Bien qu’ayant fait le tour du monde avec ses précédentes tournées, Michael Jackson n’avait encore jamais performé en Inde.

Michael a cependant un lien spirituel avec ce pays, selon Sabbas Joseph et Viraf Sarkari, les directeurs de Wizcraft, l’entreprise indienne de divertissement et d’organisation d’événements qui a mis sur pied le concert de Michael à Mumbai en novembre 1996. Sarkari se souvient: "Nous l’avons d'abord rencontré à Los Angeles pour confirmer le concert. On nous a dit qu'il était très intéressé pour jouer en Inde. Nous lui avons remis un Ganesha, un Nataraj et un sherwani (vêtement traditionnel masculin indien). Et sans qu’on lui donne d’explication, il a dit, "Oui, c’est Ganesha, le dieu de la chance". Plus tard, lorsque le leader Bal Thackeray lui a remis une statue en argent de Nataraj à Bombay, la star a déclaré:"Oui, je sais que c’est le dieu de la danse et de l'art"

  Viraf Sarkari et Andre timmins   téléchargement

Michael avec Andre Timmins (à gauche) et Viraf Sarkari (à droite)

Lors de cette première rencontre, Michael enregistre un message à l’attention de son public indien: "Main Hindustan aa Raha hoon" (je viens en Inde) qui accroit encore plus leur impatience.

Viraf Sarkari souhaitait également que Michael foule le sol indien vêtu d’un sherwani. Avec Andre Timmins, un autre des dirigeants de Wizcraft, ils demandent à Viren Shah, le propriétaire de Roopam, une grande marque indienne de mode, de créer six vêtements traditionnels, spécialement pour le Roi de le Pop: deux sherwanis Lucknowi estimés à 20 000 rupees (environ 281 000 euros aujourd’hui) chacun, deux Rajasthani Jodhpuris à 15 000 rupees (environ 215 000 euros) chacun et deux churidar kurtas à 10 000 rupees (environ 140 000 euros) chacun. Le couturier des stars de Bollywood, Zaki Khan est embauché et il faudra une semaine pour les réaliser… mais Michael ne les portera pas lors de son séjour. Il les ramènera cependant à Neverland: "A son retour, Michael nous a montré ses costumes indiens et la petite statue de Ganesha qu’on lui avait donnée", indique Jermaine Jackson (1).

viren shah

Viren Shah avec les vêtements créés pour Michael

Michael Jackson, arrive donc en Inde dans le cadre de son HIStory World Tour le 30 octobre 1996. Son jet privé atterit à l’aéroport international Chhatrapati-Shivaji (alors appelé aéroport international Sahar) de Mumbai où des milliers de fans ont envahi le lieu juste pour espérer l’apercevoir.

Michael-Jackson-in-Mumbai2

Michael est accueilli par l’actrice indienne Sonali Bendre, vêtue d’un sari traditionnel orange et d’un nathni du Maharashtra (une sorte de boucle de nez principalement utilisée pour une mariée), Raj Thackeray, (son oncle, Bal Thackeray est alors le leader d’un des plus grand parti politique du pays, Shiv Sena, qui finance le concert de Michael à Mumbai. Raj Thackeray a invité Michael à venir performer dans son pays), son épouse, Sharmila Thackeray, leur fils Amit et d’autres hommes politiques.

10407851_10205324918509317_3153694739181186526_n

Michael a l'aéroport de Mumbai, accueilli par Raj Thackeray (en blanc, à droite)

249372_4936183049246_1501808996_n   384804_4936180529183_1196423376_n

La jeune actrice applique le tilak sur le front de Michael en guise de bienvenue et exécute le rituel du “thali aarti” (assiette typique indienne).

249311_4936184649286_1114695988_n   actrice

Michael déclare lors de son arrivée: "Je suis très content d’être en Inde pour soutenir une oeuvre de charité". En effet les fonds récoltés par le concert de lu chanteur étaient destinés à fournir un emploi à 270 000 jeunes de l’état du Maharashtra.

21625_4936178649136_380292327_n

Remembering-Michael-Jackson

Michael avec Sharmila et Amit Thackeray, la femme et le fils de Raj Thackeray

A l’extérieur de l’aéroport, Raj Thackeray a fait organiser une performance avec un groupe de danseurs de Lezhim, vêtus de vêtements traditionnels du Maharashtra, avec des dholak (instruments à percussion du Nord de l’Inde).

306561_4936179969169_1579861393_n

003

Michael est ensuite emmené à Matoshree, la résidence du leader Bal Thackeray dans un cortège de vingt voitures. La star fait cependant arrêter sa voiture pour aller à la rencontre des pauvres présents sur la route de son passage. Michael a passé quelques minutes avec plusieurs enfants qu’il a serrés dans ses bras.

départ aéroport   s'arrête le long de la route

enfants   route

Jermaine Jackson évoque cet épisode: "Sur le trajet de l’aéroport, dans une Toyota à toit ouvrant, il était debout et il portait une de ses tenues militaires rouges, avec des boutons dorés et un brassard blanc. Son véhicule s’est retrouvé au milieu d’une vingtaine de voitures qui ressemblaient à une cavalcade. Les chauffeurs avaient l’ordre de ne pas s’arrêter. (…) "Attendez! Stop", leur a dit mon frère quand ils sont arrivés au premier carrefour. Il avait vu un groupe de mendiants, des enfants des rues, vêtus de haillons, qui ne savaient probablement pas qui il était. Ils jouaient sur le trottoir et s’étaient arrêtés pour regarder le spectacle qui passait devant eux. Michael est sorti de la voiture pour aller les voir. Il s’est approché d’eux avec un grand sourire et il a communiqué dans un langage universel. Il a pris un enfant par la main et ils ont commencé à danser. Alors, tandis que tous les officiels et tous les politiciens regardaient depuis leur voiture, les autres enfants ont commencé à rire et à danser également. Michael est resté là pendant deux ou trois minutes avant de les prendre dans ses bras; il les a embrassés sur la joue et il leur a donné des bonbons avant de retourner dans sa voiture. La cavalcade s’est remise en route tandis que Michael leur faisait de grands signes de la main. Au carrefour suivant, la même scène s’est reproduite: "Stop! Stop!" Il avait repéré d’autres petits mendiants et il est sorti de nouveau, il a dansé et il leur a donné des bonbons. Cette routine de danse et de bonbons s’est reproduite à chaque carrefour jusqu’à l’hôtel. Viraf [Viraf Sarkari, le tourneur du concert indien] évoque ainsi cette journée: "C’était le plus incroyable spectacle d’humanité que j’eusse jamais vu" (1)

Chez le dirigeant indien, le King of Pop se voit offrir un table et un tambûr en argent, des instruments de musique typiquement indiens.

Michael Jackson at the home of Balasaheb Thackrey

tumblr_n5s9ll5pBG1rxfhcfo1_1280

Michael et Bal Thackeray

Aditya Thackeray, le petit fils de Bal Thackeray, qui avait six ans à l’époque, a évoqué ses souvenirs de sa rencontre avec le chanteur aux sites timesofindia.com et dnaindia.com en juin 2009: "Michael Jackson est venu chez nous lors de sa venue en ville le 31 octobre 1996. Il nous a rendu visite deux fois sur les trois jours de son séjour. La première fois, cela a presque donné lieu à une bousculade devant notre maison. La foule se pressait contre les barricades. Les gens sont devenus hystériques en le voyant, certains se sont même évanouis. Moi, j’avais six ans et je ne savais pas qui il était. La maison avait été décorée et mon grand-père l’attendait impatiemment. Lorsqu’il est entré, la première chose que Michael Jackson a dit à mon grand père c’est "vous aussi?" en voyant la photo de son rassemblement au Shivaji Park. Il voulait dire par là "vous aussi vous êtes un rassembleur de foule". Il s’est assis en face de Balasaheb (le surnom de Bal Tackeray). Je me suis assis sur les genoux de Balasaheb et Michael m'a appelé pour me faire asseoir avec lui. Je me souviens qu’il était constamment en mouvement, qu’il faisait quelques battements, reproduisant probablement ce qu’il entendait jouer dans sa tête à ce moment là. Il a offert son chapeau à Balasaheb et tout le monde dans la maison a fait des photos avec lui. Après son départ, Balasaheb nous a dit que c’était un grand artiste. Je suis devenu un de ses fans après cela. Il est revenu le lendemain de son concert, tôt le matin. Il est resté pendant une heure et demie. C’était une rencontre très détendue, avec Michael l’homme plutôt que la superstar. Il a parcouru nos albums de famille. Puis, il a posé avec les flics chargés de sa sécurité, assis sur le sol avec eux."

11692681_10206852655618921_7097912210796167848_n

Michael avec Amit Thackeray (le fils de Raj Thackeray, en bleu) et Aditya Thackeray (en blanc) - Photo de Invincible Magazine #5

with aditya tackeray, Bal'sgrandson and other tackeray kids

with amit tackeray

Lors de son séjour, Michael occupe la suite la suite présidentielle Kohinoor de l’hôtel The Oberoi de Mumbai, en bordure de la mer Arabique. 

Michael a surpris les membres du personnel de l’hôtel car il se mêlait librement à ses fans qui se pressaient devant le bâtiment pour le voir. "Il saluait ses fans avec des sourires et en leur envoyant des baisers, il leur serrait la main autant qu’il le pouvait", a déclaré l’un d’eux.

8-3  282223_4936182809240_1228921414_n

486262_4936174289027_423947285_n   575659_10200995692481372_571808795_n

Selon Sandeep Walia, qui s’occupait de Michael avec une équipe de trois autres employés, celui-ci aimait le vin blanc doux.C’est le seul type d'alcool qu'il a consommé pendant son séjour à l'hôtel. En dehors de cela, il aimait les boissons à l'orange, particulièrement le Fanta et le Gatorade. L’hôtel, ayant appris que Michael aimait les chocolats, les employés ont fait en sorte qu’il y en ait toujours, de toutes formes, de toutes tailles et de toutes saveurs, dans chaque coin de sa suite.

La star aimait aussi avoir une ambiance festive autour de lui. Sa suite a donc été décorée avec des fleurs, des ballons, des confettis et des bols de bonbons.
Le chef cuisinier personnel de Michael était indien. Il s’est accordé avec les autres cuisiniers de l’hôtel pour la composition des repas du chanteur qui avait d’ailleurs une prédilection pour la cuisine indienne. Ses repas étaient principalement composés de naans au beurre, de poulet au beurre, de poulet tandoori et de curry épicé de légumes.

Michael n’a fait qu’une très courte apparition lors de la soirée organisée à l’hôtel en son honneur, le jour de son arrivée, où on lui remet une reproduction miniature du Taj Mahal.

gallery_7_454_18862b

De grands noms de l’industrie du show business indien et de la famille royale étaient présents mais le King of Pop souhaitait se reposer en vue de son concert. L’acteur Anupam Kher aura la chance de lui serrer la main. Ayant pris l’initiative de venir sur la scène, il a saisi et serré la main de Michael à qui il a été présenté comme le plus grand acteur de Bollywood. Michael s’est ainsi incliné devant lui.

actor Anupam Kher

Le lendemain, jour d'Halloween, à la demande de la star, une grande "tea-party" est organisée au bord de la piscine de l’hôtel. Des orphelins sont invités à rencontrer et à jouer avec Michael.

DC29-1

46496_4936191489457_898119666_n   270400_4936191129448_1956088864_n

En fin de journée, une cinquantaine d’enfants sont aussi invités dans la suite du chanteur qui avait commandé pour eux des burgers et des gâteaux. Il avait aussi demandé à l’hôtel de recouvrir les fauteuils de sari pour donner un effet "ethnique" aux photos.

Le 1er novembre 1996, Michael a donné une performance de deux heures, pour la première fois en Inde, au Andheri Sports Complex. Un évènement qui a mis la ville en ébulition et qui restera gravé dans la mémoire des 65 000 fans qui y ont assisté.

26mj5   26mj6

concert

La scène faisait 18 mètres de profondeur et 60 mètres de large. Trois équipes travaillaient dessus: une équipe de montage, une équipe de démontage et une équipe de surveillance. Une organisation parfaite. Il a fallu au moins 24 heures pour ériger l'ensemble de la structure et la préparer pour le spectacle. La chambre verte était sous la scène et avait quatre divisions: la salle de méditation, la salle de repos, la salle des photos et la pièce pour les invités VIP. La salle de repos était décorée dans la véritable tradition indienne, un décor digne du Roi (Maharaja) de la Pop. Cette pièce était climatisée et a été baptisée le chapiteau climatisé. Michael utilisait la salle de photos pour les séances photos. Les chanceux qui étaient autorisés à l'accompagner sous la scène, étaient ses gardes du corps, son manager et son costumier.

La journaliste et promoteur Suman Bhuchar, qui était venu de Londres pour le concert a déclaré: "C'était une très belle soirée. Je me souviens quand il a surgi de l'obscurité dans sa combinaison spatiale argentée. J'ai gardé le programme du show".

Ganesh Egde, qui a assuré la première partie du concert, se souvient de sa rencontre avec le King of Pop et lui a même rendu hommage sur son album sorti en juin 2011:"Michael Jackson a été ma plus grande inspiration aussi bien pour la musique que pour la danse. Il m’a donné une raison de croire que même des gens comme moi, issu d’un milieu très humble, peuvent devenir grands avec du talent et du travail.
En 1996, MJ est venu à Mumbai pour un concert et j’ai fait la première partie. Quand il est arrivé en coulisses, il y a eu une soudaine agitation et tous mes danseurs sur scène ont tourné le dos au public pour le regarder. Plus tard, il nous a appelé dans sa loge.Je lui ai dit que j’étais le chorégraphe de cette première partie et il m’a serré la main. Je lui ai aussi dit "I love you" et il a répondu "I love you too".C’était comme si j’étais redevenu un enfant et que j’étais sur la lune. Ce fut le plus beau moment de ma vie. C’était vraiment un grand homme".

Raj Tackeray explique aussi: "Je me souviens qu’il avait une voix douce et il était extrêmement humble. Mais quand il montait sur scène, il était complètement transformé. Son énergie était grandiose. Je l'avais vu dans ses vidéos et j’écoutais sa musique, mais de le voir en live fût une expérience au-delà de mon imagination. Je savais qu’il était une légende, mais je ne pensais pas que ce pouvait être à ce point. Mais encore une fois, hors de la scène, c’était quelqu’un de très courtois".

Ce concert a cependant déclenché une controverse avec des critiques s’interrogeant sur la notion de culture du Shiv Sena. Bal Thackeray a répondu ses détracteurs en déclarant: "Jackson est un grand artiste, et nous devons l'accepter comme un artiste. Ses mouvements sont formidables. Peu de personnes savent danser de cette façon. Vous finiriez par vous briser les os. Et puis, qu’est ce que de la culture? Il représente certaines valeurs en Amérique, que l'Inde ne devrait avoir aucun scrupule à accepter. Nous aimerions accepter cette partie de l'Amérique que Jackson représente".

Lorsque Michael a été parti, les employés de l’hôtel, qui préparaient la suite qu’il avait occupée pour les "locataires" suivants, ont découvert que le King of Pop avait laissé un message sur un oreiller:

"India, all my life I have longed to see your face. I met you and your people and fell in love with you. Now my heart is filled with sorrow and despair for I have to leave, but I promise I shall return to love you and caress you again. Your kindness has overwhelmed me, your spiritual awareness has moved me, and your children have truly touched my heart. They are the face of God. I truly love and adore you India. Forever, continue to love, heal and educate the children, the future shines on them. You are my special love, India. Forever, may God always bless you"
(“Inde, toute ma vie j’ai voulu voir ton visage. Je t’ai rencontré toi et ton peuple et je suis tombé amoureux de vous. Mon coeur est aujourd’hui rempli de tristesse et de désespoir car je dois partir, mais je fais la promesse que je reviendrai pour t’aimer et te caresser à nouveau. Ta gentillesse m’a submergé, ta conscience spirituelle m'a ému, et tes enfants ont réellement touché mon cœur. Ils sont le visage de Dieu. Inde, je t’adore. Continuer d’aimer, de guérir et d’éduquer les enfants pour toujours , ils sont l'avenir. Tu es mon amour spécial, Inde. Que Dieu te bénisse pour toujours")

1_7

Selon son frère Jermaine, Michael aurait également "pris son stylo et il a signé le miroir, les draps de lit, les brochures de l’hôtel, les cendriers, les serviettes et chaque meuble. Puis il a laissé cs instructions: "Vendez tout et donnez le produit de cette vente aux oeuvres de charité, s’il vous plait" (1)

memories hotel

memories hotel1   memories hotel2

 Lorsque l'Inde a dansé sur la musique de Michael Jackson

Le journaliste reporter indien, Mahesh Bhat, a été chargé de couvrir le séjour de Michael Jackson dans le pays et, en 2009, il a évoqué ses souvenirs de ces deux jours exceptionnels dans un article intitulé “Lorsque l’Inde a dansé sur la musique de Michael Jackson”

"L’annonce du concert de Michael Jackson à Mumbai a été une grande nouvelle. Je n’avais pas l’intention d’y assister mais peu de jours avant le concert, j’ai reçu un appel de mon ami Shantanu Sheoreyi. Il participait à l'événement d’une façon consultative. "Mahesh, nous avons besoin de quelqu'un pour couvrir la visite de MJ et le concert, tu veux le faire?" m’a-t-il demandé. "Si je voulais le faire? Waouh .... J’ai immédiatemment pris l’avion à destination de Mumbai.

Je suis arrivé la veille de l'arrivée prévue de MJ. Je me suis entretenu avec les personnes qui s’occupaient du concert puis j’ai visité le stade à Andheri où devait avoir lieu la performance. Une grande plate-forme en bois avait été construite. La scène entière devait être transportée par deux Antonov (avions russes). L’équipe mettait tout en place en 24 heures.

Le jour de son arrivée, nous étions à l'aéroport à l'avance. Je devais couvrir sa visite à partir de sa descente de l’avion. Peu d'entre nous ont été escortés jusqu'à la porte de la passerelle. L’actrice Sonali Bendre a eu l'honneur d'accueillir MJ. Un magnat des affaires voulait être là aussi, mais il a été repoussé par les flics.

sonali bendre

L'avion transportant MJ a atterri. Les agents de l’immigration sont entrés dans l'avion pour remplir les formalités. Les gens ont commencé à sortir. Soudain, j’ai vu un visage familier ... mon ami photographe John Isaac! Nous nous sommes embrassés en échangeant des "hey que fais-tu là?". John m’apprit alors qu’il avait accepté d’être le photographe personnel de Michael durant sa tournée! Puis Michael lui-même est sorti. Waou! J’avais la légende juste en face de moi, à quelques mètres. Il s’est précipité dehors et j’ai pris des photos. Des voitures l’ attendaient pour l’emmener rapidement. Il est monté dans un van de luxe. Je suis monté dans un SUV à toit ouvrant, afin que je puisse filmer le cortège. Oui, je suis parti avec le cortège de Michael Jackson.

Après avoir quitté l'aéroport, Michael a aperçu des enfants des bidonvilles et a demandé à la voiture de s’arrêter. Nous avons tous sauté de nos voitures. Il voulait des séquences vidéo avec eux. Il y avait trois personnes qui filmaient chacun de ses mouvements. Les enfants se sont précipités et ont ramassé ce qu'ils pouvaient trouver sur la route, des paquets de cigarettes usagés, des morceaux de papier ... ils voulaient tous des autographes. Michael leur en a donné à chacun d’eux, et il n'a pas oublié de dire à son équipe de tournage de bien tout enrengistrer. "Assurez-vous que vous avez tout ....." disait-il tout le temps.

9

Toutes les routes étaient bouclées et nous sommes allés en vitesse à la résidence de Bal Thackeray, qui était le premier arrêt de Michael.Il y régnait le chaos. Des flics armés et avec des talkies-walkies n’avaient pas réussi à empêcher la horde de photographes de presse de briser le cordon et d’entrer à l'intérieur. John et moi sommes restés à l’extérieur. On nous a fait entrer plus tard. Michael a reçu quelques cadeaux mais il n’y a pas eu beaucoup d’échanges. Il était assis avec une expression lointaine sur son visage.

65487_4936191809465_1219807775_n

Ce soir là, un dîner a été organisé au Oberoi Towers où il logeait.Tout le gratin de Mumbai et de Bollywood était invité. Le menu était totalement végétarien. Michael était là à l'heure, mais la plupart des invités ne l’étaient pas. Il y a eu une petite cérémonie. Michael a reçu une miniature du Taj Mahal sertie de diamants. Quelqu'un a fait un discours. Un acteur bien connu a sauté sur la scène et serré la main de Michael. Et Michael est retourné dans sa chambre. Il n’a parlé à personne et il n'a pas touché à la nourriture. Les invités ont alors commencé à arriver et ils n’ont profiter que du repas végétarien! (…)

7   8

Le lendemain, je l'ai lu dans les journaux qu’un des directeurs musicaux de Bollywood (l'homme qui a un penchant pour l'or ... ce n’est pas difficile de deviner qui c’est!!) allait collaborer avec Michael pour produire un album et que Michael avait été interessé par sa proposition. La vérité est qu’il est arrivé tellement en retard au dîner qu’il n’a même pas pu entrevoir MJ.

Lorsqu’il est parti de la soirée, Michael a serré la main de l'un des serveurs. Le type s’est évanoui!

Le lendemain, c’était la veille du concert, Michael n’est pas sorti de sa suite. J’ai passé mon temps avec John Isaac dans sa chambre. L’étage de l'Oberoi Towers était occupé par l’entourage de MJ et personne d’autre n'était autorisé à circuler.

John Isaac est né à Chennai (Inde). Il a brièvement travaillé pour Air India puis il est allé à New York pour devenir joueur de guitare. Au lieu de cela, il est devenu photographe. Il a été promu photographe en chef de l'Organisation des Nations Unies et est devenu un célèbre journaliste reporter. John travaillait beaucoup pour l'UNICEF. Audrey Hepburn, alors ambassadrice de l'UNICEF et amie de John l'a présenté à MJ. John m'a raconté l'amour de Michael pour la poésie et qu'ils travaillaient sur un livre de poèmes écrits par Michael avec des photos de John. Il n'a jamais vu le jour finalement.

Toute la journée, les célébrités de Bollywood venaient à l'hôtel pour "rencontrer" MJ. Mais personne n'a été autorisé à entrer ne serait-ce que dans l'ascenseur. C’est alors qu’ il y a eu une agitation. Malgré une sécurité serrée, un gars du Bihar avait réussi à entrer dans l'hôtel avec un fusil empaqueté sur son épaule! Ne me demandez pas comment. Les flics l'ont emmené et ont découvert qu'il était venu à Mumbai à la recherche d'un emploi. Et il a débarqué à l'hôtel parce que quelqu'un lui avait dit qu'il pourrait trouver un emploi ici.

Les hommes de la sécurité de Michael comprenaient plusieurs ex-Marines et ils étaient toujours très durs. Après cet incident, ils sont devenus paranoïaques. Il y a eu beaucoup de frictions et l’ambiance était chaude. Plus tard, nous leur avons demandé pourquoi ils étaient si inquiets. "Eh bien, Michael c’est notre gagne pain… on ne peut pas laisser quoi que ce soit lui arriver", a déclaré l’un d’eux. Ils le protégeaient pour leur bien être à eux aussi.

Michael devait se rendre à Madh Island. Il voulait aussi visiter le centre Nirmal Hriday de Mumbai (le premier centre Nirmal Hriday, appelé alors Mother Teresa's Kalighat Home for the Dying Destitutes, avait été construit par Mère Teresa en 1952 à Calcutta). Mais des petits malins avaient envoyé une menace de mort. Sa sécurité a donc pris des mesures drastiques et a mis son véto à toute visite. Michael était inconsolable. Il s’est mit à pleurer de façon incontrôlable dans sa suite. Certains de ses amis ont mis près d'une heure à le consoler. C’est alors que je me suis dit qu’il était pris au piège dans une cage de platine sertie de diamants.Toutefois, la menace de mort n'a pas empêché une partie de son équipe à silloné la ville. Je crois même que certains de ses gardes du corps ont eu une soirée de liberté. Le patron ne pouvait pas sortir de sa chambre!

Ce soir-là il y a eu une séance photos avec un tas d'enfants. C’était sur la terrasse de l'hôtel, puis plus tard, nous sommes allés dans sa suite. J’ai fait beaucoup de portraits de Michael à ce moment là. Il ne s’adressait pas aux adultes, il ne parlait qu’aux enfants. Mais certains d'entre eux ne lui parlait pas. "Papa il ressemble à un fantôme", a dit un enfant qui a refusé de s'asseoir sur ses genoux. Ce gamin doit avoir 18 ou 20 ans maintenant! Michael avait ce collage 3D impressionnant fabriqué à partir de photos en noir et blanc de sa famille. Je l'ai entendu dire à quelqu'un qu'il l’emportait partout avec lui.

Michael ne voulait pas être dérangé. Il méditait et juste avant le concert, il a rencontré des personnes importantes du côté indien et pris des photos avec eux. J’étais arrivé sur les lieux du concert en avance. J’avais le choix entre deux lieux pour prendre des photos: la "fosse" au bas de la scène ou en face de la console de son. Il y avait une vue directe et pas besoin de se bousculer pour l'espace. J’ai choisi cet endroit. La loge VIP était là aussi. Asha Bhosle, Sunil Gavaskar, Prabhu Deva .. et des milliers de fans attendaient le début du concert.

La scène de MJ avait l’air climatisé et la température était maintenue à 16 degrés. (…). Il y avait une salle de méditation, au cas où Michael aurait choisi de méditer pendant la pause. Quelque soit l’endroit où avait lieu le concert, la scène était exactement le même.

2

La performance a été incroyable. C’était vraiment un grand artiste. Ashaji (Asha Bhosle, chanteuse indienne) dansait! Elle a demandé à toutes les jeunes femmes dans la loge VIP de danser.

1D80DC493775D81AAA383227134F6

Je me suis retourné pour voir Sunil "Sunny " Gavaskar (célèbre joueur de crocket indien, meilleur batteurs de tous les temps) en train de groover. Prabhu Deva (danseur et chorégraphe dont les pas lui ont valu le surnom de "Michael Jackson indien") a dit à ses fans que c’est comme s’il regardait son dieu! Je n’ai pas d'autres mots pour expliquer son impact".

Michael-Jackson-performs-in-Mumbai

Ci-après, un reportage TV sur la venue de Michael en Inde

Piya Thakkar avait 15 ans à l’époque du concert et elle a eu la chance d’être choisie pour monter sur scène danser avec Michael Jackson sur You Are Not Alone (à partir de 28:22 dans la vidéo ci-dessus), un rituel que Michael proposait à ses fans féminines au cours de chacun de ses concerts. Lors de la disparition de Michael en 2009, elle a partagé ses souvenirs aux sites movies.rediff.com et mumbaimirror.com : “J’avais réussi à arriver au premier rang. Beaucoup de fans s’évanouissaient d’asphyxie et de déshydratation, car le concert avait commencé en retard. Des corps étaient passés à l'avant et étaient sortis de la foule. Soudain, l'un des membres tatoués de l’équipe, que nous avions vu s’occuper de la scène pendant que nous attendions le début du concert, m'a sorti de la foule.
J’étais inquiète parce que je croyait qu'il m'avait sortie en pensant que je suffoquais et j’ai essayé de l’en empêcher. Pendant qu’il m’emmenait dans les coulisses, il m’a dit, «Nous avons observé la foule. Tu as l’air d’être une grande fan. Je vais te donner la chance de ta vie. Tu vas monter sur scène avec lui”.
J’étais à la fois ravie et choquée. J’étais une grande fan de MJ, et c’était un rêve qui devenait réalité. (…). Ce fut un moment très spécial pour moi. J’ai dansé un slow avec lui sur You Are Not Alone et il s’est agenouillé, cela faisait partie du numéro, et j’étais très touchée! Il n’a rien dit, il était complètement absorbé par sa performance. Il portait beaucoup de maquillage et transpirait beaucoup. Mais je me souviens de l'odeur du parfum qu'il portait. C’était une odeur très distincte et je m’en souviens encore clairement. Et étonnamment, malgré toutes les danses, ses cheveux étaient soigneusement en place.
Cela a été l'un des moments les plus fabuleux! Ces quelques instants avec lui avaient été trop beaux pour être vrais. J’ai du me pincer mille fois pour m’assurer que ce n’était pas un rêve".

Celle qui est aujourd’hui trentenaire a aussi expliqué aux médias en 2009 que, suite au concert, elle avait refusé de se laver et de changer de vêtements pendant deux jours.

 

Cette venue unique de la star à Mumbai a fait couler beaucoup d’encre et laissé des souvenirs dans les mémoires de chacun, tant par le show que par son objectif humanitaire. L’Inde se souviendra d’ailleurs de ce geste en décernant à Michael Jackson, le 1er mai 1999, à New York, un Bollywood Humanitarian Award, avec un message simple mais fort, diffusé dans la vidéo précédent le discours de la star: “He promised. He came. He cared. He performed. India thanks King of Pop, Michael Jackson” (Il a promis, il est venu, il s’est soucié, il a chanté. L’Inde remercie le King of Pop, Michael Jackson).

Mike-michael-jackson- India

Michael reçoit sa recompense vêtu d’une tenue traditionnelle indienne (peut être l’une de celle confectionnée à son intention en 1996) et évoque, au cours de son discours, Ghandi comme une de ses sources d’inspirations.



Source: (1) You Are Not Alone, Le vrai Michael Jackson dans les yeux de son frère, Jermaine Jackson/groups.yahoo.com/mj-777.com/fulldhamaal.com/