numérisation0007

numérisation0008

Le poisson qui avait soif

Un soir un bébé poisson dormait sous un corail quand Dieu lui apparut en rêve. « Je veux que tu ailles porter un message à tous les poissons de la mer » dit Dieu.
« Que devrais-je leur dire ? » demanda le petit poisson.
« Dis-leur simplement que tu as soif » reprit Dieu. « Et regarde ce qu’ils feront » puis sans rien dire d’autre, Il disparut.

Le lendemain matin le petit poisson se réveilla et se rappela de son rêve. « Quelle chose étrange que Dieu veut que je fasse » pensa-t-il. Mais dès qu’il vit un imposant thon qui nageait près de lui, le petit poisson lui fit un signe « Excuse-moi mais j’ai soif »
« Eh bien, tu dois être fou » lui dit le thon. Et d’un mouvement de queue dédaigneux, il s’éloigna en nageant.

Le petit poisson se sentait plutôt idiot, mais il avait reçu des ordres. Le poisson suivant qu’il rencontra était un requin souriant. Gardant une distance de sécurité, le petit poisson le héla « excusez moi, monsieur, mais j’ai soif »
« Eh bien tu dois être fou » répondit le requin. Remarquant un regard affamé dans les yeux du requin, le petit poisson s’éloigna à la nage rapidement.
Tout au long du jour, il rencontra des morues, des maquereaux, des poissons scie et des mérous, mais chaque fois qu’il avait fait son petit discours, ils lui tournèrent le dos sans se préoccuper de lui. Se sentant désespérément confus, le petit poisson alla chercher la plus sage des créatures de la mer, qui s’avérait être une vieille baleine bleue avec trois cicatrices de harpon sur le côté.

« Excuse-moi mais j’ai soif! » cria le petit poisson, se demandant si la vieille baleine pouvait seulement le voir, lui qui n’était qu’une petite tache. Mais le sage poisson s’arrêta. « Tu as vu Dieu, n’est- ce pas ? »lui dit-il.
« Comment le sais-tu ? »
« Parce que j’ai eu soif une fois, moi aussi. » La vieille baleine rigola.
Le petit poisson semblait surpris. « S’il te plait, dis-moi ce que signifie ce message de Dieu. » implora –t-il.

« Ca signifie que nous Le cherchons aux mauvais endroits » lui expliqua la vieille baleine. « Nous cherchons Dieu en haut et en bas, mais en fait, il n’est pas là. Aussi nous lui en voulons et nous nous disons qu’Il a dû nous oublier. Ou alors nous décidons qu’Il est parti depuis longtemps s’Il avait été seulement là. »
« Comme c’est étrange, dit le petit poisson, de ne pas remarquer ce qui est autour de nous ».
« Très étrange » acquiesça la vieille baleine. « Cela ne rappelle-t-il pas un poisson qui dit qu’il a soif ? »