Michael Jackson, on le sait, était un amoureux de l’art. Initié dès son enfance par Diana Ross, sa passion pour l’art ne l’a jamais quitté. C’était un passionné, un collectionneur, dont les goûts allaient du baroque italien à Disney en passant par Rockwell. Michael n’a jamais caché son admiration pour Michel Ange, reconnu comme artiste de génie de la Renaissance.

MA MJ

Michelangelo di Lodovico Buonarroti Simoni dit, en français, Michel-Ange était sculpteur, peintre, architecte mais aussi un poète. Un artiste complet que Vasari, écrivain italien, dans son œuvre « Les Vies », ouvrage fondateur de l’histoire de l’art, décrit ainsi : « Le très indulgent Recteur du ciel, dans toute sa clémence, daigna lancer un regard sur terre et …..décida de nous envoyer un esprit universellement habile dans tous les arts et dans toutes les professions. Cet esprit montrerait à lui seul ce que représente la perfection de l’art : en peinture, la perfection du dessin, du tracé, du contour, de la nuance, du relief. Il opérerait avec le même jugement dans le domaine de la sculpture, mais aussi de l’architecture (…). En outre, il entendit le doter de la vraie philosophie morale ornée de la douce poésie, de sorte que le monde l’élise, le considère plus céleste que terrestre et admire son très singulier reflet dans la vie, dans l’œuvre, dans la pureté des mœurs et dans toute action humaine ».

Cette citation, écrite au 16ème siècle, pourrait tout à fait être transposée à Michael Jackson. Pensez à tous les domaines où l’artiste a laissé son empreinte, son influence - « un esprit universellement habile » en musique, chant, danse, cinéma, il était même poète, écrivain, dessinateur – et on a là un Michel-Ange moderne.

Tous deux acharnés du travail, Michael, comme son maître, pensait que l’art était le lien entre la spiritualité et le monde matériel, la manifestation d’un pouvoir supérieur sur la Terre. Il disait souvent que son art était un don de Dieu, que son inspiration pour écrire venait de Là-haut.

734674_10200518820392142_2124705753_n

« Les détails font la perfection et la perfection n’est pas un détail ». Cette phrase attribuée à Léonard de Vinci, un autre maître très apprécié de Michael Jackson, aurait tout aussi bien pu définir le génie des deux artistes florentin et américain.

Les sculptures les plus connues de Michel- Ange sont universellement considérées comme des chefs-d’œuvres. Les chansons et les short-films de Michael Jackson aussi.

L’ œuvre de Michel-Ange a eu une influence considérable sur ses contemporains, si bien que sa « manière » de peindre et de sculpter est abondamment reprise. Que dire de plus concernant Michael Jackson ? L’un des artistes aujourd’hui le plus imités, copiés, dont les titres sont repris et dont l’influence musicale est indéniable.

Dès l’âge de 13 ans, Michel-Ange dévoile son génie de la sculpture. A 13 ans, Michael était sur  scène depuis plusieurs années et connaissait le succès médiatique depuis 2 ans.

Michel-Ange, tant artistiquement que personnellement, a été la cible des critiques de son temps et bien après aussi. On connait tous la souffrance de Michael à cause des médias.

Autant de similitudes qui feront que Michel- Ange, avec ses capacités surnaturelles à représenter des détails réalistes, devient une référence pour l’artiste Michael Jackson.

Gonzague Saint Bris, a eu l’occasion, en 1992 de partager le quotidien de Michael Jackson lors d’un voyage en Afrique. Il relate leurs conversations dans son livre Au Paradis avec Michael Jackson et se rend compte que Michael connait tout de la vie de son idole.

« Qu’est-ce qui te touche le plus chez Michel Ange ? » lui demande Gonzague St Bris
« D’abord sa précocité artiste. Alors que sa mère est morte quand il avait six ans, dès l’âge de dix ans il passe son temps à dessiner. Il a la rage d’apprendre, à douze ans, il veut entrer dans une école de peinture contre l’avis de ce père qui le bat. A treize ans, il trompe ses maîtres par la perfection de ses copies en peignant des diables qui passent pour des originaux. » 

L’une des sculptures les plus célèbres de Michel-Ange est son "David", réalisé entre 1501 et 1504.

david (1)

Il mesure 4,34 mètres de hauteur (5,14 mètres avec le socle) et il est tiré d'un bloc de marbre blanc de Carrare, laissé à l'abandon après l'échec d'autres sculpteurs. Aujourd’hui exposée à la Galleria dell'Accademia de Florence, la sculpture est devenue un des symboles universels de l’histoire de l’art et fait l’objet de l’admiration des visiteurs. Parmi eux, Michael Jackson, qui en mai 1988 fait une escapade à Florence lorsque le Bad tour passe par l’Italie. Il pose devant le sculptural David….. première rencontre avec l’œuvre de son maître !

david   29q0bhy   60956147708225270137129_imagesia-com_5pph_small

Ce "David"  (ainsi que l'oeuvre de William Bouguereau intitulé "Le retour du printemps") influencera Michael pour la réalisation d’un tableau que David Nordhal, son peintre attitré, achèvera en 1999. Appelé aussi simplement que la sculpture, le « Michael » représente la star portant simplement un pagne, entouré d'angelots.

michael

Mais c’est durant son séjour à Rome, cette même année, que Michael aura l’immense opportunité de se recueillir devant le génie de son peintre préféré. « Dans la chapelle Sixtine, spécialement ouverte pour lui par le Vatican, Mickey-l’Ange a rendez-vous avec Michel-Ange. Une visite privée qui va donner lieu à l’extase » écrit Gonzague Saint Bris

La chapelle Sixtine a été construite au Vatican sous le pape Sixte IV, entre 1477 et 1483, pour abriter des cérémonies solennelles, dont les conclaves. Cette chapelle, une salle rectangulaire d’environ 40 mètres de long sur 13 mètres de large et 21 mètres de hauteur, doit sa célébrité grâce à son exceptionnelle décoration.

Chapelle-Sixtine

De grands artistes tels que Le Pérugin, Sandro Botticelli, Domenico Ghirlandaio, Cosimo Rosselli commencent à la peindre en 1481 en représentant des scène de la vie de Moïse et de Jésus Christ. Le pape Jules II confie à Michel-Ange la fresque de la voûte et du "Jugement dernier".  L’artiste a tout juste 33 ans et il n’a presque aucune expérience comme peintre et encore moins en ce qui concerne la technique de la fresque. Il se lance pourtant seul, mais après hésitation, dans cette gigantesque entreprise, de 1508 à 1512, allongé sous la voûte sur des échafaudages, refusant toute aide. Renonçant aux scènes encadrées dans un carré, il déploie sur l'ensemble du plafond un vaste décor aux couleurs violentes.

Michel-Ange conçoit neuf scènes centrales représentant des épisodes de la Genèse, avec plus de 300 personnages en utilisant des techniques qui vont révolutionner les techniques de la peinture : le trompe-l’œil, la perspective, le souci du détail, l’impression de force de mouvement et une connaissance parfaite de l’anatomie humaine. Michel-Ange révolutionne son art, Michael Jackson fera de même plusieurs siècles plus tard.

Vatican-ChapelleSixtine-Plafond

Le panneau central, La création d’Adam, est la plus célèbre des neuf scènes notamment par le détail dans lequel l'index de Dieu, rejoignant celui d'Adam sans le toucher, donne vie à l'Homme.

Michelangelo_-_Creation_of_Adam

Un détail dont on peut soupçonner Michael de l’avoir repris dans son jeu de main, lui pour qui les moindres détails comptaient…..en tout cas des « parodies » de ce détail ont compris la ressemblance.

93731355   166932_184759468280409_1568071148_n

Cette célèbre voute, Michael la fait apparaître également dans la vidéo qui débute les concerts de la tournée HIStory, en 1997/1998 (ci-après à 1 :38) .... parmi d’autres œuvres que Michael affectionne, nous faisant ainsi comprendre que cette visite l’a marqué à jamais.

Vingt ans plus tard, Michel-Ange est chargé de peindre le mur de l’autel de la chapelle. Ainsi nait « Le jugement dernier » dont l’originalité de l’artiste se manifeste dans une conception en dehors des schémas et qui déconcertèrent et scandalisèrent beaucoup de ses contemporains. Mais encore une fois Michel-Ange se révèle un homme d’une culture particulièrement vaste, avec ses références à la Bible et la Divine Comédie de Dante.

le_jugement_dernier

L’art des deux hommes a parfois été le reflet de leur personne/personnalité, ainsi que le font souvent les artistes. Tout comme Michael a pu se  livrer dans certaines de ses chansons, Michel-Ange s’est représenté dans un des 400 personnages du Jugement Dernier, sous les traits de Saint Barthélemy tenant le couteau de son martyre et sa peau écorchée.

MJ 2012 Michelangelo Last judg barth

Visite virtuelle de la chapelle Sixtine ....Imaginez Michael Jackson, seul au milieu de ce magnifique endroit, détaillant l'oeuvre de son maître.

Michael Jackson se retrouve donc seul, en mai 1988, dans ce lieu sacré, grâce à la permission du pape. «A peine entré sous cette voute (…), Michael Jackson ne peut détacher son regard du choc des couleurs, du foisonnement des formes. Il est hypnotisé par le haut, par ce plafond peint qui semble creusé dans le ciel, prenant la mesure et la démesure de cet espace consacré par le génie. Il est comme happé par cette hauteur de vingt et un mètres et lui, la mégastar, se sent soudain minuscule, prisonnier de cette écrasante vision dans le silence de cette immense salle (…..). Dans la tête de Michael, les mots s’entrechoquent et se disputent la vedette pour tenter de définir ce qu’il ressent. Admiration, contemplation, communion, finalement s’impose le silence. »
(….)
Quand Michael me contait la succession des impressions intenses qui ont habité son séjour de visiteur du soir dans la chapelle Sixtine, il se mettait à faire des gestes qui indiquaient une complicité chorégraphique, comme si, lui aussi, par les dessins de son corps dans l’espace, en toute humilité, devenait le disciple vivant de ce chef d’œuvre de l’immortalité et signé par le geste du génie.
Alors j’ai demandé à Michael ce qui portait son cœur quand, à minuit, il a quitté le théâtre de son éblouissement (…) Il me répondit par un silence d’abord, un sourire de séraphin ensuite, et ces quelques mots de Michel-Ange dont il ne se séparera jamais : « Dieu a donné une sœur au souvenir et il l’a appelée espérance ».(1)

Cette citation de Michel-Ange n’est pas la seule dont Michael se servira. L’une d’elles est désormais très connue pour être devenue une phrase culte de la star américaine et dont il fera une de ses devises : "I know the creator will go. But his work survives. That is why to escape death I attempt to bind my soul to my work." (“Je sais que le créateur s’en ira. Mais son travail lui survivra. C’est pourquoi, afin d’échapper à la mort, j’essaie de lier mon âme à mon œuvre »)

MJNoteBindMySoulToMyWork

On la retrouve dans une lettre adressée à Brett Livingstone-Strong en 1989 et Michael la cite également dans une interview d’Ebony en 2007.

En 2008, Michael avait aussi remis un papier à Celine Lavail avec cette même citation de Michel-Ange afin de la motiver dans son travail .

michaelangelosaidthis

« Je sais que le créateur s’en ira mais son œuvre lui survivra. C’est pourquoi, afin d’échapper à la mort, j’essaie d’enchaîner mon âme à mon travail. Michel-Ange a dit ça. Le dévouement, la volonté, la croyance sont sources de toutes choses… alors crois ! Affectueusement, MJ, tu es douée ».

Il aura ainsi passé son existence à faire en sorte que son oeuvre perdure à jamais, pour qu’il continue d’être une référence pour les générations futures.

En 1996, Céline Lavail, une jeune artiste française croise le chemin de Michael Jackson. Elle n’est encore que lycéenne mais celui-ci, qui apprécie ce qu’elle fait, l’encourage et lui demande de réaliser des œuvres pour sa collection personnelle. Elle découvre un homme cultivé : « Autodidacte, il voulait étudier l’histoire de l’art de façon plus académique. En quête de sens, il cherchait à comprendre le mystère du génie artistique. Il disséquait le parcours des peintres du passé et se demandait pourquoi ces maîtres demeuraient des sources d’inspiration longtemps après leur mort ».(2) « Il m'a dit à plusieurs reprises d’étudier et de m’inspirer des grands artistes. J'ai été étonnée quand j'ai réalisé à quel point il était bien informé quand on est venu à parler d'art classique. Il m'a parlé de Michel-Ange, de Delacroix, de Leonard De Vinci et de Nicolas Poussin. Nous avons parlé des illustrateurs populaires modernes tels que Norman Rockwell ou Scott Gustafson. Dans sa chambre d'hôtel, il y avait souvent des tas de livres d'art. Il aimait beaucoup le style figuratif et appréciait tout ce qui touche à la fantaisie »

Michael lui commande notamment ce qui deviendra le tableau "Inspiration". Il sait parfaitement ce qu’il veut : “Je voudrais que tu me représentes au milieu de ces créatures (des anges) qui seraient des enfants de toutes les races, portant chacun des émotions différentes sur le visage.” 

inspirationlevail

Neuf mois plus tard, Céline retrouve Michael dans un hôtel, en Allemagne et lui montre ce qu’elle a réalisé, un tableau au crayon, allégorie de la parenté, inspirée de Michel-Ange, « le peintre qu’il plaçait au sommet de son panthéon pictural » (2). Céline a repris une des scènes de la voute de la chapelle Sixtine, la création d’Adam et « à la place de Dieu, j’ai représenté Michael, avec un petit ange noir posé sur son épaule (le symbolisant enfant), qui pointe son doigt vers son fils Prince, bébé. Il ne s’y attendait pas, c’était ma surprise. Il l’a aussitôt reconnu et a appelé Prince pour qu’il le voie à son tour. Un vrai papa poule. » (3) . La jeune femme avait compris l'adoration de Michael pour Michel-Ange et la référence dans un tableau le représentant ne pouvait que le satisfaire.


Michel-Ange /Michael Jackson ….deux hommes ayant vécu à des siècles d’écart mais dont les similitudes peuvent être surprenantes. Deux artistes, critiqués, ayant révolutionné leur art respectif au point de laisser une empreinte indélébile pour les générations futures.

Le deuxième s’identifiait peut être au premier, en tout cas, il avait fait de lui un nom en matière de référence.

"I always think that he was the most phenomenal artist and I love art. I think that if I could have met someone from the past it would be him. I think I understand what he was trying to say and do, even though he got criticized. He was a true artist. I would have loved to have a chat with him." ("J’ai toujours pensé que c’était l'artiste le plus phénoménal et j'aime l'art. Si je pouvais rencontrer quelqu'un du passé, ce serait lui. Je crois que je comprends ce qu'il voulait dire et faire, même si il a été critiqué. C'était un véritable artiste. J'aurais aimé avoir une discussion avec lui "). Michael Jackson à propos de Michel-Ange.

Michel-Ange/Michael Jackson, deux hommes dont les prénoms similaires étaient à eux seuls peut être une prémonition d’un destin unique!!!

 

Sources:

(1) Au paradis avec Michael Jackson, Gonzague Saint Bris, editions Presse de la Cité, 2010.
(2) : http://www.parismatch.com/People/Musique/Michael-Jackson-photo-exclusive-146343
(3) http://www.celine-lavail.com/