En 1971, deux officiers de police de St Louis (Missouri) répondent à un appel d’urgence et arrivent dans un appartement. Ils trouvent une adolescente de dix-sept ans, qui faisait du babysitting, saignant des deux yeux. Choquée, la jeune fille est incapable de leur raconter ce qui s’est passé. L’enquête révèle que Wilma Chestnut a été agressée par trois hommes venus cambrioler l’appartement et qui l’ont volontairement et sauvagement blessée afin qu’elle ne les reconnaisse pas. Wilma restera aveugle à vie. L’affaire fait vite le tour des médias nationaux et horrifie les habitants de St Louis. Plus de 100 000 dollars de dons d’amis et d’étrangers sont récoltés en trois mois. Frank Sinatra appelle la jeune fille et prendra en charge les frais médicaux. Le début d’une amitié.

En 2011, Wilma Chestnut, raconte son histoire à Karl Evanzz dans un livre intitulé The Wilma Chesnut Story.

916g48vSiAL

Au cours des pages où elle lui décrit son parcours pour réapprendre à vivre, Wilma évoque sa rencontre avec les Jackson 5, alors qu’elle venait d’intégrer une école pour aveugle.

Extrait du livre :

"Un agréable surprise l’attendait en la personne de Carolyn Renn, sa compagne de chambre. Les deux jeunes filles partageaient les mêmes goûts pour le sport, la mode et la musique. Elles passaient des heures à écouter de la soul sur le nouveau lecteur de cassettes de Wilma et écouter de la pop sur le tourne-disque de Carolyn. Elles partageaient leur amour pour les Chi-Lites (un quatuor soul de Chicago), et Carolyn était une grande fan des Jackson 5. Wilma les appréciait mais elle pensait qu’ils faisait trop de musique populaire dite "bubble-gum sound". Mais c’est Wilma qui a finalement eu la chance de rencontrer le groupe pour lequel Carolyn aurait donné son bras pour pouvoir discuter avec.

Merdean Fielding, un chanteur gospel qui a occupé la scène musicale locale pour le St. Louis Argus, avait arrangé une interview avec les Jackson 5 lors de leur venue à St Louis le 12 février [1972 et non pas 1971 comme l’indique la photo] pour un concert au Kiel Auditorium. Il a invité Wilma à l'accompagner.

Le groupe était mené par le jeune Michael de 13 ans. L'équipe des relations publiques du groupe avait déclaré aux journalistes qu'il n’avait que onze ans. Les frères étaient au plus fort de leur popularité. Depuis 1970, ils étaient apparus dans pratiquement toutes les émissions de divertissement de la télévision. Ils travaillaient sur leur propre spectacle de variétés, et étaient les héros d’un dessin animé diffusé le samedi matin qui racontaient leurs mésaventures à travers le monde.

Lorsque Fielding et Wilma sont arrivés dans la grande suite réservée aux frères au Chase Park Plaza Hotel, Bernie Hayes, une personnalité d’une radio locale était déjà là à prendre des photos. Hayes avait une relation particulière avec le groupe, c’est lui qui les avait fait venir dans la région de St Louis en 1966 quand ils étaient encore sur le circuit "chitlin".

KWK J-5 Bernie Hayes

Bernie Hayes et les J5

Mme Fielding interviewait les frères et essayait surtout d'obtenir quelques bonnes citations de Michael, le personnage phare du groupe.
Michael, malheureusement, qui n’avait pas vraiment connu les joies de l’enfance essayait de rattraper le temps perdu. Il prenait son grand lit pour un trampoline pendant qu’il répondait aux questions, sous le regard incrédule de Mme Fielding. Les interviewes l’ennuyaient, mais il savait qu'il devait les faire. Se comporter comme un enfant de la moitié de son âge était sa façon de les supporter.
"Arrête, Michael!", lui hurla un de ses frères. "Essaie d’être calme une minute." Michael n’en avait pas l’intention. Wilma levait et baissait la tête en suivant du regard Michael qui sautait sur le matelas. Comme elle ne pouvait pas le voir, c’était la seule façon qu’elle avait pour suivre le niveau de sa voix qui montait et descendait.

"Michael! a crié Jackie. "Allez, ça suffit maintenant. Nous avons des invités. Réponds aux questions de la dame". Michael s’arrêta, mais à la seconde où il a commença à répondre à la question suivante, il se remit à sauter sur le matelas. Wilma commença à sentir désolé pour Mme Fielding et pour les aînés du groupe. "Quel petit garçon têtu", ella a pensé. "Quelqu'un devrait lui donner une bonne fessée, il est incontrôlable". Elle plaisantait – enfin presque. Elle savait que ça devait être dur pour un enfant si jeune d’être le centre de tant d'attention. On avait essayé de le faire grandir trop vite, c’était évident.

Jackie a demandé au reporter qui était Wilma, qui était si nerveuse qu'elle était restée assise presque parfaitement immobile, les mains sur ses genoux pendant l'entrevue. Mme Fielding a expliqué ce qui était arrivé à Wilma et combien elle était excitée d'être là. Bien qu'il venait de sortir de la douche et était simplement vêtu d'un peignoir par-dessus un pantalon, Jackie a dit à Wilma que Michael et lui seraient honorés de prendre une photo avec elle.

"Et je serais honoré de prendre une photo avec vous", a répondu Wilma avec enthousiasme. "Ma compagne de chambre vous adore!"

Désireux de faire partie de ce moment, le chauffeur du Jackson 5 a sauté entre Wilma et Michael et a attrapé Wilma par les mains. Jackie était assis sur le bras de la chaise sur laquelle Wilma était assise et s’est penchée contre elle. Il ne voulait pas flirter, c’était juste sa façon de dire qu'il se souciait d’elle.

"J'espère que celui qui vous a blessé ira en prison pour un long moment", a dit Jackie. Avant qu'elle ne puisse répondre, Bernie Hayes a demandé à tout le monde de dire "cheese" et a pris la photo.

wilma chestnut

 

Sources: tally777.tumblr.com/books.google.fr (traduction: onmjfootsteps.com)