the-jackson-an-american-dream

The Jacksons: An American Dream est une mini-série de six épisodes diffusée le 15 et le 18 novembre 1992, aux Etats-Unis, sur la chaîne américaine ABC. Elle est basée sur l'histoire de la Famille Jackson des débuts à Gary dans l’Indiana jusqu’au Victory tour en 1984 en passant par les Jackson Five.

En France, la mini-série a été diffusée en 9 épisodes de 28 minutes, sous le titre La Famille Jackson en décembre 1993 dans l'émission Giga sur France 2. Elle a été rediffusée en août 1995. En 2002, elle a été remastérisée et réduite en 2 téléfilms et diffusée sous le titre The Jacksons, un rêve américain.

american dream0001

american dream0002

Le projet de la série est l’idée de Jermaine et sa compagne de l’époque, Margaret Maldonado, qui en sont d’ailleurs les producteurs. Il serait né lors de l’enregistrement de l’album des Jacksons, 2300 Jackson Street.

Les auditions pour les personnages ont eu lieu à Los Angeles, New York, Chicago et Pittsburgh. Les acteurs n’ont été choisi qu’après l’approbation des membres de la famille Jackson concernée. Le fils aîné de Jermaine joue le rôle de son père.

Le tournage a eu lieu à Pittsburgh (Pennsylvannie), pour toutes les scènes concernant les premières années à Gary puis à Los Angeles. Il semble même que la maison familiale d’Encino ait même été utilisée pour le tournage.

0 (1)       mqdefault

wilie

Le film :

Le générique du film montre des images des vrais Jacksons durant leurs prestations sur scène, en tournée, quelques extraits du clip "Can You Feel It", des pochettes de disques, des couvertures de magazines et des photos de la famille. Le film est principalement basé sur l'autobiographie écrite par Katherine Jackson, et sortie en 1990, My Family (Jackson et Jackson, Histoire d’un rêve).

La première partie du film évoque la façon dont Joseph et Katherine ont réussi à élever leurs enfants, d'abord à Gary,en Indiana, puis subissant les conséquences de la célébrité des frères à leurs début dans les Jackson 5.

La deuxième partie du film raconte les luttes du jeune Michael Jackson voyant ses frères se marier tôt alors même qu’ils sont en pleine gloire avec les J5, ses problèmes avec l'acné à l'adolescence, sa célébrité avec le succès de ses albums Off the Wall et Thriller et sa légendaire performance de "Billie Jean" durant le Motown 25, ainsi que sa relation difficile avec son père.

Si la série met évidemment l’accent sur le personnage et la carrière de Michael, Jermaine Jackson explique que les héros de cette histoire ne sont pas les Jackson 5 mais ses parents. Malgré les moments difficiles que la famille a pu affronter, "Nous avons eu une bonne éducation», dit –il «Nous avons suivi la bonne direction. Mon père et ma mère ont fait de bonnes choses. Ils peuvent être critiqués maintenant, mais ils ont fait ce qu’ils devaient faire pour nous. Ils voulaient qu'on arrive au sommet, et ils ont réussi." (latimes.com)

Quelques titres originaux se retrouvent tout au long du film: "Beat It", "Human Nature", "Billie Jean", "I Want You Back", "I Wanna Be Where You Are", "I’ll Be There", "Rockin 'Robin "," ABC "et" Dancing Machine ". Sur toutes les autres chansons, la partie vocale de Michael Jackson est réalisée par Anthony Harrell, Jason Weaver ou Kipp Lennon (celui-là même qui interprète Happy Birthday Lisa dans l’épisode des Simpsons, Mon Pote Michael Jackson et qui prête sa voix au personnage de Michael dans l’épisode Just Say No ! des Flinstone).

L'histoire:

Joe Jackson, un jeune musicien, fait la rencontre de Katherine Scruse, une jeune femme timide, lors d'une fête. Dès lors, il fera en sorte de la voir le plus souvent possible mais elle repousse ses avances. La jeune femme se découvre cependant une attirance envers le musicien qu’elle finira par épouser. Le couple ira vivre à Gary, dans l’Indiana, dans une petite maison trop étroite pour leurs 9 enfants.

jacksons-an-american-dream       the-jacksons-an-american-dream-cast-17911470

Tandis que Joe a délaissé son avenir de musicien pour travailler à l'usine de la ville, Katherine élève ses enfants en vivant sur leurs économies. Un soir, Joe découvre que l'un de ses enfants a utilisé sa guitare et le bat sous les yeux de ses frères. Mais il se rend compte que ses enfants ont un certain potentiel pour la musique. S’engagent alors des heures de répétitions et des kilomètres à parcourir les villes pour jouer dans des clubs et participer à différents concours. Joe réussira à faire signer ses fils avec la Motown, une célèbre maison de disques de Detroit, dont son président, Berry Gordy saura amener les Jackson 5 au sommet de la gloire, un succès avec sa tête, le jeune Michael Jackson.

mj      174522-6

Des erreurs

Certaines scènes du film sont différentes de la façon dont les faits se sont réellement produits.

• Au début du film Joseph Jackson et Katherine Scruse se rencontre à Chicago en 1945, alors qu’ils se sont rencontrés en 1947 .
• La date de naissance de Michael donnée dans le film est 1959, alors qu’il est né en 1958.
• Dans la scène de l'audition pour la Motown , le groupe interprète " I Got the Feelin » de James Brown . Les 5 frères chantent "baby, baby, baby", alors qu'en réalité seul Michael chante cette partie.
• Durant l'audition chez Motown , Berry Gordy n'était pas présent. L'audition a été filmée et montrée plus tard à Gordy.
• Dans une scène, The Jackson 5 chantent «Since I Lost My Baby", et Michael chante les couplets. Les Jackson 5 ont enregistré la chanson durant les sessions pour l’album Diana Ross Presents The Jackson, et c’est Jermaine qui chante
• Lorsque les Jackson 5 sont dans le studio d'enregistrement, ils enregistrent la chanson " Kansas City ". Or, le groupe n'a jamais enregistré la chanson.
• Dans la scène où les Jackson 5 chantent l'hymne national, le hors-champ de Dodger Stadium est clairement visible. En réalité, ils ont joué dans le Riverfront Stadium de Cincinnati lors des Séries mondiales de 1970.
• Lorsque Michael enregistre " Human Nature" pour son album Thriller nous sommes en 1983, dans le film. Or l'album est sorti en 1982.
• Lors de sa performance sur Billie Jean au Motown 25, Michael met son gant à paillettes sur sa main droite. En réalité il était sur sa main gauche 
• Dans la scène où les Jacksons tournent une publicité Pepsi, les cheveux de Michael prennent feu et il tombe dans les escaliers. En fait, Michael ne savait pas que ses cheveux étaient en feu et il continuait à danser dans les escaliers.

$T2eC16FHJHgFFl58impEBSeTtC!1+g~~60_57

$(KGrHqQOKp0FJg8,l+LEBSeTtK4gRw~~60_57

Accueil de la série

The Jacksons: An American Dream est devenu l'un des minis séries musicale biographiques les plus populaires. Elle a été un grand succès des années 1990, générant des taux d’audience importants.

daily news 27 11 1992

La série a ensuite été rediffusée sur VH1 puis sortie en cassette VHS et DVD. La version DVD comporte deux DVD. Le premier a été nommé "Les premières années" et le deuxième "Les années de réussite».

The_Jacksons_And_American_Dream_Fro

 Le dvd version américaine

424303110109096

 Le dvd version française

$T2eC16N,!y8E9s2filoBBRY6qB62Nw~~60_57

 

En 2004, VH1 a produit Man in the Mirror: The Michael Jackson Story. Ce film se présente un peu comme une suite de An American Dream et raconte la vie de Michael de la fin de The Jacksons à 2003.

190px-MITM_The_Michael_Jackson_Story

La série a remporté un Emmy Award pour Outstanding Individual Achievement in Choreography, et a également été nominée dans 3 autres categories: Outstanding Individual Achievement in Hairstyling for a Miniseries , Special, Outstanding Miniseries et Outstanding Sound Mixing for a Drama Miniseries or a Special.
(Les Emmy Awards, surnommés Emmys, sont des récompenses de la télévision américaine, remises par l'Academy of Television Arts and Sciences qui honorent chaque année, depuis 1949, les meilleures émissions et les meilleurs professionnels de la télévision américaine ).

Bumper Robinson (qui joue Jackie à l’adolescence) a remporté un Young Artist Award du meilleur jeune acteur dans un téléfilm, et Alex Burrall et Jason Weaver (qui interprètent les rôles de Michael enfant et adolescent) ont tous deux remporté un prix spécial Outstanding Young Performers Starring in a Mini-Series (prix d’excellence pour jeunes interprètes vedette dans une mini-série).

$(KGrHqZ,!kwE-nNShph)BP)oS0gWDg~~60_35

Jason Weaver (Michael) et Holly Robinson (Diana Ross)

On se souviendra tout particulièrement de l'interprétation d'Alex Burrall dans le film lorsqu'il interprète Climb Every Mountain, la première prestation sur scène de Michael

micheal-the-jacksons-an-american-dream-11949693-480-360

Wylie Draper, qui interprète Michael Jackson à la fin de l’adolescence et à l’âge adulte, est décédé un an après la sortie du film, d’une forme rare de leucémie. Il était âgé de 24 ans. Il a cependant eu l’occasion de participer, en tant que danseur, au tournage du short film Remember The Time.  (on l'aperçoit dans le making of du clip entre 0:40 et 0:46)

WylieD

Le casting

• Lawrence Hilton: Jacobs: Joseph Jackson
• Angela Bassett : Katherine Jackson
• Holly Robinson Peete : Diana Ross
• Margaret Avery : Martha Scruse
• Billy Dee Williams : Berry Gordy
• Vanessa Williams : Suzanne de Passe
• Eugene Lee : Bill Bray
• Alex Burrall: Michael Jackson (de 6 à 8 ans)
• Jason Weaver: Michael Jackson (de 9 à 14 ans)
• Wylie Draper : Michael Jackson 
• Jermaine Jackson II : Jermaine Jackson (de 10 à 17 ans)
• Colin Steele : Jermaine Jackson
• Bumper Robinson : Jackie Jackson (de 12 à 16 ans)
• Terrence Howard : Jackie Jackson
• Shakiem Jamar Evans: Tito Jackson (de 11 à 15 ans)
• Angel Vargas : Tito Jackson
• Nicolas Phillips : Randy Jackson
• Floyd Myers Jr. : Marlon Jackson (de 7 à 9 ans)
• Jacen Wilkerson: Marlon Jackson (de 10 à 15 ans)
• Marcus Maurice : Marlon Jackson
• Monica Calhoun : Rebbie Jackson
• Ebonie Smith : LaToya Jackson (de 13 à 15ans)
• Maya Nicole Johnson : Janet Jackson
• Monica Allison : Hazel Gordy
• Elizabeth Narvaez : Dee Dee

joe  katherine

 Joe et Katherine dans la série

00184928

 Les acteurs qui interprètent les J5 et Diana Ross

Jaki Brown décrit le casting de la mini série de cinq heures de ABC "The Jacksons - An American Dream" comme le "travail de ma vie."

La directrice du casting explique au LAtimes en 1992, qu'elle devait trouver 15 acteurs pour jouer les Jackson 5, à trois étapes différentes de leur vie. Les acteurs devaient non seulement ressembler aux frères, mais ils devaient aussi être capables de chanter  de manière synchronisée sur les titres et de danser sur les 38 titres des Jackson qui font partie de la mini-série.

«C'était ce qui  était le plus difficile", a déclaré Brown, directrice de casting de films nominés aux Oscars comme "Boyz N the Hood» et «Stand and Deliver».

En plus de cela, la distribution devait être approuvée par la famille. Des vidéos de chaque session des castings étaient remis aux producteurs Jermaine Jackson et sa femme, Margaret Maldonado Jackson, puis aux parents, Joseph Jackson et Katherine. Michael Jackson a également donné son approbation sur les trois acteurs qui joue son personnage. (...)

anamericandream-cast_

Brown explique que les murs de bureaux étaient couverts de photos géantes des chanteurs à différents stades de leur carrière. "Si je voyais  quelqu'un dans la rue qui ressemblait à l'un des Jacksons, je l’abordais," dit-elle.

Le casting a commencé à Los Angeles avec un énorme blitz publicitaire. «Nous avons ouvert une boîte postale où les candidats pouvaient envoyer une petite photo, un fichier audio ou vidéocassette," dit-elle. Chaque jour, son bureau recevait des centaines de courriers de tous les coins des États-Unis. «Je ne peux pas dire qu’on ait eu autant de personnes que je l'espérais", dit-elle. «Je disais constamment aux producteurs, que s’il y avait un autre Michael Jackson dans le monde, je pense que nous le saurions."

Personne n'a été retenu malgré cette grande campagne publicitaire. Brown a eu plus de chance avec les appels de castings à New York, Chicago, Pittsburgh et Los Angeles. «Je peux dire que j'ai probablement vu près de mille enfants», dit-elle. «J’ai du en voir quelques centaines pour chaque rôle, mais pour le personnage de Michael, c'était le double."

La plupart des trois groupes d'acteurs qui jouent les Jacksons ont un certain type d'expérience dans le cinéma. Jason Weaver, 12 ans, qui joue le deuxième Michael, faisait partie du film de 1990 "The Long Walk Home" et de la série d'ABC de courte durée "Brewster Place."

michael

Avant son audition à Los Angeles, Weaver, qui chante lui-même des chansons pré-Motown dans la mini-série, a regardé et écouté des cassettes de Michael, pour apprendre tous ses mouvements. «Tout a bien marché quand je suis allé à l'audition," dit Weaver. «Il y avait tant d'enfants là-bas. Je me suis simplement dit « je peux le faire ». (J'ai fait semblant) d’être dans une grande salle et ça a fonctionné. C'était tellement grand. C’est comme si Michael m’avait désigné parmi plus de 300 enfants. "

Weaver est un grand fan de Michael. "Il a travaillé dur depuis son enfance,» dit-il. «Quand vous avez quelqu'un d'aussi talentueux que ça et qui a  travaillé aussi dur, il mérite le genre de publicité et le respect qu'il a."

La partie la plus difficile du casting a été de trouver le troisième Michael, qui joue la période "Billie Jean" "Beat It".

Wylie Draper, qui a obtenu le rôle de Michael,  un danseur professionnel et sosie de Michael, avait pris des cours de théâtre au collège, mais n'avaient jamais joué à l'écran. Une femme du casting à Pittsburgh connaissait Draper et l’a recommandé à la réalisatrice de la série,  Karen Arthur. "Elle savait que je ressemblais à Michael et que je pouvais danser comme Michael", a déclaré Draper. 

the-jacksons-an-american-dream-the-mini-series-727ae     wylie

Jaki Brown avait repéré Draper sur un bateau de croisière de San Pedro, où il jouait dans une revue musicale.

Brown se souvient que c’était le dernier week-end de casting lorsque Draper est arrivé. "Il est entré et mon coeur s'est arrêté", a déclaré Brown. «Quand Mme Jackson est venue et qu’elle l’a vu, elle s’est mise à pleurer. Il a fait son numéro habituel de Michael Jackson et nous avons su que c’était le bon »

Draper a indiqué qu'il a commencé à danser comme Michael Jackson après la sortie de l’album "Off the Wall". «J’avais 11ans», a déclaré Draper. "Avec mes amis dans le quartier, on dansait comme lui."

Bien qu'il n'ait jamais rencontré Michael Jackson, celui-ci a vu le travail quotidien de Draper qui raconte que quand il a obtenu le rôle, "J'avais un peu peur de jouer son personnage. Je ne savais pas comment j'allais jouer Michael."

Malgré son manque d’expérience dans le cinéma et après la première panique, Wylie dit que la mini-série  est devenue la meilleure expérience de sa vie. «Je suis un danseur professionnel, (mais) j'ai toujours voulu jouer et faire des films et des trucs comme ça. J'ai eu la chance de faire à peu près ce que je voulais faire."

La Bande Originale du film

 De cette production télévisuelle sort fin 1992 un album appelé The Jacksons: An American Dream (Soundtrack Album) émaillé de classiques des Jackson 5 avec des titres en studio, en live et avec le premier enregistrement sur disque de ses neveux les 3T

Même s’ils ne sont pas tous interprétés par les J5, certains titres sont intéressants comme la version de Who’s Loving You, enregistrés à Gary, lors du concert qui marque le retour du groupe dans leur ville natale, le 29 mai 1971, ou encore le medley live de I want You Back/ABC enregistré durant le concert au forum de Los Angeles le 26 août 1972 et qui sera, en 2010, sur le CD Live at The Forum.

La tracklist
1. "Who's Lovin' You" [Live] - 5:39
2. "Kansas City" (Jason Weaver) - 2:19
3. "I'll Be There" (de l’album Third Album)- 3:56
4. "In the Still of the Night" (Boyz II Men) - 2:51
5. "Walk on/The Love You Save" [Live] (enregistrée à Gary le 29 mai 1971) - 6:05
6. "I Wanna Be Where You Are" (Jason Weaver) - 4:21
7. "Dancing Machine" (de l’album G.I.T.: Get It Together) - 3:17
8. "The Dream Goes On" (Jermaine Jackson) - 3:50
9. "I Want You Back/ABC" [Live] - 3:23
10. "Stay With Love" (Jermaine Jackson and Syreeta) - 4:19
11. "Never Can Say Goodbye" (de l’album Maybe Tomorrow)- 2:59
12. "You Are the Ones (Interlude)" (3T) - 1:51
13. "Dancing Machine [Remix]" - 3:43

 

$(KGrHqR,!o!FC1MqNBwKBQv+0IggUg~~60_35   cd back

Fiche Technique 

Réalisation : Joyce Eliason, Jermaine Jackson et Margaret Maldonado Jackson
Scénario : Jermaine Jackson
Production : Joyce Eliason, Jermaine Jackson, Margaret Maldonado Jackson et Suzanne De Passe
Musique : Harold Wheeler
Montage : Paul Rubell
Pays d'origine : États-Unis
Durée : 4 heures
Date de sortie : 1992

 Quelques extrait du films en photos:

0 (2)  0

011266_27    hqdefault

 

screenshot_1207   The-Jacksons-an-American-Dream-photo-the-jacksons-an-american-dream-11949698-400-300

screenshot_1206      large

n_4_p1

n_4_p2

 

Extrait du Black & White n°4

n5

 

Extrait du Black & White n°5