Jeudi 17 avril, nous quittons Las Vegas et prenons la route en direction de notre prochaine étape et de notre hôtel pour la nuit suivante, le 1880 Union Hôtel de Los Alamos, en Californie, un hôtel que les fans de Michael Jackson connaissent bien pour avoir été un des lieux de tournage du clip Say Say Say.

20140417_154139

Quelques heures plus tard, nous voici arrivées devant cet hôtel qui a gardé ses airs de far west. Los Alamos est une petite ville d’un peu moins de 2000 âmes (que d’ailleurs on ne voit pas beaucoup !) située sur la route entre San Francisco et Los Angeles, et l’hôtel est l’attraction de cet endroit. Un hôtel historique que les propriétaires ont gardé à l’image d’un endroit sorti tout droit d’un bon western.

SAM_0035

La rue est déserte quand nous garons notre voiture vers 16h. Nous sommes impatientes de découvrir la chambre que nous avons réservée, la fameuse chambre Say Say Say, celle là même où Michael Jackson et Paul McCartney ont tourné une partie du clip du même nom.

Nous sommes accueillies par une jeune fille, très sympa et dynamique qui nous met tout de suite à l’aise. Elle devine que nous sommes des fans de Michael et nous indique que Neverland n’est pas très loin.  Ca on le sait déjà !!! :)

L’accueil de l’hôtel est tout de suite reconnaissable. Etant venue il y a deux ans, j’indique à Isabelle, qui l'a également reconnue, qu’il s’agit de la pièce où, dans le clip (à 2 :39), Michael et Paul entrent, tout comme nous l’avons fait quelques secondes auparavant.

SAM_0006

entrée

La jeune fille nous mène à la chambre numéro 2, à l’étage, et tandis que nous la suivons, je regarde autour de moi. L’endroit est superbe, décoré avec des objets d’époque et des livres anciens d’histoire sont à notre disposition dans la bibliothèque du couloir qui mène à la chambre. Devant la chambre, un salon  avec son vieux poêle et le papier peint démodé. C’est ici, nous indique notre hôtesse, qu’une des scènes de Say Say Say a également été tournée, celle du billard (à 3 :01 dans la vidéo). Le papier peint ne semble pas avoir bougé !!!

SAM_0030

 

20140417_160029

billard

La porte de la chambre s’ouvre enfin et la première chose que je vois c’est ce fameux miroir et l’encadrement de la porte (celle qui mène à la salle de bain) d’où sortent Michael et Paul dans le clip (à 2 :45 dans la vidéo). Si le miroir semble avoir été changé (et peut être le lit bien que la jeune fille nous certifie que non ?), le papier peint parait être le même. J’ai l’impression que Michael va arriver devant moi et interpréter la chanson !!!

SAM_0640

SAM_0736

SAM_0631

SAM_0634

SAM_0628    sdb   

SAM_0737    michael-jackson-paul-mccartney_1ssj8_q10s9

La chambre n’est pas très grande, mais confortable. La salle de bain est petite, on aura la désagréable surprise de ne pas avoir d’eau chaude, mais ce n’est pas grave….on est dans la chambre qui a servi au tournage !!!! Et en plus on retrouve la wifi, que nous n’avions pas à Las Vegas. Ca ne fait pas très époque cow boy, mais on est contente de pouvoir à nouveau joindre nos familles.

Après avoir posé nos valises et nous être détendues quelques minutes, nous décidons de repartir. Neverland nous attend !!!

Auparavant, petit arrêt à l’Antique Depot, qui est à quelques centaines de mètres, à l’entrée de la ville. Il s’agit du dépôt qui a également servi pour quelques scènes de tournage du clip. En en discutant avec la jeune fille de l’hôtel le lendemain, elle nous dira que le tournage a eu lieu tout au fond du dépôt, dans la dernière salle. Une scène avait été installée pour le tournage.

SAM_0648

Nous pénétrons dans ce dépôt que j’ai déjà vu, deux ans auparavant. Mais Isabelle le découvre. Difficile de s’imaginer l’endroit tel qu’il était au moment du tournage car il n’y a pas beaucoup de ressemblance. Seules les poutres du toit que l’on aperçoit dans la scène de vaudeville (à partir de 3 :31 dans la vidéo) pourraient nous l’évoquer…et encore !!!

SAM_0643

vaudeville    5202219941_e21aff506b

Ce dépôt est tout simplement une grande brocante…des tas de vieux objets sont entassés là à attendre une nouvelle vie. Nous nous arrêtons au rayon des vinyles et j’aperçois également les vieux magazines. Je me dis qu’il doit bien y avoir du Michael Jackson là dedans, mais rien n’étant classé, je n’ai pas le courage de chercher !

Nous repartons et dans la voiture je rentre l’adresse que je préfère dans le GPS, le 5225 Figueroa Mountain Road à Los Olivos, l’adresse de Neverland. J’ai hâte de revoir le portail du ranch !

SAM_0714

Une quinzaine de kilomètres plus tard, sur un trajet dont je me rappelle comme si j’étais venue la veille, nous arrivons enfin devant ce portail reconnaissable entre mille. C’est encore un moment d’émotion que d’être là, même si effectivement, cela n’est pas pareil que quand je l’ai découvert la première fois.

SAM_0653

SAM_0682

Une voiture est déjà garée sur le côté du ranch mais ne restera pas longtemps.

Le temps est nuageux, j’espérais assister au coucher de soleil à Neverland, qui parait-il est magnifique, c’est râté.

L’endroit est beaucoup plus vert qu’il y a deux ans, en plein été, et fleuri. La Californie vient de subir un « hiver » sec mais Neverland semble être à part. Un écrin de verdure et de calme ….c’est toujours aussi magnifique. Quel plaisir d’être là à nouveau, même si j’ai une boule à l’estomac. Je ne pensais pas, quand j’en suis partie en pleurs, deux ans plus tôt, que je pourrais y revenir aussi vite.

Alors je profite, j’ai envie de tout observer, de passer un moment ici. Je fais des photos, je dépose la petite carte que j’ai préparée, parmi les autres déjà présentes, celle d'une autre fan aussi. C’est là que j'avais posée la mienne également la dernière fois. C’est mon endroit (et celui de bien d’autres au vu des messages !). Je laisse aussi un message, ma trace, sur le mur, près du portail, qui a été repeint récemment. J’ai moins de regret à le faire que la première fois, pourquoi ? Je ne sais pas.. Les murets  semblent être nettoyés de temps en temps mais peu importe, j’ai besoin de le faire.

SAM_0663

Je ramasse aussi quelques souvenirs ..des roses, notamment, qui ont depuis séché et que je garde précieusement.

SAM_0685    SAM_0686

Et puis, j’attends…. C’est si bon de prendre son temps ici…je crois que je pourrais y passer des heures. Je pense et je revois Michael si heureux ici, ses allées et venues par ce portail qui est près de moi. Je me dis que j’ai été idiote de ne pas avoir fait ce voyage quand il était encore là…ce sera mon éternel regret…

SAM_0679    SAM_0680

L’endroit n’est pas  inactif : dans la petite maison, à l’entrée, après le portail, ça remue pas mal. L’homme qui est là, le gardien sans doute, va et vient. Un chien le suit.

SAM_0666

SAM_0667

Des voitures vont arriver de la route qui vient du ranch, celle que j’aimerais suivre si ce portail ne m’en empêchait pas. Des employés, certainement, qui, ayant terminé leur journée, rentrent chez eux. Ils nous regardent pendant que nous prenons des photos, pas étonnés, juste curieux. Ils doivent avoir l’habitude de voir du monde ! Que j’aimerais pouvoir me faufiler au travers du portail grand ouvert devant moi !!! Mais non, je reste raisonnable. Après leur passage, on ne cessera de se demander ce qui peut bien se passer, là bas, quelques miles plus loin.

SAM_0699

96208204_nev

SAM_0706

Le temps passe et la fraîcheur commence à tomber. Il est temps de repartir. Mais pas directement. Nous décidons de continuer la route après le portail pour voir ce qu’il y a….et finalement  pas grand-chose. Michael était bien à l’abri des regards !

SAM_0707    SAM_0709

SAM_0710    SAM_0712

Nous redescendons vers Los Olivos, avec quelques adresses à voir. Je sais que nous devons revenir le lendemain alors le départ n’est pas trop difficile, mais j’ai déjà hâte !

20140417_170448

En passant sur la route, à l’aller, j’avais aperçu la Mattei’s Tavern, un restaurant où Michael allait diner, occasionnellement. Il est à l’entrée de Los Olivos, nous nous arrêtons devant pour quelques photos, sans déranger les clients qui sont déjà attablés.

SAM_0715   SAM_0717

Un peu plus loin, sur la partie gauche de la rue centrale de Los Olivos, se trouve la Young’s Gallery, un petit magasin de tableaux. Michael y venait parfois. Nous sommes la fin de la journée et il est malheureusement fermé. Quelques photos et nous n’aurons pas plus de chance avec le magasin Jedlicka’s, un bazar où Michael avait notamment acheté un tricycle pour ses enfants. 

SAM_0719   SAM_0720

SAM_0722   SAM_0724

SAM_0727   SAM_0731

En passant devant le drapeau  au centre de la rue principale, je repense à ce dont j’ai entendu parler : celui-ci avait été mis en berne le jour de la disparition de Michael.

SAM_0718   SAM_0732

Nous rentrons à l’hôtel, retrouver notre chambre Say Say Say….demain un autre  grand moment nous attend, peut être LE moment de ce voyage : nous allons survoler Neverland en hélicoptère.

Voir l'album photos de l'hôtel et de la chambre