôtel, y compris ceux d’une réception de mariage à proximité et qui avaient laissé les jeunes mariés pour venir apercevoir le du Roi de la Pop.

"Oh, ce n’était pas prévu, je suis désolée,» je lui ai dit

"Tout va bien, on va s’en sortir», dit Michael en souriant. Comme nous venions de terminer de donner le dernier sac cadeau à un petit orphelin de 11 ans, une nouvelle ligne d'enfants et d'adultes s’est formée. Le garde du corps de Michael, Wayne, a dit. "On peut y aller maintenant."

Michael a répondu calmement: «Nous ne pouvons pas partir quand il ya encore des gens qui attendent. C'est Noël, mec ".

J’ai senti mon cœur battre plus vite et mes poils se sont hérissés. Il n'était pas seulement l'interprète le plus électrisant, mais la personne la plus généreuse.

Michael-Jackson-Manila-1996-32804188654

Un des moments les plus mémorables a été quand une dame est venue vers lui pour lui demander un autographe. En riant et en se tenant le ventre, il a dit "Hey Gwen, regardez ça." Il murmura: «C'est un chèque en blanc. La dame m’a fait signer sur un chèque en blanc. "

Nous avons beaucoup ri mais ce n’était pas la seule situation comique. Plus tard, il m’a montré, ainsi qu’à et Wayne, ce que d’autres personnes utilisaient ou trouvaient quand ils ne pouvaient pas trouver du papier pour le faire signer. Une dame lui a fait signer au dos de son élégante robe, d’un grand créateur Philippin. Un adolescent était venu vers lui avec une feuille morte et un autre, un ballon de baudruche éclaté. Imaginez comment nous avons ri

C'était une expérience incroyable. A un moment, il m'a demandé si j'allais assister à son concert HIStory et j'ai répondu, "Demain soir."

"Oh, vous allez adorer!" m’a dit Michael.

C’est alors qu’il s'est inquiété de la scène parce les adultes étaient plus nombreux que les enfants. Son visage reflétait sa nervosité, mais il ne se plaignait toujours pas. Il frappa le plancher de bois avec son pied plusieurs fois en s’assurant qu'il était suffisamment solide et qu’il ne tomberait pas

"J'ai connu l'effondrement de la scène et je veux juste m'assurer que nous sommes tous en sécurité ici», m’a-t-il expliqué.

Une partie de moi souhaitait voir la queue se  terminer parce que nous étions littéralement en train de fondre sous la chaleur et nous étions inquiets pour notre sécurité, mais l’autre partie ne le voulait pas car je savais qu’une fois la queue terminée, Michael partirait.

Mais la fin est arrivée. J'ai réussi à obtenir un autographe pour mes soeurs et moi avant que notre directeur général, Clem Pablo, lui demande de chanter «Give Love On Christmas Day.

001hwghx

Cesar Sarino, l'un des responsables de l'hôtel, a adressé ses remerciements au Roi de la Pop. Puis j'ai vu ses gardes et ses assistants emmener Michael hors de la scène. Je me suis dit, "Oh non, je n'ai même pas eu la chance de lui dire au revoir."

Soudain, j'ai vu Michael revenir sur scène et dire: «Merci beaucoup, à vous et votre équipe, Gwen. Cela signifie vraiment beaucoup. "Puis il m’a prise à part et m’a dit:« Je vous vois au concert. "

(…)  Ces deux actes incroyables du Roi de la Pop – se porter volontaire pour une action caritative et donner généreusement de son temps pour les plus démunis – représentent à jamais la façon dont je me souviendrai de cet homme.

Source: http://www.newsflash.org/2004/02/tl/tl013345.htm

xmaswithgwen