Au Nain Bleu faisait partie de ces magasins parisiens qui faisaient briller les yeux de tous les enfants et les amoureux des jouets.

L'histoire de la marque "Au Nain Bleu" débute à Paris il y a plus de 170 ans à l'initiative d'une famille, les Chauvière. En 1836, Jacques-Edouard Chauvière et sa femme Louise lancent un commerce de jouets qu'ils baptisent "Au Nain Bleu", en référence au fameux jeu du Nain-Jaune, jeu de cartes et de hasard très en vogue au XIXe siècle, et à la couleur bleue de la façade de la première boutique. D'abord implanté au 27 boulevard des Capucines, Au Nain Bleu s'impose rapidement comme une référence dans le monde du jouet. En 1853, le baron Haussmann et Napoléon III changent sa destinée en décidant de construire un nouvel opéra à proximité de l'enseigne; le quartier devenant ainsi l'un des plus huppés de la capitale.

"Au Nain Bleu" séduit une clientèle royale et princière attirée par le dynamisme du Second Empire. L'enseigne joue désormais dans la cour des grands et propose ce qui se fait de mieux dans l'industrie du jouet français qui devient la meilleure du monde.

b5360a60910754d27455da59da2e72b3

Au début du XXème siècle, le magasin déménage au rez-de-chaussée d’un grand immeuble au coin de la rue Saint Honoré et de la rue Richepanse (aujourd’hui appelée la rue du Chevalier Saint George). Malgré les périodes troublées de guerres, l’entreprise reste familiale, s’adapte et continue de produire des produits haut de gamme. Implantée désormais au 16 rue de Vézelay, "Au Nain Bleu" reste une entreprise dans laquelle on trouve les jouets les plus beaux et les plus luxueux, les plus jolis jeux de salon et les jeux de jardin les plus recherchés. (1)

Michael Jackson a fait partie de la célèbre et riche clientèle du magasin. Il s’est rendu à deux reprises dans ce temple du jouet : en juin 1988, lors de son passage dans la capitale avec le Bad Tour et en septembre 1994, avec sa jeune épouse, Lisa Marie Presley. Thierry Labey, à l’époque propriétaire de la boutique, a eu l’honneur de recevoir Michael lors de ses deux visites. Il raconte à Gonzague Saint Bris ces expériences dans son ouvrage Au Paradis avec Michael Jackson :

"C’était en 1993 [il s’agit en fait de 1988], lors de son grand concert donné par la Mairie de Paris, que Michael Jackson a eu l’occasion de faire ici sa première visite au 408 rue Saint-Honoré, entre la rue Saint-Florentin et l’église polonaise. Tout le quartier était en émoi et les rumeurs allaient bon train, certaines boutiques s’attendaient à une visite impromptue tout en se demandant si Michael n’allait pas leur demander de fermer le magasin pour ne pas être dérangé. Il résidait alors à l’hôtel Crillon, place de la Concorde, lorsque le bruit a couru qu’il voulait venir au Nain Bleu. Je m’attendais à ce que nous soyons prévenus par le "clefs d’or" du palace, comme cela se faisait en général quand une grande personnalité était de passage et désirait découvrir notre univers. (….)

11  paris88_1

Je me souviens très bien de cette première visite de Michael Jackson. On a vu s’arrêter à l’angle de la rue deux petits cars, celui des gardes du corps et celui du chanteur. Il était dix-huit heures vingt cinq exactement et l’on fermait cinq minutes après. Comme me l’a dit notre vendeuse Gisèle : "C’est une aubaine, notre illustre visiteur va bénéficier du privilège d’une visite privée." Très simple, gentil, bien élevé, pas un instant arrogant, Michael Jackson parcourait tous les rayons avec une extrême attention et semblait plus spécialement attiré par les peluches. C’est d’ailleurs l’une d’entre elles, très belle panthère noire assise de un mètre cinquante de haut, qu’il choisit pour lui et qui lui fut offerte par la Mairie de Paris. Au premier étage, son attention a été captée par deux univers très différents, prouvant l’extrême richesse et variété de ses sujets d’intérêt dans la composition de son cabinet de curiosités, l’un futuriste, les voitures radio télécommandées, l’autre traditionnel, les voiliers bretons. Ce soir-là, comme je rentrais chez moi à pied, ainsi que j’ai coutume de le faire en traversant le jardin des Tuileries, je fus frappé en passant place de la Concorde par la foule massée derrière les barrières, face à l’hôtel Crillon. Parfois s’élevait une clameur dans le soir, c’était quand Michael Jackson, amoureux de Paris, apparaissait sur son balcon pour saluer ses fans." (2)

juin 1988b  nain bleu2

Michael à la sortie du Nain Bleu en 1988

Les magazines de l’époque, qui n’ont pas manqué de consacrer des articles à cette première venue en solo du King of Pop à Paris, indiquent que Michael aurait acheté des jouets électroniques pour une fête en faveur de jeunes enfants prévue le lendemain de son passage dans la boutique (voir ici)

"La seconde visite de Michael Jackson fut des plus charmantes, il était venu cette fois avec sa femme en visite privée et est resté trois à quatre heures. Ils étaient agréables à regarder tous les deux, harmonieux et naturels, un vrai couple, un jeune ménage très aimable et spontané. A l’époque, j’avais créé des coffres à jouets qui représentaient des clowns, des ours et des chiens et un cuisinier avec toque, cette dernière pièce les avait particulièrement amusés et ils en avaient fait l’acquisition." (2)

7515522201  France Michael Jackson Lisa Marie 1994 September 5 Shopping In Paris

Aujourd’hui le Nain Bleu n’existe plus au 408 rue Saint Honoré. Il a été remplacé par une boutique Max Mara, une maison italienne de prêt à porter spécialisée dans le cuir et la fourrure. 

nain bleu1  nain bleu

Ce jour là, le 5 septembre 1994, Michael et Lisa Marie ne s’arrêtent pas seulement au Nain Bleu mais parcourent une partie de la rue du Faubourg Saint Honoré, qui prolonge la rue Saint Honoré, pour faire du shopping. Cette longue rue du 8ème arrondissement de Paris est l’une des plus luxueuses de la capitale. De nombreuses ambassades y ont leur résidence, ainsi que des boutiques de luxe et de haute-couture, des galeries d'art prestigieuses et sans oublier bien sûr le Palais de l’Elysée, résidence officielle du Président de la République.

Michael et Lisa Marie se rendent notamment dans le magasin Gianni Versace, au 62 rue du Faubourg Saint Honoré. Plusieurs photos du couple sous les flashes des paparazzi existent, attribuées à tort à leur visite au château de Versailles, plus tard ce même jour. Aujourd’hui, une galerie de peintures, Opera Gallery, se tient à la place de la boutique Versace.

89463313  62 faubourg st honoré

michael-and-lisa-marie-presley-visit-the-chateau-de-versailles-in-france(78)-m-1  

versace-store-16  versace opera gallery

Le magasin Versace en 1994 et l'Opera Gallery en 2017

michael-and-lisa-marie-presley-visit-the-chateau-de-versailles-in-france(78)-m-6 62 faubourg st honoréb

Michael et Lisa Marie, face à l'hotel Pontalba, la résidence de l'ambassadeur américain, sortant du magasin Versace

Le couple est également aperçu devant l’Elysée, se dirigeant vers une boutique au niveau du 82 rue du Faubourg Saint Honoré, probablement un magasin de la griffe Maxim’s, par Pierre Cardin.

1989654602  élysée

gallery_7_593_30281

élysée 1  élysée2

La marque Pierre Cardin est toujours présente à la même adresse aujourd’hui mais sous la forme d’une boutique, Présent Passé Futur, qui propose des produits (bijoux, meubles, …) tels que les aime Cardin : futuristes, avant-gardistes, extravagants et aux couleurs vives.

cardin

Enfin, le couple star va faire des achats dans la librairie britannique W H Smith, au 248 rue de Rivoli, à quelques centaines de mètres de la place de la Concorde. Fondée en 1903, la boutique parisienne, occupée par les nazis pendant la Seconde Guerre Mondiale, est toujours bien présente au cœur du premier arrondissement de la capitale.

Michael Jackson Lisa Marie 1994 September 5 Shopping In Paris France Michael Jackson Lisa Marie September 5 Shopping In Paris 1994

michael-and-lisa-marie-presley-visit-the-chateau-de-versailles-in-france(78)-m-7

whsmith  whsmith1

Rien de plus simple alors de faire du shopping #onmjfootsteps !

(1) http://boutique.aunainbleu.com/content/12-notre-histoire/ (2) Au Paradis avec Michael Jackson, Gonzague Saint Bris. Merci à Sabe du site MJJDreamers pour certaines photos.