En juin 2007, après six mois passés dans une maison de location à Las Vegas, The Monte Cristo House, Michael Jackson quitte le Nevada pour la côte Est des Etats Unis et s’installe dans une des maison du complexe hôtelier de Goodstone Inn, à Middleburg, en Virginie.

Situé à une heure en voiture à l’ouest de Washington DC, Middleburg, surnommée "The Nation’s Horse and Hunt Capital", est au cœur d’une campagne historique (lieux de bataille durant la guerre civile) et verdoyante, et est réputée pour avoir eu des résidents de l’élite de la Côte Est, notamment la famille Kennedy. Elle continue d’accueillir des visiteurs éminents de tous le pays désireux de s’offrir des moments au sein de la nature.

imgresize (3)

Ancienne plantation, Goodstone Inn est une propriété luxueuse de 259 hectares entourée de pâturages et de sentiers de randonnées, loin de tout.

field

Initialement prévu pour trois semaines, le séjour de Michael dans ce lieu de retraite isolé, où il a pu se relaxer et profiter de ses enfants, durera finalement deux mois. Aucune photo de ces moments privés n’est à ce jour connue.

Les 18 chambres de Goodstone Inn sont réparties sur six emplacements. Le cœur du complexe est l’ancienne écurie transformée en restaurant et en bureaux. Le restaurant, primé, propose des menus préparés à base de produits locaux ou de la ferme de Goodstone Inn.

imgresize

Michael Jackson séjourne, avec sa famille, dans la Manor House, la plus grande des résidences, la plus éloignée et isolée, au nord du domaine. Construite en 1943, elle comporte quatre chambres avec vue sur la campagne. 

goodstone-rooms-manor-01-2jpg-12770b929ca44364

IMG_9805

Michael a probablement occupé la Master Bedroom.

imgresize (8)

Manor-house_1   imgresize (7)

Elle est également composée d'une cuisine toute équipée,

imgresize (1)

un grand salon et une salle à manger avec cheminée,

imgresize (4)

imgresize (5)

une terrasse privée avec vue sur les collines environnantes.

imgresize (13)

L’écurie du domaine, située à côté de la maison, permet de voir les chevaux. On aperçoit également les animaux de la ferme.

goodstone-inn-restaurant

Goodstone Inn and Restaurant, 36205 Snake Hill Road, Middleburg, VA

Dans Remember The Time, Protecting Michael Jackson in His Final Days, Bill Whitfield et Javon Beard, les gardes du corps, évoquent la vie de la star durant ce séjour où la famille Jackson profite d’une vie loin des médias. Les gardes du corps et la nurse des enfants, Grace, occupaient probablement la Spring House, à quelques centaines de mètres de celle des Jackson.

manor and spring houses

"Les célébrations du 4 juillet arrivaient. Il y avait des stands de feux d’artifice sur le côté de la route, dans tout le comté. Mr Jackson avait très envie d’en acheter et il m’a envoyé en chercher. J’en ai acheté pour près de cinq cent dollars. Le soir du 4 juillet et plusieurs soirs après, on pouvait voir Mr Jackson et ses enfants dans les champs, dans la pénombre. Ils allumaient des pétards, des fusées et des bougies. On les apercevait de notre maison, plus bas". (p 162)

"La plupart du temps, ils ne faisaient pas grand-chose. Les enfants jouaient dehors, dans les prés et Mr Jackson se reposait à l’intérieur". (p 162)

Michael organise tout de même quelques activités pour ses enfants, comme ce voyage en ballon, dans la région de Middleburg, que les gardes du corps ont redouté : "Nous avons du partir à 5h30 du matin pour être sur les lieux à 6h30. C’était un couple qui s’occupait du vol. Comme d’habitude, il ne savait pas qui il transportait. Il pensait que ce serait juste une famille de touristes. (…) Quand le moment de décoller est arrivé, les enfants étaient si excités (…) qu’ils ont sauté [dans le ballon] avec un grand sourire. Javon et moi étions restés en arrière et Mr Jackson nous a demandé "Vous ne venez pas ?" (…) Il y a eu une pause et Mr Jackson a dit "Comment ça, auriez vous peur ?" (…) « Ok pourquoi ne resteriez vous pas ici et vous nous suivriez de la voiture. Je crois que ça ira". (…) Et nous avons donc suivi le ballon d’en bas. Ils sont montés assez haut. C’était un très beau jour d’été, sans trop de vent. Mais j’étais content de ne pas être là haut." (p. 164)

La compagnie qui a organisé le vol en ballon est la Balloons Unlimited située à Aldie, en Virginie (225 $ par personne, 125 $ pour les moins de 12 ans). Le décollage a eu lieu à l’aéroport de New Market, à un peu plus d’une heure de Middleburg, avec le pilote Bob Thomas. Sur le site de la compagnie, le témoignage de Michael est publié. Une courte phrase remerciant Bob pour le vol : "Bob, Thanks for a great flight. We'll do it again. Michael"

bob thomas pilot   DSC_0449-2_small

Le pilote Bob Thomas et le ballon qui a transporté Michael

Michael accompagne également ses trois enfants à Alexandria, au Chuck E. Cheese’s, à environ 45 minutes en voiture de Middleburg. Un des lieux préférés de Prince, Paris et Blanket, une chaîne de restaurant avec de nombreux jeux pour les plus jeunes (6301 Richmond Hwy, Alexandria, VA, 22306).

post_display_cropped_open-uri20131022-16682-1m33sb6

"Les enfants jouaient et Mr Jackson était assis dans un coin avec un chapeau et un voile noir sur son visage. Les enfants savaient que quand leur papa était dans un lieu public, ils ne pouvaient pas l’approcher, c’était contre les règles. (…) Mais Paris… elle adorait son papa. On ne pouvait pas lui dire "Ne parle pas à ton papa", elle ne l’acceptait pas. Elle grimpait en haut de ces toboggans en criant : "Regarde, Papa ! Je vais glisser. Regarde !". Je venais de lui rappeler de ne pas faire ça mais elle était tellement excitée qu’elle le faisait quand même. Ce n’était pas vraiment très important. Il y avait beaucoup de pères présents. Elle aurait pu s’adresser à n’importe qui. Quelques minutes plus tard, elle jouait avec une petite fille dans piscine de balles et tout à coup, Paris a couru vers son père, lui a fait un câlin et a baissé son voile pour lui faire un bisou sur la joue. Elle a remis le voile et est retournée jouer. La petite fille avec qui jouait Paris a assisté à la scène. Elle se tenait au milieu des balles en plastique, avec un regard étonné, fixant l’homme avec un voile. On aurait dit qu’elle avait le souffle coupé, trop excitée pour parler. Elle a finalement finit par crier "Maman, c’est Michael Jackson, c’est Michael Jackson, Maman !" Toutes les têtes se sont tournées vers nous. Mr Jackson s’est levé rapidement et est sorti. (…) Dans le restaurant, les gens regardaient partout et on les entendait dire  "Michael Jackson, elle a bien dit Michael Jackson ? Ce n’est pas possible". Finalement cela n’a pas causé de scène car personne ne pensait que Michael Jackson pouvait traîner au Chuck E. Cheese’s d’Alexandria en Virginie". (p. 166 - 167)

Certains jours, Michael voulait simplement faire un tour en voiture avec ses enfants, voir la campagne. "On prenait la voiture et on partait pendant des heures. On finissait par aller vers certains des champs de bataille de la guerre civile. Manassas. Bull Run. Chaque fois que l’on passait devant un de ces sites historiques, Mr Jackson en parlait à ses enfants, leur faisait une leçon. Il montrait un lieu et disait "C’est ici que l’Armée de l’Union a fait ça et ça" ou "c’est là que plus cinq mille soldats confédérés ont été tués". Quand il s’agissait d’Histoire, il s’y connaissait. Prince aimait ça. Il était curieux et posait beaucoup de questions. Paris et Blanket, un peu moins". (p. 171 – 172)

8857e706-6dfe-4ddd-ae40-62e5ca32947c

La famille Jackson en profite pour visiter les musées de Washington. La capitale américaine est à 1h15 de route en voiture. Lors d’un séjour de trois jours, ils se rendent au Air and Space Museum, au Natural History Museum et au Museum of The American Indian et visitent le National zoo : "Lorsque nous étions devant l’aire des hippopotames, Bill marchait quelques pas devant avec Mr Jackson, Prince et Paris. Ils avaient vu les hippopotames et continuaient la visite. Je traînais un peu derrière avec Blanket. Il s’attardait un peu car les hippopotames l’amusaient beaucoup. Il trouvait que c’était une idée super. Prince avait son chien et Paris venait d’avoir son chaton. Blanket pensait qu’il pourrait aussi avoir un animal. Il a crié "Papa, j’en veux un comme animal de compagnie". Le gardien du zoo et tout le monde s’est mis à rire. Mais je savais que ce petit bonhomme ne plaisantait pas. S’ils avaient vécu encore à Neverland, je suis sûr qu’un hippopotame n’aurait pas été complètement hors de question". (p 170- 171)

Bien qu’essayent de vivre une vie normale durant cet été là, Michael subit tout de même la rançon de la gloire …. Et ses enfants aussi : "Il nous disait toujours : "Vous ne savez pas la chance que vous avez". (…) Au début, on l’entendait dire ça et on se disait : "Euh vous êtes Michael Jackson". Mais avec le temps on a comprit ce qu’il voulait dire. Un jour, nous étions en voiture, près de Middleburg et les enfants ont vu une aire de jeux. Ils étaient tout excités et avaient vraiment envie d’y aller jouer. Ils ont demandé à leur papa d’arrêter la voiture et de venir jouer avec eux. Nous leur avons dit que ce n’était pas très sûr. Il y avait quelques enfants avec leurs parents, nous n’avions pas pris leur masque et quelqu’un pourrait prendre une photo. Mr Jackson nous a dit d’y aller. Il a dit qu’il allait attendre dans la voiture afin que ses enfants puissent jouer et que personne ne les reconnaisse. Nous avons donc emmené les enfants qui sont partis jouer en courant dans le parc. Mr Jackson est resté assis à l’arrière de la voiture en les regardant." (p. 196)

Michael quitte la Virginie pour New York à la fin du mois d’août 2007. Les photoshoots pour Vogue et Ebony l’attendent. Il s’installera alors pour quelques mois chez les Cascio, à Franklin Lakes, dans le New Jersey, tout en faisant des allers-retours réguliers dans la grosse pomme.

2007 chez cascio

Après un passage de quelques semaines à Los Angeles en novembre, il retournera vivre à Las Vegas à la fin de l’année 2007.


Source : Livre : Remember The Time, Protecting Michael Jackson in His Final Days, Bill Whitfield & Javon Beard/goodstone.com