Dans un article précédent, Antoinette Holmes, ancienne présidente du fan club américain des Jackson 5 évoquait le premier passage du groupe au Ed Sullivan Show, en décembre 1969. Pour le site michaeljacksonreel.weebly.com, elle revient sur sa première rencontre avec les frères Jackson à l’Apollo Theater en 1967 et évoque leur amitié.

apollo

Lorsque tu étais jeune, tu étais entourée par la musique et tu as pu profiter de l'Apollo Theater d'une manière unique. Peux-tu nous raconter cela?

Mon père était musicien, il jouait de l'orgue et il faisait partie d’un groupe, un quatuor qui répétait dans notre salon. À l’époque, nous vivions dans les Projects, à Manhattan. Dans les Projects, il y avait aussi un homme du nom de Bell qui avait une fille, Peggy. Peggy avait mon âge, nous avions environ 13 ou 14 ans à l'époque, et nous jouions ensemble. Bell venait chez nous pour assister aux répétitions de mon père. Tous les instruments étaient installés dans notre salon pour les répétitions. Mon père avait un grand orgue qui avait des clés de basse, et il aimait jouer des "jam sessions". 

Un soir où Mr Bell était chez nous, mon père lui a dit que je jouais de l'orgue aussi et ils m'ont demandé de jouer quelque chose. J’ai donc joué pour eux et après avoir terminé, M. Bell m’a dit, "Oh, bien! C’est bon!" Il m'a alors demandé si je voulais être musicienne et je lui ai dis oui. Enfant, c’est ce que je voulais faire. Mr  Bell m'a dit: "Si jamais tu veux venir à l'Apollo Théâtre, viens à l’entrée des coulisses. Je suis responsable de la sécurité là bas. Tu demandes oncle Bell et tu pourras entrer dans les coulisses et rencontrer qui tu veux à l'Apollo, à tout moment." J’ai dis: "Super!", Et c’est ainsi que j’ai commencé à traîner autour de l'Apollo.

Après avoir commencé à aller à l'Apollo Theater, tu as connu les Jackson Five et tu es devenue amie avec eux. Comment ton amitié avec Michael, en particulier, a-t-elle commencé?

Mon ami et moi avions entendu parler d’un groupe qui avait participé à l’Amateur Night à l’Apollo, appelé les Jackson Five. Nous sommes allées en coulisses pour trouver Mr Bell car nous voulions les rencontrer. Quand nous sommes arrivées dans les coulisses, ils avaient déjà gagné le concours. (Je pense qu'ils étaient restés à l'Apollo après avoir remporté l’Amateur Night. Le groupe avait eu une incroyable standing ovation et énormément d’acclamations de la part du public quand ils ont gagné et à mon avis l'Apollo les avait gardés ou ils avaient fait un rappel).

1968

The Jackson Five et Johnny Jackson à l'Apollo Theater

Quoi qu'il en soit, à un moment donné, je suis allée les voir en coulisses. A l'Apollo, la tête d’affiche a sa loge au premier étage et il y a un escalier pour y accéder, Les nouveaux artistes ou le nouveau groupe ont leur loge au dernier étage. Et on y accède avec quelques marches supplémentaires. Les Jackson Five étaient dans cette loge, et avec mon amie, nous sommes montées pour les rencontrer. Mr Bell nous avait dit: "Frappez à la porte d’abord parce qu'il se peut qu'ils ne soient pas habillés." Nous avons frappé à la porte nous avons trouvé un endroit pour nous asseoir. Je me souviens que leur loge avait de grands miroirs afin qu’ils puissent voir si tout était parfait pour leur performance et il y avait plusieurs chaises.

Nous sommes allées à leur rencontre et Michael était assis sur le rebord de la fenêtre, mais ne disait rien ! Je me suis présentée à tout le monde et Michael a simplement dit "Bonjour" et c’est tout. Il était assis là avec ses coudes sur les genoux, son menton sur ses poings, et il me fixait! J’ai commencé à me sentir mal à l’aise et je me disais que peut être mon nez coulait ou que j’avais quelque chose sur moi. J’essuyais mon visage, je me disais que j’avais peut être des pellicules et que c’est pour ça qu’il me regardait. Je ne savais pas! Je n’arrêtais pas de me demander "Pourquoi est est-ce qu’il me fixe?"

Tout à coup, j’ai vu ce gros cafard, il était énorme. ... Je me suis dit, "Oh mon Dieu!", J’étais jeune et ma mère m'avait appris à ne pas jurer, mais après avoir vu cet insecte, j’ai lâché un gros mot et j’ai dis: "Oh, merde!" Je n’en avais pas l’intention, et je me suis reprise tout de suite. J’ai mis mes mains sur ma bouche et j’ai dit: "Je suis désolée! Je suis désolée! Je ne voulais pas, mais j’ai peur de ces bêtes!" Je me suis levée et j’ai voulu sortir, et Michael a éclaté de rire ! Il ne s’arrêtait pas de rire ! Je lui ai dit: "Tu trouves ça drôle? Ce n'est pas drôle!" Il a dit: "Oh si c’est drôle!" Après cela, Michael m’a suivi partout. Nous sommes devenus inséparables, on s’entendait comme des larrons en foire.

20150822_121817   20150822_121757   20150822_121801

La loge des Jackson 5 à l'Apollo Theater. Les Temptations sont aussi passés par cette loge.

Qui étaient les amies avec lesquelles tu allais à l'Apollo Theater?

Il y a toujours eu une clique de jeunes filles avec moi : Ghita, Mildred, Marilynn, Rebecca, Jackie G., Ernestine, Marie, Sharon, Gloria, Joyce et Crystal. Cristal était très amie avec Gheeta, et nous avons appris à nous connaître grâce au premier Fan Club officiel des Jackson Five dont j’étais la présidente. Cristal était déjà la Vice Président du Fan Club des Five Stairsteps, qui passait également à l'Apollo à l'époque. Cristal a fait en sorte que nous rencontrions les Five Stairsteps et nous sommes aussi devenus amis avec eux.

with the five stairsteps

The Five Stairsteps, Joe et Michael Jackson

Nous avions l’habitude d'aller souvent chez Cristal parce qu'elle avait une grande maison. Je me souviens qu’il y avait plusieurs étages et un grand nombre de chambres étaient inoccupées. Sa grand-mère Coco et sa mère Anne vivaient avec elle, et elles supervisaient nos fêtes et faisaient en sorte que l’on s’éclate (rires) ... On a passé de bons moments chez elle.

Nous connaissions les Jackson Five et Crystal aussi et on a TOUS eu de bons moments ensemble. (Il y avait également des garçons avec nous, Cédric et Reggie).

Qu’est-ce que tes amis et toi aviez l’habitude de faire avec les Jackson Five, lorsque vous étiez avec eux ?

On s’amusait à aller et venir dans l'Apollo, à courait à l’extérieur, on jouait à "touche touche". Nous avons appris aux Jackson Five à jouer à différents jeux comme "Red Light-Green Light" (un, deux, trois soleil). Nous avons joué à plein de jeux différents avec eux, mais ils ne savaient pas comment jouer à certains alors on leur apprenait.

Ma sœur est venue à plusieurs reprises pour rencontrer les Jackson Five et elle a demandé à Mr Joe [Jackson] si elle pouvait emmener Michael et Marlon acheter des bonbons. Il a dit oui, alors elle les a emmenés au magasin de bonbons au coin de la 126th rue. Ma sœur leur a achetés des bonbons, et je peux vous dire que Michael aimait vraiment beaucoup ma soeur, Jackie. Nous avions des origines Native American (indienne) et ma soeur avait de beaux cheveux longs. Michael avait un gros béguin pour elle. Ma sœur avait huit ans de plus que lui, mais il a eu un gros coup de cœur pour elle! (Rire) Nous étions tous devenus des amis et on passait du temps ensemble.

De quoi parliez-vous ?

Mes amis et moi leur avons posé beaucoup de questions car les Jackson étaient adorables. Je leur ai demandé leur deuxième prénom, leur signe astrologique et où ils étaient nés. Je me souviens de Tito me disant qu'il était né en Octobre 1953 et je leur ai dit que j'étais née en Septembre, 1953. Michael et moi étions tous les deux du signe de la Vierge parce que son anniversaire était le 29 Août et le mien est en Septembre. On était simplement des enfants qui s’amusaient.

(Rires) On se taquinait aussi les uns les autres sur nos deuxièmes prénoms! Je leur avait dis, "Mon vrai nom est Priscilla" et ils se sont mis à m’appeler' Priscilla the Gorilla (Priscilla le gorille)! Je leur ai dit que je préférais Antoinette et que c’est ainsi que ma famille m’appelait. Michael m’a dit, "Mon deuxième prénom est Joseph, comme mon père." Tito a dit que son deuxième prénom était Adaryll, Jermaine a dit que c’était La Juane et Marlon a dit que c’était David. Puis Jackie a dit "Mon vrai prénom est Sigmund", et nous avons donc commencé à l’appeler "Sigmund The Sea Monster" (Sigmund le monstre marin) ! (rires)

Est-ce que tu as des souvenirs des Jackson Five liés à la musique ?

Mr Jackson avait un homme avec lui qui s’appelait Mr Jacks. Il y avait aussi Ronnie Rancifer et Johnny Jackson. Une fois, quand nous étions tous en coulisses à l'Apollo, l'orgue était sorti, et j'ai demandé si je pouvais le mettre en route. C'était pendant une pause, et il y avait environ deux ou trois heures entre les spectacles. (Mr Jackson, à cette époque, n'était pas encore très familier avec le quartier et il ne laissait pas ses fils s'aventurer à l’extérieur). J’ai donc demandé à Ronnie: "Puis-je allumer l'orgue?" Il m’a dit: "Ouais, bien sur vas-y." Il l'a allumé pour moi, et j'ai commencé à jouer Ready Or Not Here I Come (Can't Hide From Love) des Delfonics. Les Jackson Five m’ont alors rejoint! Tito avec sa guitare et Jermaine avec sa basse, mais comme elle n’était pas branchée,  je pouvais clairement les entendre chanter aussi. Ils se sont tous joints pour jouer et chanter avec moi, nous étions dans leur loge.

(Les Jackson Five avait déjà rencontré les Delfonics les connaissaient bien lorsqu’ils étaient sur le circuit Chitlin).

Pendant que nous étions tous en train de chanter, Mr Jackson m'a entendu jouer de l'orgue, et quand nous avons eu fini, il m'a dit: "Tu sais quoi? Je vais parler à Pops Staple des Staple Singers. Ils ont un groupe de filles appelé The Emotions et ils ont besoin de quelqu'un qui sait jouer de l'orgue, et je peux te mettre sur le coup. Je vais m'assurer tu obtiens le truc ! Ca te dirait?". Je lui ai dit oui. A l'époque, j'étais très enthousiaste, mais aussi un peu inquiète. J’avais demandé à Michael de me parler de ses amis [à Gary] et il me disait qu'il n’en avait pas beaucoup et que sa maison lui manquait beaucoup. J'étais reconnaissante envers Mr Jackson, mais j’étais nerveuse en repensant à ce que me disait Michael. Vous savez, ils ne connaissaient pas les jeux auxquels nous jouions. Je leur avais dit: "Vous ne savez pas jouer à Action ou Vérité !?" C'étaient de petites choses comme ça, qui ne cessaient de me rendre nerveuse concernant le fait d'entrer dans un groupe.

Les Jackson Five ont beaucoup voyagé, même avant de rejoindre Motown Records, comment as-tu pu maintenir cette amitié?

Chaque fois que les Jackson Five étaient en ville, ils nous invitaient toujours mes amis et moi à venir les voir. Nous sommes rapidement devenus des amis, nous avions échangé nos numéros de téléphone et d’autres choses. Nous étions vraiment très proches, et quand je recevais des appels téléphoniques j’étais comme folle. Ma copine m'appelait et me demandait: "Est-ce que Michael t'a appelée?" Je disais: "Oui, il m'a appelé. Et toi?" Michael nous invitait à les rejoindre dans les différents hôtels où ils séjournaient, chaque fois qu'ils étaient en ville. C’était durant les années 1967 à je crois 1972. C'était en principe Jermaine ou Michael qui m'appelaient et ils m'écrivaient des tonnes de lettres. J'ai toujours ces lettres qui viennent de chaque adresse où ils ont vécu. L'un d'elle est du 2300 Jackson Street, à Gary, dans l’Indiana, une autre avait l’adresse du 1601 Queensroad, et encore une autre était de leur maison de Hayvenhurst. J’avais donc leurs différents numéros de téléphone à chaque fois et nous nous appelions mutuellement.

Quand ils sont arrivés chez Motown, ils me disaient dans quel hôtel ils allaient séjourner, à quelle heure je devais venir à l'hôtel, à quelle heure ils allaient y arriver, et ils nous demandaient "Avec qui tu vas venir?" (Rires) ... On passait toujours de très bons moments.

Source: michaeljacksonreel.weebly.com (traduction: onmjfootsteps.com)

Dans le numéro 8 du Magazine Invincible, je raconte mon expérience sur la scène de l'Apollo Theater que j'ai eu l'occasion de visiter en août 2015

20150822_103802

20150822_105507

20150822_123519

DSC_0012

La scène  et la salle de l'Apollo en 2015