numérisation0006

numérisation0007

 

Assez pour aujourd'hui

Les répétitions de danse peuvent durer jusqu'à minuit passé, mais cette fois, j'ai arrêté à dix heures. "J'espère que ça ne vous inquiète pas," ai-je dit en cherchant dans le vide, "mais c'est suffisant pour aujourd'hui."
Une voix venant de la salle de contrôle. "Ça va ?"
"Un peu fatigué, je crois," ai-je répondu.
J'ai enfilé un coupe-vent et je suis descendu dans le hall. Tout à coup, des pas précipités ont raisonné derrière moi. J'étais certain à qui ils appartenaient. "Je te connais trop bien," dit-elle en me rejoignant. "Qu'est-ce qui ne va pas ?"
J'ai hésité. "Bien, je ne sais pas trop ce que c'est mais aujourd'hui, j'ai vu une photo dans le journal. Un dauphin s'est noyé dans un filet de pêche. À la façon dont son corps était enchevêtré dans les cordes, on pouvait sentir une grande agonie. Ses yeux étaient vides mais il avait encore ce sourire celui que les dauphins ne perdent jamais même quand ils meurent"
Elle a glissé doucement sa main dans la mienne. "Je sais, je sais."

"Non, tu ne connais pas encore toute l'histoire. Ce n'est pas seulement que je me suis senti triste ou le fait qu'un innocent soit mort. Les dauphins aiment danser, de toutes les créatures de la mer, c'est ce qui les distingue. Ils ne nous demandent rien, ils cabriolent dans les vagues en nous émerveillant. Ils font la course avec les bateaux, pas pour être les premiers mais pour nous dire, 'Ce n'est qu'un jeu. Poursuivez votre course, mais dansez aussi'
"Alors, pendant que j'étais au milieu de la répétition, j'ai pensé, 'Ils sont en train de tuer une danse.' Donc, il m'a semblé qu'arrêter était la seule chose à faire. Je ne peux pas empêcher une danse de mourir mais je peux m'arrêter un moment pour me souvenir, de la part d'un danseur pour un autre danseur. Est-ce compréhensible ?"

Ses yeux étaient doux. "Bien sûr, vu de cette façon. Nous attendrons probablement des années avant que chacun accepte de résoudre ce problème. Divers intérêts sont impliqués. Mais c'est très frustrant d'attendre les solutions du futur. Ton cœur voulait le dire maintenant.
"Oui," ai-je dit en lui ouvrant la porte. "J'ai eu ce sentiment et c'est assez pour aujourd'hui."