numérisation0001

numérisation0002

numérisation0003

numérisation0004

Je cherchais mon étoile

Quand j’étais petit, j’avais l’habitude de me coucher sur le dos dans l’herbe le soir. J’ai commencé à parler d’une étoile à l’autre et souhaiter qu’une d’entre elles m’appartienne, comme une amie imaginaire.

D’abord, j’ai choisi l’Etoile Polaire, car c’est la plus facile pour un enfant à trouver, une fois que l’on sait que la Grande Ourse est sur le point de l’attraper. Mais je voulais que mon étoile soit une étoile en mouvement et non une fixe telle que celle-là. D’ailleurs, les marins en mer seraient perdus sans l’Etoile Polaire pour les guider.

Puis j’ai choisi deux étoiles spéciales dans le cœur du Cygne. Toutes les autres étoiles étaient blanches - mais celles-là étaient d’un bleu brillant et d’or. Elles me rappelaient deux bijoux jumeaux, mais avant que je puisse choisir, je m’arrêtai. Elles s’appartenaient l’une l’autre, et il ne serait pas juste de n’en prendre qu’une.

La Ceinture d’Orion attira mon regard un instant, mais je ne suis pas un chasseur. Il fallait que je laisse l’Etoile du Chien tranquille elle aussi, avec son nez pressé contre la traînée céleste et sa queue fouettant le ciel.

Pour finir je me retournai vers mes préférées, les Sept Soeurs. Pour moi elles étaient comme d’élégantes demoiselles qui se préparaient pour un bal, enveloppées dans un nuage bleu très léger. Mais qui aurait le cran de séparer sept sœurs ?

Mon jeu m’enseigna beaucoup de choses sur le ciel nocturne, mais je grandissais. L’idée d’avoir ma propre étoile s’estompa, et il m’était difficile de me rappeler si j’avais fini par en choisir enfin une. Les gens ont commencé à me dire qu'« étoile » signifiait quelque chose de tout à fait différent. Je les croyais à moitié, puis une nuit je me retournais dans mon lit, mal en point et inquiet. Mon cœur était lourd de problèmes. Trébuchant, je regardai par la fenêtre. D’épais nuages masquaient le ciel de minuit. Pas d’étoiles !

Je frissonnai à la pensée d’un monde sans étoiles. Aucun guide pour les marins pour naviguer sereinement en mer, aucun bijou pour éblouir notre sens de la beauté, aucun chasseur qui se dirige vers le prochain horizon, aucune ravissante demoiselle emportant sur elle son parfum jusqu’à la salle de bal céleste. Mais tout autour du globe, l’air est si sale et les lumières des villes brillent tellement que pour certaines personnes quelques étoiles peuvent être vues malgré tout. Une génération d’enfants pourrait grandir en voyant un ciel blanc et se demander « Il y avait-il des étoiles là autrefois ? »

Rendons-leur le ciel et agissons maintenant – avant qu’il ne soit trop tard. Je vais chercher mon étoile jusqu’à ce que je la trouve. Elle est cachée dans le tiroir de l’innocence, enveloppée dans une écharpe de merveille. J’aurai besoin d’une carte pour me dire quel trou elle pourrait combler, et ça sera un petit début. Mais nous sommes environ cinq millions sur Terre, et nous avons tous besoin du ciel. Trouvez votre étoile et lancez-là vers le ciel. Vous l’avez déjà, n’est-ce pas ?