L’Irlande, The Esmerald Isle (L’île verte) est située à l’ouest de l’Angleterre et, si dans les années 80 et 90, Michael Jackson y est de passage pour ses tournées, ce sont ses paysages magnifiques et tranquilles qui l’ont attiré au milieu des années 2000.

mapofcountiesofireland-184kb

LES TOURNEES

Dès 1988, le Bad Tour passe par Cork, l’une des villes les plus peuplées du pays où durant deux soirs, les 30 et 31 juillet, au Páirc Uí Chaoimh, le stade à l’est de la ville, Michael Jackson joue à guichets fermés devant un total de plus de 120 000 spectateurs.

Michael-Jackson-Sheryl-Crow-993x1024

Michael-Jackson-Crowd-1988-1024x722   Michael-Jackson-Fans-1988-1024x597

Le 25 juillet 1992, c’est la ville de Dublin, à l’est du pays, qui accueille le Dangerous Tour. 40 000 spectateurs se pressent au Lansdowne Road (désormais détruit) pour écouter chanter la star qui, lors de ce passage, séjourne au Berkeley Court Hotel (aujourd’hui le Clyde Court Hotel), situé à quelques minutes du stade.

30073989_1_l

Le 19 juillet 1997, le HIStory tour est à nouveau à Dublin, cette fois au Royal Dublin Society, pour un concert unique sur l’île, devant 40 000 spectateurs.

lot31306


Mais le lien entre Michael Jackson et l’Irlande se créé surtout près de dix ans après ce dernier passage dans le pays.

L’APRES PROCES

Lorsqu’il est acquitté le 13 juin 2005 après un long et douloureux procès, Michael Jackson quitte son ranch de Neverland et les Etats-Unis et se réfugie plusieurs mois au Bahreïn. En juin 2006, il vient s’installer en Irlande où il restera jusqu’à son retour à Las Vegas, en décembre 2006.

Durant ces six mois sur l’Ile verte, Michael occupe plusieurs propriétés de luxe isolées, où il a pu vivre paisiblement avec ses enfants, loin des paparazzis, non sans continuer à travailler.

Michael débarque le 25 juin 2006 à Cork d’un vol régulier de la compagnie Aer Lingus.

000923d3-622

CORK COUNTY

BLACKWATER CASTLE – CASTLETOWNROCHE (CORK)

Il arrive de Paris, avec ses enfants et la nounou Grace Rwaranba et s’installe pour une douzaine de jours dans le château de Blackwater, situé à Castletownroche, à une cinquantaine de minutes au nord de Cork.

Castle-for-rent-Ireland-2

Ce château médiéval, au somment d’une colline, le long de la rivière Awbeg (signifiant « Petite rivière », the Awbeg River est un affluent de la Blackwater River qui a donné son nom au château), permet d’avoir une vue sur toute la vallée verdoyante environnante.

Le château dispose de neuf suites spacieuses pouvant accueillir jusqu’à 23 personnes et il est également possible de réserver l’intégralité du château pour un séjour privé pour environ 5000 euros la semaine.

Blackwater-Castle-101   blackwater-castle

Blackwater-Castle-104   DSCN1224-1024x768

Son propriétaire, Patrick Nordstrom se souvient du passage de son illustre invité en 2006 et le raconte au Independent.

"Michael avait organisé un voyage à Disneyland Paris avec ses enfants. Mais là, bas, il n’arrivait pas à échapper à l'attention constante des médias. Ils étaient pratiquement prisonniers dans leur chambre d'hôtel.

Il voulait simplement se détendre en paix avec ses enfants, comme tout père le souhaiterait dans ces circonstances. Ses managers se sont renseignés sur des lieux en Europe où il pourrait séjourner en toute tranquillité.

On nous a prévenu quelques jours à l'avance qu'il viendrait au château. Quand il a atterri à Cork c’était sur un vol public, et il était difficile de garder le secret de son arrivée. Sa destination n’a cependant pas été divulguée, en dépit des tentatives des médias qui le traquaient.

Nous fermions les portes du château quand il était ici. Michael a réalisé qu'il lui serait impossible de sortir sans être reconnu, alors ses enfants et lui n’allaient pas plus loin que les limites de la propriété."

Pendant leur séjour, les enfants de Michael faisaient classe avec leur tuteur privé le matin, et passaient le reste de la journée à explorer le vaste terrain du château, souvent accompagnés des deux enfants de Patrick.

"Les enfants se sont très bien tenus. Nous avons appris à apprécier Michael comme un père aimant qui, à l’évidence adorait ses enfants. Il était également clair que ses enfants l'adoraient."

Michael Jackson a même découvert un des délices irlandais du petit déjeuner, le porridge. "Ma femme Sheila lui en a donné un peu un matin et il a aimé. Il a insisté pour avoir un bol tous les matins. Environ une semaine après son départ, j’écoutais une émission à la radio où on disait que Michael adorait les Flahavan’s Oats" (l’avoine qui sert à faire le porridge).

"Je dirais qu’en termes unité familiale, il y avait très peu de différence entre celle des Jackson et celle de la majorité des familles qui séjournent ici Ils étaient très heureux. Sur le plan personnel nous avons été très ravis d’avoir pu leur offrir la vie privée à laquelle ils aspiraient."

Durant le séjour, Patrick Nordstrom fait appel à un de ses amis magiciens, Liam Sheehan, pour divertir Michael et ses enfants.

"En dépit de ce qui a été dit, Michael était vraiment un père de famille ordinaire et les enfants  étaient très fiers de lui. La première fois que j’ai rencontré Paris, elle portait un t-shirt avec indiqué dessus  "J’aime mon papa Michael", raconte  Sheehan au Independent

Il décrit Michael comme quelqu’un de "très amical et poli, un homme tranquille qui lisait  et jouait de la musique durant ses journées". Liam  Sheehan se souvient que les enfants étaient particulièrement impressionnés par ses tours de cartes et sa capacité à faire apparaître soudainement un poisson dans un bol d'eau. "Ils étaient très intelligents, ouverts et amusés. Paris était la plus bavarde, je l’entendais chantonner dans toute la maison. J’ai des cartes que les enfants ont signé pour moi ", indique-t-il. "Le jour de leur départ du château, Michael a demandé à ses enfants de tous nous remercier pour ce séjour et pour  les tours de magie".

liam

Le 4 juillet 2006, la famille Jackson quitte donc le château de Blackwater et s’installe quelques temps à Ballinacurra House, à Kinsale, une propriété que le chanteur retrouvera en 2007 (voir plus bas).

CASTLEHYDE - FERMOY

Michael a également séjourné, à cette époque, à CastleHyde, la demeure du 18è me siècle du danseur et ami de la star, Michael Flatley, située à Fermoy, au Nord de Cork, le long de la rivière Blackwater. Les deux hommes s’étaient rencontrés en 1996 en Australie durant leur tournée respective.

flatley

Flatley raconte à nbcnews comment il a utilisé une coutume irlandaise pour briser la glace lors de l’arrivée du chanteur au château : "Je l’ai attrapé par le bras, je l’ai emmené vers le bar de la maison et je lui ai versé une pinte de Guinness. Au début, il pensait que c’était du café, je ne crois pas qu’il avait déjà vu une Guinness auparavant. Mais quand il en a eu ingurgité la moitié, je peux vous dire c’était un homme nouveau. C’était un grand moment. Et nous en avons beaucoup ri. Nous avons passé de bons moments ensemble".

Les alentours de CastleHyde et la campagne irlandaise semblait être un refuge pour Michael. "Il pouvait être lui-même, loin de l'œil du monde, loin des regards indiscrets. Mais il y avait cependant une certaine tristesse en lui".

castlehyde02   1790885_orig

1606   castlehyde01

Lors d’une autre visite de Michael à CastleHyde, en 2008, juste après qu’il ait fêté ses 50 ans, les deux hommes auraient évoqué des projets communs mais Flatley a toujours refusé de divulguer quoique ce soit.

DUBLIN AND WICKLOW COUNTIES

LUGGALA CASTLE – ROUDWOUND (DUBLIN)

Début août 2006, la famille Jackson s’installe à Luggala Castle, à Roundwood, dans le comté de Wicklow, au sud de Dublin. Durant huit semaines, Michael et ses enfants profitent de ce château du 18ème siècle, au milieu de la montagne Luggala, et d’un environnement calme et verdoyant. Michael n’est d’ailleurs pas la première célébrité à s’établir ici. Mel Gibson et Orlando Bloom, notamment, ont fait partie des précédents invités.

70522584

luggala-ext-a-large-MAC-AD-622x360   Sans titre 1

PRO_2014-03-14_LIF_001_30980217_I1   Sans titre 2

Le château avec (seulement) sept chambres,  majordomes et chefs cuisiniers, se dresse sur près de 2000 hectares propices aux balades et à la détente.
C’est dans ce lieu que Michael Jackson fête ses 48 ans, le 29 août 2006. Ses enfants lui font quelques cadeaux typiquement enfantins (des cadeaux mis aux enchères en février 2015 par le site Thememorabiliavault) et ils assistent ensemble, ce jour là, à un spectacle du célèbre marionnettiste irlandais, Eugene Lambert.

 10996785_10152722489487333_6928206118107889544_o   10498478_10152722489797333_1759485866510821553_o

10828139_10152722489747333_4281171991580693076_o   10991721_10152722489732333_3670373612996526086_o

LAMBERT PUPPET THEATER - MONKSTOWN

Le Lambert Puppet Theater, à Monkstown, dans la proche banlieue de Dublin, accueille la famille Jackson pour une représentation spéciale. Mais Michael Jackson avait déjà rendu visite à Eugène Lambert en 1992, lors du passage du Dangerous Tour à Dublin.

LambertPuppetTheatre   lpt

"Michael est arrivé avec ses trois enfants. Il n'y avait qu’un seul garde du corps et la nourrice des enfants avec eux. Ils ont passé plus de deux heures avec nous, profitant d'un spectacle que nous avons mis en place tout spécialement pour eux et ensuite nous nous sommes assis autour d'une tasse de thé et des scones. Quand nous avons découvert que c’était l'anniversaire de Michael, le Juge (une des marionnettes créées par Lambert pour la série télévisée pour enfants Wanderly Wagon ) lui a chanté la chanson "Joyeux anniversaire" et Michael a chanté avec lui. C' était un grand jour, une beau souvenir ", s’est souvenu Eugene en 2009 (Eugène Lambert est décédé le 22 février 2010)

Un autre souvenir qu’Eugene chérit de cette visite spéciale c’est celui de la star se remplissant allègrement les poches de bonbons dans une petite boutique du théâtre de marionnettes Lambert.

"Nous avons un petit magasin de bonbons dans le théâtre, et comme nous étions sur le point de commencer le spectacle pour Michael et ses enfants, l'un d’eux lui a demandé s’ils pouvaient avoir des bonbons. J’ai dit au garçon de se servir, et la minute suivante Michael était dans la boutique en train de se remplir les poches. On aurait dit un enfant lâché dans un magasin de bonbons, et il adorait ça".

"Il adorait ses enfants, et ils l'aimait aussi. Ils avaient relation magnifique. Il m'a étonné, c’était une personne douce et très gentille. Les enfants se sont parfaitement comportés, ils avaient des manières impeccables et ils ne touchaient à rien sans permission.
«C’était une scène de famille normale, et je ne pouvais pas relier la personne que j’ai rencontré à l'homme qui était dépeint dans les médias. Pour moi, c’était un homme ordinaire, merveilleux, et nous nous sommes bien entendus. Je l’aimais beaucoup".

eugene_workshop

Cette visite d'anniversaire était la deuxième que Michael Jackson faisait au Théâtre Lambert. En 1992 la famille Lambert avait reçu un appel indiquant l'arrivée imminente de l'un des hommes les plus célèbres dans le monde. Une demi-heure plus tard, deux limousines et une grosse camionnette sont arrivées avec Michael et une douzaine de gardes du corps.

"Il était très intéressé par le théâtre pour enfants et avait demandé à nous rendre visite Ca a été la panique quand on nous a dit qu'il serait là dans une demi-heure, mais tout s’est bien déroulé".

Eugene se souvient de Michael comme un homme timide, mais quand ils se sont découvert une admiration commune pour le mime Marcel Marceau, la star s’est détendue.

"Il a été très impressionné par une affiche que nous avions de Marcel Marceau, et quand je lui ai montré quelques gravures que nous avions de ce grand homme il est devenu très excité. Nous avons bavardé pendant environ deux heures. Il avait une grande passion pour la littérature pour enfants et pour le folklore russe, et nous avons mis sur pied, pour lui, un petit spectacle de marionnettes qu'il a vraiment apprécié. Une fois que la glace a été brisée, il était extrêmement détendu et aurait souhaité rester plus longtemps avec nous".

Eugene Lambert a gardé un autographe comme précieux témoignage de son amitié avec le chanteur, mai n’a malheureusement eu aucune photo de ses visites. "Il était très strict concernant sa sécurité. Nous avons prêté serment de garder le secret de ses visites et il n’a posé pour aucune photographie. Ses gardes du corps ont même pris le film de la caméra de surveillance qui était à l’extérieur de nos locaux où on le voyait arriver ». (UK loves MJ)

Michael aurait à nouveau rendu visite au Lambert Puppet Theater lors de son passage en Irlande au printemps 2007 où ses enfants auraient assisté à une représentation de “Jacques et le haricot magique”.

WESTMEATH COUNTY

GROUSE LODGE STUDIOS - ROSEMOUNT

Bien qu’appréciant cette vie tranquille, Michael est vite repéré par les fans et dès fin septembre 2006, il quitte Luggala Castle pour se rendre à Grouse Lodge Studios. Situés à Rosemount, près de Moate (au nord de Tullamore), dans le comté de Westmeath, au beau milieu de la campagne irlandaise, les studios d’enregistrement, installés dans une maison rénovée du 18ème siècle comportent non seulement deux studios mais aussi des quartiers résidentiels et des structures de services (piscine, sauna…) pour les artistes.

entrance   house

C’est Grâce Rwaramba, la nounou des enfants, qui a prospecté pour trouver Grouse Lodge. Elle a aimé ce qu'elle a vu et a demandé à réserver le studio et un cottage de trois chambres pour un artiste dont elle n’a pas divulgué le nom. Paddy et Claire Dunning, les propriétaires des lieux, ont découvert l'identité de leur nouveau locataire lorsqu’ils ont vu descendre d’un bus Prince, Paris et Blanket, suivis de leur père Michael Jackson, la nounou Grâce et du professeur particulier des enfants.

945162_197279060425791_1511153772_n   538767_101311103355921_815891533_n

Grouse Lodge est situé autour d'une ancienne ferme, et les nombreuses dépendances forment une cour gazonnée, qui n’est pas visible de la route. Michael s’y sentait en sécurité et isolé.

299318_120815358072162_439225307_n

Une fois installé et certain que ses enfants bénéficiaient d’une vie saine et tranquille (il avait aussi choisi cet endroit pour qu’ils puissent manger sainement et bénéficier des activités proposées par la situation : faire du cheval, profiter de la piscine, du grand air, du billard et des tables de ping pong, …), Michael a commencé à travailler sur du nouveau matériel en vue d'un album "comeback".

C’est donc dans le studio 1 de Grouse Lodge que Michael Jackson se remet "officiellement" au travail en collaboration avec Will.I.Am des Black Eyed Peas et Rodney Jerkins, venus directement des Etas-Unis.

528041_101775766642788_376286647_n   524361_101761119977586_337997317_n

402933_101316780022020_1249368961_n   543625_101316516688713_875358439_n

399749_101316160022082_1119639457_n

Paddy Dunning évoque au irishcentral un des moments forts du séjour de Michael dans ce studio : "Un soir, nous avons fini dans le studio. Michael était à la batterie, je jouais de la guitare et [le producteur américain] Neff U était au synthé. On a commencé à trouver un rythme ensemble et lentement mais sûrement, Neff U a fait glisser la mélodie vers Billie Jean. C'était tout simplement dingue de jouer Billie Jean avec Michael Jackson ! Je n'aurais jamais cru faire ça un jour".

73e0b3aa7056f94e4411a3e7cce71b08

Mot laissé par Michael dans le guestbook des studios

Le 15 octobre 2006, Michael autorise les caméras de Access Hollywood à le filmer en studio avec Will I Am. L’émission sera diffusée en novembre (voir aussi les séquences Behind The Scenes de l'interview avec Billy Bush)

543474_101316600022038_246577948_n

111hgghhhyggg   1106199504001_1311427041001_1d9b9da6039c822c005fcf29eb120660-mezzn

Michael profite aussi de la campagne irlandaise pour se relaxer. Il passe du temps à se promener, prend des photos, profite de ses enfants, déguste la cuisine de son hôtesse, Claire, lit des livres sur le folklore local …. profite de la vie.

6097451110_a5f66394f4_b (1)

escaliers   irland

Prince, Paris et Blanket posent sur les escaliers du bâtiment qui marque l'entrée des Grouse Lodge Studios

Une salle de classe pour les enfants est installée dans une des pièces de Grouse Lodge et ces derniers jouent également beaucoup avec les filles du couple Dunning.

COOLATORE HOUSE - ROSEMOUNT

Après un mois dans le cottage, Michael Jackson décide de prolonger son séjour et s’installe dans la maison de Coolatore, appartenant elle aussi aux Dunning, de l’autre côté de la route. Michael et ses enfants resteront dans cette demeure victorienne de sept chambres jusqu’à leur retour aux Etats-Unis en décembre 2006.

C12924677-2

coolatore-house   6097546047_b1b061d272

Michael_Jackson_Bed1

La master suite occupée par Michael

Coolatore-House-Co

Le passage de Michael est marqué par un mot désormais encadré dans la cuisine de la maison

L'artiste n'ayant pas de chauffeur sur place, Paddy a recruté Ray O'Hara, un chauffeur de taxi local, pour qu'il conduise le Roi de la Pop et ses enfants dans un monospace aux vitres teintées. Michael a ainsi pu emmener ses enfants au cinéma ou Jumpin’ Jack’s Fun Factory.

JUMPIN’ JACK’S FUN FACTORY - TULLAMORE

Située à Tullamore (dans le comté d’Offaly), à environ 25 minutes en voiture au sud de Moate, la gigantesque aire de jeux offre une multitude d’activités pour les enfants : jeux gonflables, piscine à boules, mini golf, bowling, etc…. C’est d’ailleurs sur la piste 4 du Cosmic Bowl que Michael et sa petite famille s’essaient à cette activité en novembre 2006. Depuis, les chaussures de bowling utilisées par Michael Jackson ont été gardées précieusement et sont exposées.

10015058_10203537598787441_1832200006_n   10885157_10205789851972363_5194460294260090605_n

10891622_10205789852012364_6343318707098480991_n   6097415871_ea23f5c841_o

Michael vient à deux reprises dans ce complexe de jeux pour enfants. Fin octobre 2006, Grace, la nounou, est arrivée en demandant s’il était possible ce jour là de réserver le centre pour Michael et sa famille. Malheureusement, quelques enfants et leurs parents étaient déjà présents. Mais comme, la date était proche d’Halloween, ces derniers ont pensé qu’il s’agissait de quelqu’un déguisé en "Michael Jackson".

Comme toute famille normale, on aperçoit la famille Jackson au Cosmic Cafe et les enfants profitent de tous les jeux. "Il était très amical. Il était heureux de pouvoir sortir en famille, comme n’importe qui d’autre. Il n’y avait pas de pression. Durant les trois heures qu’il a passé ici, il agissait comme un père normal qui s’occupait de ses enfants", raconte dans la vidéo ci-dessous le propriétaire du complexe.

Michael se rend également dans un pub, le P. Egans, à Moate, en dehors des heures d’ouverture.

1965419582_fd0df960d4_o

Paul Lawless, le propriétaire explique au Irishmirror que "Michael est arrivé avant l’ouverture. Je lui ai montré la carte et il a pris un verre de vin. Je ne lui ai pas demandé d’autographe. Pour moi, il était comme tous les autres ici".

A deux reprises, Michael se rend également au Bastion Gallery à Athlone, près de Moate, une boutique de cadeaux souvenirs et de jouets.

athlone bastion gallery

Le couple Dunning a tout mis en œuvre pour préserver la tranquillité de leur célèbre invité et y est parvenu durant plusieurs mois.

Mais le jour où Michael Jackson a commencé à se rendre dans les villages aux alentours, à Moate ou Kilbeggan, la rumeur de sa présence s'est propagée.

Les Dunning ont alors tenté d'orienter la presse sur de fausses pistes : "Si quelqu'un me disait 'J'ai entendu que Michael Jackson était là', je répondais 'Oui, c'est ça, et Elvis Presley aussi !'", explique Paddy Dunning. Il a simplement posté trois gardes qui faisaient des rondes à l'entrée de la propriété pour intercepter les visiteurs indésirables mais les habitants de la région se sont montrés particulièrement protecteurs vis-à-vis de Michael Jackson, indiquant de fausses directions aux journalistes. Un fermier a même menacé de déverser son camion rempli de purin sur la voiture d'un paparazzi.

Paddy Dunning évoque le séjour de Michael dans cette interview au Guardian en 2010

Traduction de l’interview (par MJFrance):

Interview de Paddy Dunning, à Grouse Lodge : L’assistante [de Michael], qui était d’ailleurs bien plus qu’une assistante, Grace Rwaramba, est venue repérer l’endroit. On s’est très bien entendus avec elle. Elle a pu voir comment on travaillait ici, que beaucoup de notre nourriture venait directement du jardin, que la viande, la volaille et le poisson étaient des produits locaux, et que tous les aliments que nous proposions étaient de très bonne qualité. Elle a donc recommandé l’endroit à Michael, et deux jours plus tard est arrivé un gros bus, et en sont sortis Paris, Blanket, Prince, Michael, Grace et la tutrice [des enfants]. On s’est donc retrouvés tous ensemble à Grouse Lodge, ses enfants se sont tout de suite liés d’amitié avec les miens, on était deux familles heureuses, et personne n’était au courant de la présence de Michael. Il a pu se relaxer ici pendant des mois et des mois, c’était formidable.
Il était fasciné par la musique irlandaise et par l’histoire de la région, et il était vraiment détendu ici. On le voyait se promener, alors on se croisait, on se disait bonjour. C’était quelqu’un de très drôle, il avait beaucoup d’humour.

Personne ne croyait vraiment [qu’il était ici]. Quand j’entendais quelqu’un dire que Michael Jackson était dans la région, je disais "Mais bien sûr, pourquoi pas Elvis Presley…" Forcément ça faisait bizarre de voir la plus grande pop star du monde loger dans une [ancienne] étable à Grouse Lodge – réaménagée bien sûr. En général Michael passait ses coups de fil à l’étage, et il lui suffisait de faire quelques pas pour garder un œil sur les enfants ; le jardin est à trois mètres. Toute la propriété est bien agencée, les choses sont proches les unes des autres. Il n’était jamais ennuyé par des gens qui voulaient le scruter, il pouvait aller et venir normalement, comme tous les autres artistes [qui viennent travailler ici]. On lui a donné le temps et l’espace dont il avait besoin pour être lui-même.

Un jour on jouait tous ensemble dans le jardin, c’était une journée paisible et ensoleillée, les chiens jouaient aussi... Soudain on entend un bruit vraiment bizarre. On aurait dit un arbre qui s’était effondré, je n’avais jamais entendu ça. Michael est sorti [au balcon] en criant "Paddy, c’est quoi ce bruit ?", je réponds "J’en sais rien Michael !", puis il dit "On dirait un dragon !", et je fais "C’est vrai en plus, on dirait un dragon… Sauf qu’on n’a pas de dragons en Irlande !" Puis le bruit a recommencé et s’est arrêté de nouveau, on ne savait toujours pas ce que c’était, les chiens aboyaient, les enfants avaient tous la tête levée vers le ciel… Et là, on a vu sortir une magnifique et immense montgolfière, aux couleurs de l’arc-en-ciel, et les gens qui étaient dans la nacelle nous faisaient coucou d'en haut. Et puis on en a vu une autre, puis une autre, et encore une autre…Toute une nuée de montgolfières, comme tout droit sortie du film Chitty Chitty Bang Bang, c’était plein de couleurs ! On était tous surexcités de voir ça, tout le monde courait partout, Michael criait "Woohoo !"en leur faisant coucou à son tour, mais ils ne savaient pas que c’était Michael Jackson ! On a passé des journées merveilleuses ici.


Dans le studio d'enregistrement de Grouse Lodge : Il m’est arrivé de jouer ici avec Michael. Moi j’étais à la guitare, Michael à la batterie et Neff U [alias Ron Feemster, le producteur] au piano, etc., on improvisait un air et un rythme... Et une fois, doucement mais sûrement, Neff U a amené Billie Jean dans la mélodie. C’était extra de jouer Billie Jean avec Michael Jackson, jamais je n’aurais cru faire ça un jour. Et puis parfois on chantait des chansons ensemble dans la voiture, comme une fois on a fait celle avec Paul McCartney, vous savez, The Girl Is Mine. Ca fait partie des bons moments qu’on a passés, le genre qu’on ne s’imaginerait même pas. Ou bien Michael qui plaisantait avec des passants en sortant sa tête par la vitre aux feux rouges à Dublin, quand on repartait pour Westmeath. Les gens n’en revenaient pas que le type à la fenêtre était Michael Jackson !

Interview du chauffeur de taxi

RayOHara1-640x360

Ray O’Hara : C’était en août 2006...

L. Bainbridge : Que vous avez rencontré Michael ?

RO : Oui.

LB : Et vous saviez qui vous alliez véhiculer ce jour-là ?

RO : Oui Paddy et Claire m’avaient dit que c’était lui que j’allais chercher. Je suis resté scié, je n’y croyais pas. J’avais le trac parce que c’était quand même le musicien le plus célèbre au monde, je ne savais pas ce que j’allais bien pouvoir lui dire ! Une fois la course terminée, on s’est serré la main. Il a présenté sa main en me disant "Merci beaucoup", et à cet instant c’est comme si le temps s’était arrêté, je me suis dit : "J’arrive pas à croire que je suis sur le point de serrer la main à Michael Jackson !".

Un jour, j’avais un invité de Michael à venir chercher ici, et j’ai aperçu Michael dans les champs, vêtu d’un anorak et de bottes en caoutchouc. Ses enfants étaient à cheval et il était en train de mener les chevaux en main autour du champ. Jamais on imaginerait le musicien le plus connu au monde faire quelque chose d’aussi normal ! J’ai trouvé ça magnifique. Tout ce qu’il faisait était pour ses enfants, tout tournait autour d’eux. Grace, qui accompagnait Michael, m’avait demandé si je voulais bien être son chauffeur à temps plein quand il reviendrait vivre ici. Elle m’a dit que Michael souhaitait que je sois son chauffeur. Alors le jour où il est parti, j’étais persuadé que j’allais le revoir.

with taxi driver

Il allait voir des gens à Dublin, il a passé beaucoup de temps à visiter des propriétés à vendre dans la campagne environnante, il est allé voir la colline d'Uisneach, la distillerie Locke à Killbegan. Et puis beaucoup d’invités venaient le voir aussi, ils arrivaient en jet privé. Le [neveu] de George Bush, Billy Bush, de l’émission Access Hollywood, est venu rencontrer Michael. J’ai d’ailleurs une anecdote amusante là-dessus : Michael ne voulait pas que Billy sache où il vivait exactement, alors il m’a dit : "Ray, pouvez-vous lui faire faire un grand tour dans la campagne en venant, pour lui rallonger la route de quelques kilomètres et lui faire croire qu’il est très loin de chez moi ?",alors qu’en réalité il n’était qu’à 3km ! Alors j’ai pris toutes les petites routes pour lui faire croire qu’on était super loin…

P. Dunning : Quand les paparazzi ont commencé à pointer leur nez, les fermiers voisins leur indiquaient une mauvaise route pour se rendre à Grouse Lodge ou à Coolatore House. Ils leur disaient : "Non, vous en êtes loin, c’est à 50km d’ici !"C’était génial ! Nos voisins protégaient [Michael] des paparazzi. Donc il a énormément apprécié l’aide et le soutien que les gens d’ici lui ont apportés. Il m’a dit "Paddy, c’est la première fois que je vis dans une maison sans trente-six personnes autour de moi, sans gardes du corps au pas de ma porte."Il pouvait aller faire des promenades sur les collines de Knockastia ou d'Uisneach, aller en ville de temps en temps… Je l’ai même déjà emmené acheter des fish & chips !
Comme les médias l’avaient repéré, nous l’avons installé à Coolatore House, une maison destinée à nos invités, située dans la propriété voisine. Et il a adoré cet endroit.

Près du bois : On a deux [statues d’] Elvis Presley [dans les bois]. Et quand Michael était là, je l’ai croisé un jour, il avait l’air un peu effrayé, je lui ai demandé ce qu’il avait, et il m’a répondu : "Paddy, je viens de croiser mon beau-père, Elvis !" En fait il s’agit d’un Elvis appuyé contre un arbre, mais il faut savoir qu’il y en a deux, donc [Michael] la recroisé dans un autre coin [du bois], alors ça l’a un peu déboussolé…

6103039226_96be1a76f9   ec05447a851a

Il était en train de se remettre du fait que le monde entier lui avait tourné le dos. Il était en forme, il reprenait des forces, il mangeait bien. Un jour il a annoncé qu’il se sentait prêt à refaire de la musique, à rencontrer des musiciens. Je pense que s’il était resté vivre ici, il est clair qu’il ne serait pas mort. Il aurait continué à enregistrer. Je crois qu’il était vraiment prêt à préparer son retour sur la scène internationale.

BISHOPSTOWN - ROSEMOUNT 

Dès septembre 2006, Michael Jackson commence à rechercher une propriété où il pourrait s’établir et élever ses enfants. Il aurait envisagé l'achat d'une propriété appartenant aux Dunning, Bishopstown House. Il l'aurait visitée et aurait évoqué avec Paddy certaines rénovations qu'il voulait y voir effectuées.

Selon le propriétaire, Michael Jackson prévoyait de s'y évader de temps à autre pendant la tournée This Is It, afin d'échapper à la frénésie médiatique de la capitale anglaise.

Cette ancienne demeure Géorgienne de trois étages, à environ 1,5 kilomètres de Coolatore House, a été rénovée dans l’esprit Michael Jackson. "Nous savions ce qu'il cherchait, un lieu loin de la route, avec des dépendances pour ses invités, et des pièces pour écrire. Il voulait un lien entre la partie habitation et le studio. Ca lui correspondait parfaitement", explique Paddy sur le site poloconghaile.com.

C12953024-2

Bishopstown House avant les rénovations

Aujourd'hui, les vieux bâtiments ont été rénovés, une piscine a été construite et une extension a été ajoutée à l'ancienne ferme, selon les idées de Michael. Des salles de bains en marbre ont été créées ainsi qu’un jardin sur le toit en bois avec une vue à 360 ° sur la campagne.

C12953024-0

C12953024-3

C12953024-10   C12953024-12

BALLINACURRA HOUSE

Durant l’été 2007, Michael est de retour en Irlande et s’installe, pour deux semaines, avec sa famille, dans une des propriétés qu’il avait occupée quelques mois auparavant, Ballinacurra House.

Située à Kinsale, station touristique dans le comté de Cork, au sud de la ville de Cork, la propriété de luxe du 18ème siècle divisée en trois parties peut accueillir jusqu’à 52 personnes dans des chambres décorées sur le thème du voyage. Michael et ses enfants occupent l’aile ouest de la demeure aux douze hectares de jardin et entourée de hauts murs de pierres.

home

house

Michael aurait occupé la chambre décorée sur le thème Africain. La salle de bal a été, à la demande du chanteur, transformée en salle de classe pour ses trois enfants.

african room

Le propriétaire des lieux, Des MacGahan et sa femme Lisa ont partagé le quotidien de la famille et Des l’a seulement évoqué en 2009, après la disparition de Michael, à cause des accords de confidentialité qu’ils avaient signés à l’époque. Il indique que Michael était "quelqu’un d’extrêmement gentil, très gentleman et très humble. Il n’était pas du tout bizarre comme les gens le laissaient entendre. Il a eu de nombreuses demandes. Il voulait manger KFC et de la nourriture chinoise. Mais il était anormal dans le sens où il était normal. Il était très timide et peu bavard.

Il a voulu que nous nous débarrassions du personnel parce qu’il souhaitait son intimité. Il voulait être encore plus isolé que notre maison le permettait. Il voulait être sur que le personnel ne viendrait pas lui parler et le déranger. Nous avons donc réduit le personnel car il ne voulait être qu’avec nous. Il aimait la cuisine de Lisa.

Nous avions une voiture noir aux vitres teintées et nous l’avons emmené jusqu’à une librairie et la boutique de cadeaux Cronin, à Kinsale. Il a même acheté quelques magazines. Des rumeurs ont commencé à circuler sur sa présence mais nous avons toujours refusé de répondre à la presse".

Mary Evans, la propriétaire de la boutique de cadeaux évoque le passage de celui qui a été son idole avant de devenir son client. Elle avait reçu un appel de Des MacGahan qui lui demandait d’ouvrir sa boutique, un soir, pour Michael et ses trois enfants. La star y a passé une heure et ses enfants sont repartis avec chacun un petit cadeau. "Il était très agréable, pas du tout bizarre ou distant et il a passé du temps à flâner dans la boutique et à discuter. Il y avait des rumeurs comme quoi il résidait à Kinsale et beaucoup de gens sont venus à la boutique mais je n’ai rien dit à personne. Nous étions ravis qu’il soit venu ici. J’ai dit à ses enfants que j’avais des photos de leur papa sur les murs de ma chambre quand j’étais enfant et ils avaient du mal à y croire".

img079

L’une des requêtes particulières de la star a été de laisser les lumières extérieures allumées à 23h. Des MacGahan a pu observer une scène qu’il n’a pas oubliée. "Je n’ai pas pu m’en empêcher. J’ai regardé ce qu’il faisait, à travers les arbres. Il dansait, il s’entraînait, il faisait son moonwalk, en pleine nuit au milieu de mon jardin".

salon

"Ses enfants étaient très respectueux, polis et ne faisaient rien sans l’autorisation de leur père. Nous avons été surpris de constater qu’ils étaient simples et agréables. Certaines personnes en Irlande auraient pu prendre des leçons pour éduquer leurs enfants auprès de Michael Jackson !"

Paris, la fille de Michael et celle des MacGahan, Scarly, ont passé beaucoup de temps ensemble. Elles avaient le même âge. Elles jouaient à s'attraper, écoutaient de la musique, regardaient la télé. Prince et Blanket jouaient avec Finn, le plus jeune des garçons MacGahan.

garden

Paris a même offert un cadeau à Scarly, un simple dessin d’enfant où elle s’est dessinée avec la fillette, mais une oeuvre qui a depuis été conservée dans la maison. "Ma fille ne savait pas qui était Paris Jackson et Paris ne l’a pas traité différemment de quelqu’un d’autres" explique Des MacGahan.

parisirelandjwtalm672v

 

img091

Michael ne s’est finalement jamais installé en Irlande, il n’en a pas eu le temps. Ce n’est pas faute de nombreuses recherches de propriétés dans ce pays dont il était tombé amoureux, qui l’avait accueilli à bras ouverts et lui avait offert la vie dont il rêvait.

La suite malheureusement, nous la connaissons : son retour, d’abord à Las Vegas puis à Los Angeles et la pression d’une tournée dont il ne voulait pas auront eu raison de lui.

tumblr_njo74eLqak1sl8b97o2_1280

tumblr_njo74eLqak1sl8b97o3_1280

Prince et Paris en Irlande en 2006

Sources: Guide Sur les pas de Michael Jackson de C. Charlot et A. Cadinot/Flickriver de Abbi Skip/motspourtous.com/Tous les sites indiqués dans l'article