numérisation0001

numérisation0002

numérisation0003

numérisation0004

Le Paradis est ici

Toi et moi qui ne serions jamais séparés
Ce n'est qu'une illusion
Forgée par les lentilles magiques de
La Perception

Il n'existe qu'une seule Entité
Une seul Esprit
Nous sommes comme des petites vagues
Dans le vaste Océan de la Conscience

Viens, dansons
La Danse de la Création
Célébrons
La Joie de la Vie

Les oiseaux, les abeilles,
Les galaxies infinies
Les rivières, les montagnes,
Les nuages, les vallées,
Sont un exemple palpitant
Vivant, respirant
Plein d' énergie cosmique
Rempli de Vie, de Joie
Mon Univers
Ne crains pas

De savoir qui tu es
Tu es bien plus
Que tu ne l'as jamais imaginé

Tu es le Soleil
Tu es la Lune
Tu es la fleur sauvage qui s'épanouit
Tu es le rythme de la Vie
Qui palpite, qui danse
Depuis le simple grain de poussière
Jusqu'à l'étoile la plus éloignée

Et toi et moi
Qui ne serions jamais séparés
N'est qu'une illusion
Forgée par les lentilles magiques de
La Perception

Célébrons
La Joie de la Vie
Dansons
La Danse de la Création

En scrutant au plus profond de nous mêmes
Nous créons
Encore et encore
Des cycles sans fin qui vont et viennent
Nous nous réjouissons
Dans l'infinité du Temps

Il n'y a jamais eu un seul instant
Où je n'ai pas existé
Ou que tu n'as pas existé
Il n'y aura jamais un instant
Où nous cesserons d'être

L'infini               l'absence de limite
Dans l'Océan de la Conscience
Nous sommes comme des petites vagues
Dans la Mer de la Félicité

Toi et moi qui ne serions jamais séparés
Ce n'est qu'une illusion
Forgée par les lentilles magiques de
La Perception

Le Paradis est ici
Maintenant c'est ce moment
D'Eternité
Ne te méprends pas
Réclame ta Félicité

Autrefois tu étais perdu
Mais maintenant tu es chez toi
Dans un univers sans frontières
Il n'existe nulle part où aller
D'ici à là
C'est l'infini
Océan de la Conscience
Nous sommes comme des petites vagues
Dans la mer de Félicité

Viens, dansons
La Danse de la Création
Célébrons
La Joie de la Vie

Et
toi et moi qui ne serions jamais séparés
Ce n'est qu'une illusion
Forgée par les lentilles magiques de
la Perception

Le Paradis est ici
Tout de suite, ce moment d'Eternité
Ne te méprends pas
Réclame ta Félicité