Mardi 12 août, arrivée à Rome pour des vacances en famille. Le débarquement à lieu à l’aéroport Leonardo da Vinci plus communément appelé Fiumicino. Le même aéroport par lequel Michael arrivait également lors de ses déplacements à Rome et notamment pour le Bad Tour.

Un taxi nous attend et durant le trajet qui nous mène à l’appartement que nous allons occuper pendant la dizaine de jours dans cette ville bercée par l’Histoire de l’Humanité, j’entends Love Never Felt So Good à la radio. Michael est avec moi ;) ....J’entendrais d’ailleurs très souvent ce titre, dans les restaurants ou les magasins.

Dès le lendemain, mercredi 13 août, nous entamons notre visite de Rome. Durant les longues heures de marche de cette première journée, je me retrouve Via dei Coronari, une ruelle typique de la ville, devant ce qui était en 1988, un magasin d’antiquités. Michael y était venu y faire un tour, sans rien acheter, lors de son séjour durant le Bad Tour. Le magasin n’existe plus aujourd’hui. Le lieu est désormais une propriété privée, celle de la famille du propriétaire du magasin, les Lombardi. Le nom est sur la porte.

SAM_1303

SAM_1302

SAM_1300   SAM_1301

antique store via de coronari

Comment échapper à la visite du Colisée et des forums impériaux lorsqu’on est touriste à Rome ? C’est pratiquement impossible. Michael les aurait visités rapidement en 1988 mais pour notre part, nous y passons la journée, le jeudi 14 août. Des endroits, empreints d’Histoire ….simplement magnifiques !

SAM_1368   SAM_1712

Le vendredi 15 août, j’entraîne ma famille vers le Vittoriano, le célèbre monument Vittorio Emmanuele II, érigé en l’honneur du premier roi de l’Italie unifiée.

98410302_o

L’immense monument en marbre blanc est situé sur la Piazza Venezia et c’est ici que Michael Jackson, lors de sa visite de la ville en mai 1988, a posé pour de nombreuses photos.

- Sur les grands escaliers qui mène à la tombe du soldat inconnu, surveillée par deux gardes. Une foule de touristes a envahi le lieu et il est parfois difficile d’obtenir une photo !!! 

SAM_1544   SAM_1545

0df19a3d389102dd0af84207d2ec8ac1_l   98425606_o

SAM_1547   98410445_o

gallery_805_239354   bad_italia02

SAM_1552   gallery_8_738_23769

Une photo de Michael dos à la Piazza Venezia ….les lieux ont peu changé aujourd’hui.

SAM_1555   98425544_o

- Michael posait devant la statue du roi.

1988RomeVisit8

Je n’ai pas pu accéder à cette partie du monument, l’escalier qui y mène étant interdit au public. Ce même escalier, par ailleurs, par lequel on voit Michael descendre au début de la vidéo suivante.

SAM_1564   Sans titre 1

- La première terrasse, accessible gratuitement au public, permet d’avoir une première vue du quartier qui entoure le monument. Mais c’est surtout sur la deuxième terrasse, tout en au haut du Vittoriano, que Michael a choisi de se faire photographier. Pour un prix de 7 euros (ou 3,50 euros pour les moins de 18 ans et les plus de 65 ans), un ascenseur panoramique nous emmène au sommet pour découvrir une splendide vue à 360 degrés sur toute la ville.

20140815_133016   bad_italia03

Michael y a posé admirant la beauté de Rome, je fais de même ….. en pensant à lui !

Près de la Piazza Venezia, au 120 via Cesare Battisti, Michael était venu faire quelques achats dans un magasin de disques, en juillet 1992. Celui-ci n’existe plus, il a été remplacé par une banque.

SAM_1626   SAM_1627

magasin da ricordi 4 juileet 1992

Samedi 16 août, je pars en direction du nord de Rome. Au-delà de la célèbre Villa Borghese, l’hôtel Lord Byron a accueilli Michael Jackson en mai 1988, lors du passage du Bad tour dans la ville.

SAM_1723

Dans un quartier calme, occupé par quelques ambassades, l’hôtel se trouve sur une petite place, dans une ruelle, via Giuseppe de Notaris. L’extérieur, qui annonce d’emblée un hôtel luxueux, dépareille avec la ruelle au couleur ocre, typique des rues romaines. C’est un grand bâtiment blanc, aux contours noirs, de quatre étages,  auquel on accède par un escalier recouvert d’un tapis noir. Je décide d’aller voir s’il est possible d’avoir quelques informations et en franchissant le portail, entouré de deux conifères, je reconnais l’inscription du nom de l’hôtel sur les colonnes de part et d’autre de la porte, qui ont peu changé depuis le passage de Michael.

SAM_1727

SAM_1732   lord byron rome 88

Une jeune fille, dans le lobby de l’hôtel, m’accueille et je lui expose la raison de ma venue. Elle est bien entendu au courant du passage de Michael dans cet hôtel. Elle est toutefois un peu jeune pour avoir vécu l’évènement. Cependant, je lui demande s’il existe des photos ou autres documents concernant ce passage. Elle contacte un de ses collègues par téléphone qui lui indique qu’ils n’ont rien. Vrai ou pas, je ne le saurai pas. Lorsque je lui dis que Michael occupait la chambre 506, elle me dit d’emblée que la chambre est occupée, comme si elle avait deviné ma question suivante !!!! Je lui demande s’il est possible d’apercevoir les fenêtres de la chambre de l’extérieur et elle m’indique de quel côté elles sont. Après un petit tour dans les salles du hall, je remercie la jeune italienne et je sors pour trouver ces fenêtres. Elles sont au dernier étage de l’hôtel, sur le côté et donne sur la ruelle qui se poursuit, au-delà de l’hôtel.

SAM_1742   SAM_1743

gallery_631_300231   gallery_631_62296

En examinant l’extérieur, je reconnais également un des murs devant lequel Michael avait été pris en photo en sortant de l’hôtel.

SAM_1741   

gallery_631_210845

C’est ici également qu’un photoshoot de Michael sur une moto Suzuki avait eu lieu, sans doute dans la cour de l’hôtel. La photo avec les enfants pourrait avoir été prise devant une des fenêtres du devant de l’hôtel.

fa996c58f9cb   michael_jackson_rome_hotel_may_1988 (2)

Je me rends ensuite dans le centre historique de Rome. L’hôtel Majestic, que Michael Jackson a occupé lors du passage du Dangerous tour dans la ville en juillet 1992, se situe au 50 via Veneto.

SAM_1757

La via Vittorio Veneto est une avenue réputée puisqu’elle a notamment été un des lieux de tournage de la Dolce Vita de Federico Fellini. Dans les années 50 et 60, l’artère a vu fleurir nombre de cafés et hôtels, faisant d’elle l’avenue des Champs Elysées romaine ! Aujourd’hui, elle reste un lieu très touristique, notamment par la proximité de la célèbre Fontaine de Trévi.

L’hôtel Majestic se situe au début de l’avenue, tout près de la Piazza Barberini. La vue d’un bâtiment aux murs ocrés avec de belles voitures garées devant me fait deviner que je suis arrivée à destination. Un portier attend les clients. J’hésite à entrer car je sens l’endroit très huppé et je me demande quelle pourrait être la réaction du portier face à une touriste « ordinaire ».

SAM_1761   SAM_1763

Celui-ci me laisse cependant entrer et à l’intérieur, j’ai à faire à un second portier à qui j’explique ce que je cherche. L’homme, d’un certain âge, très souriant, me dit qu’effectivement Michael est bien venu ici mais il n’est pas sûr qu’il y ait des photos ou des messages de Michael. Il me dit de le suivre et me mène à une pièce privée magnifique, non par ses meubles (auxquels je n’ai d’ailleurs pas fait attention !!!) mais par ses murs. Lorsqu’il allume la lumière, je découvre un endroit que certains collectionneurs aimeraient certainement voir….un nombre important de messages de stars plus célèbres les unes que les autres ornent les murs : Madonna, Sting, Franck Sinatra, Céline Dion, Liza Minelli, Bob Dylan, Pharrell Williams, Lucianno Pavarotti, ….. tous sont passés par cet hôtel. Whitney Houston et Janet Jackson comptent également parmi les illustres invités.

SAM_1775   SAM_1765

SAM_1766   98412409_o

SAM_1772  SAM_1767

Malheureusement, il n’y a rien concernant Michael. Je suis un peu déçue mais le portier me dit qu’il était présent le jour de la venue de Michael en 1992. Il a réussi à obtenir un autographe (tout comme de sa sœur Janet lorsqu’elle est venue) et il m’apprendra que Michael avait réservé deux des plus belles suites de l’hôtel, les chambres 508 et 509, au cinquième étage. Je lui demande comment était Michael. Il me répond que c’était quelqu’un de gentil. Il n’était pas très grand, plus petit que lui (l’employé de l’hôtel est assez grand, il faisait plus d’un mètre quatre-vingts, à mon avis) et très mince. Il me propose, en plaisantant, de réserver la même chambre que Michael !!!! Si je pouvais…….

SAM_1786   SAM_1784

majetic hotel 1992 rome   gallery_7_678_6289

 

14316840_10210164498692928_4946728382685870998_n   14344348_10210164496892883_8374868825848313123_n

Le lundi suivant, nous passons une partie de la journée à visiter les musées du Vatican. Une visite me tient plus à cœur que toutes les autres : celle de la chapelle Sixtine. Une chapelle historique, bien sûr mais lors de mon entrée dans ce lieu sacré, malgré la foule qui m’entoure, je ne pourrais m’empêcher de penser à Michael, qui, le 21 mai 1988, a eu le privilège de se retrouver, seul, dans cet endroit. Aucune trace de ce moment n'existe mais on peut imaginer le moment d’extase, permis par le Vatican, pour cet homme qui vouait une admiration sans fin à Michel Ange.

10577154_882843195078295_1758880282563214447_n (1)

DSC_0500   DSC_0501

La visite se poursuit par la Basilique St Pierre que Michael a également visitée.

SAM_2277   SAM_2085

Dans l’après-midi, je pars en quête de l’hôpital Bambino Gesu Children (en italien, l’Ospedale Pediatrico Bambino Gesù). Michael s’était rendu dans cet hôpital, le 22 mai 1988, les bras remplis de cadeaux pour les petits enfants cancéreux, ainsi qu’il avait coutume de le faire dans les nombreuses villes de ses tournées. Il remettra également ce jour un chèque pour la recherche contre la leucémie.

SAM_2134   SAM_2127

L’hôpital pour enfant, aujourd’hui devenu un des trois plus grands hôpitaux pour enfants malades du pays, est situé au sud du Vatican, 4 piazza Di Sant’ Onofrio, sur la « huitième » colline de Rome, le Gianicolo. Nous sommes un peu éloignés du centre historique, mais nous en profitons pour déambuler dans des rues très abruptes, avant d’arriver devant l’hôpital. Celui-ci, modernisé, a l’apparence d’un hôpital traditionnel. Mais c’est bien dans ces murs que Michael a su procurer quelques instants de joie à des enfants alités, et, certainement, pour le bonheur également de certaines infirmières.

SAM_2137   SAM_2130

1988 Bad Tour in Rome Italy-May 22nd-Infant Jesus Hospital DD (2)   98426225_o

Je n’ai malheureusement pas pu me rendre à toutes les adresses au cours de ce séjour. D’autres sont disponibles ici.

Voir également l'album photos

A l’occasion d’une visite du musée du Capitole, j’ai pu voir une reproduction d’une statue du David de Michel Ange (une exposition temporaire était consacrée à l’artiste). Michael avait vu l’original qui est à Florence (Italie) et je n’ai pu m’empêcher de penser à lui lorsque je me suis approchée de cette gigantesque statue. Comme on se sent toute petite à côté !!! Michael avait beau être une star mondiale, je pense qu’il a du ressentir la même chose !

SAM_1659

SAM_1670   SAM_1669

29q0bhy   60956147708225270137129_imagesia-com_5pph_small