Au milieu des années 80, à San Francisco, Ron Newt Sr, un proxénète sorti de prison, décide de créer un groupe avec ses trois fils, les jumeaux Ron Jr et Robert (Bob) et le jeune Johnny, âgé de 10 ans. Il souhaite faire d’eux les nouveaux Jackson 5. Il réussit à se rapprocher de Joe Jackson, le père de Michael Jackson, qui l’aide à manager le trio appelé The Newtrons.

Sans titre 4

En juillet 1987, Michael se rend à un des shows que le groupe donne au Roxy Theater, à West Hollywood, Los Angeles et aime ce qu’ils font. Le lendemain, Joe Jackson appelle Ron Newt et lui dit que Michael souhaite les inviter à Hayvenhurst pour la journée afin de rencontrer ses fils. Janet, La Toya , Jackie, Katherine et Joe sont aussi présents ce jour-là.

mjfambubbles

Michael et Jackie entourés des enfants Newt à Encino. Devant Michael et tenant Bubbles, les Newtrons

Ron Newt raconte dans une interview la joie dans le regard de ses enfants lorsqu’ils ont réalisé qu’ils allaient rencontrer le King of Pop, l’accueil chaleureux de Michael et la rencontre étonnante avec ses animaux : son serpent, le lama et Bubbles le chimpanzé qui a mordu le jeune Johnny et que Michael a sévèrement disputé.

Sans titre 1  Sans titre 3

Michael passe un certain temps à jouer avec les enfants qui profitent de la propriété et visitent la maison. Il discute avec Ron de son passé et de la carrière qu’il souhaite pour ses enfants, lui donnant les conseils qu’il a lui-même appliqué, à savoir travailler et encore et encore pour progresser

Le parcours des Newtrons peut paraître semblable à celui des Jackson 5. Michael a cependant expliqué à Newt que la différence était que ses frères et lui ne voulaient pas répéter pendant des heures, mais que les enfants Newt, eux, en avaient vraiment envie.

Dans son livre All That Glitters Is Not Gold: The Music, The Magic, The Madness (1), paru en 2014, Ron Newt raconte également que Michael lui a demandé l’autorisation de l’appeler Dad (papa), comme le faisaient ses enfants, car il n’avait jamais pu appeler son père ainsi. C’est pourquoi il possède une photo dédicacée de Michael où est inscrit "To Dad, Ron Newt and The Newtrons".

signature1  signature2

"Il m’a laissé essayer son gant et la veste qu’il porte dans la vidéo Thriller", écrit Newt. "Nous avons pris des photos ensemble devant le portrait de la célèbre Monna Lisa, dans les escaliers qui mènent à sa chambre. Lorsqu’il a retiré son fedora noir et qu’il me l’a donné et que j’ai chaussé une de ses paires de chaussures, j’étais au septième ciel" (1), écrit Newt.

roncover

CL3sfSSXAAAa5U1

Les photos ci-dessous de Michael et de la famille Newt datent de ce jour-là.

CL3sfSGWEAA7vST 

Ron Newt Sr, sa femme et ses enfants dans la Memory Room à Hayvenhurst

newt with joe bedroom encino  newtrons encino

Newt et Joe dans la chambre à Encino                                           The Newtrons dans la salle des trophées d'Hayvenhurst

Sans titre 2  Sans titre 5

Les enfants passeront ensuite plusieurs séjours dont des vacances d’été chez les Jackson et The Newtrons auraient enregistré une version de I Want You Back des Jackson 5 dans le studio d’Hayvenhurst.

Le titre sort en 1990 sur le premier album éponyme des Newtrons, produit par Jackie Jackson, qui lance la carrière du groupe. Deux singles en seront extraits mais seul My Heart Beats For You, atteint la 46ème place dans Le Billboard Hot Black Single Chart. L’album lui même n’entrera pas dans les charts.

b923c060ada03af4e37cb110_L  R-3633344-1347409849-5906

Dans le livret de l’album, des remerciements sont adressés à la famille Jackson : "Merci à la famille de Joe Jackson et à Michael Jackson. Un merci tout particulier à Katherine Jackson de nous avoir accueillis chez elle pour nos vacances d’été. Merci Jackie Jackson pour croire en les enfants et pour avoir permis le ré-enregistrement de I Want You Back sur l’album The Newtrons. The Jackson Five (merci pour l’inspiration …. La saga continue). A Berry Gordy et Jerhyl Busby : merci d’avoir permis aux artistes noirs de réussir dans ce milieu."

newtrons-self-7b

En 1991, âgé de 16 ans, Ron Jr, un des jumeaux, est abattu à San Bernardino, en Californie, alors qu’il participait à une tentative de braquage d’un supermarché.

En 1993, au cœur des accusations dont Michael Jackson fait l’objet, avec l’affaire Chandler, le journal The National Enquirer, en quête de scoop, propose au père des Newtrons, Ron Newt Sr, de lui offrir 200 000 dollars s’il déclare que Michael a eu une attitude inappropriée envers ses enfants durant leur séjour à Encino. Si le passé de Newt lui fait dans un premier temps considérer l’offre du journal, il refuse finalement de signer le contrat proposé et inscrit "No good sucker" (je vous laisse traduire !!!) à l’endroit où il doit apposer sa signature, indiquant que Michael n’a jamais rien fait de mal à ses enfants. Newter explique dans une interview à VladTV.com (ci-dessus) qu’il aurait pu tuer Michael s’il avait pensé que le chanteur avait fait quelque chose à ses enfants. "Je suis un gangster, que croyez-vous que j’aurais pu faire? Mais j’adore Michael et je sais qu’il ne faisait pas cela. Il n’avait donc rien à craindre de moi."

Bob Newt a déclaré également quelques années après cette affaire : "Michael a passé du temps avec mon frère et moi (Ron Jr) durant les deux semaines passées à Hayvenhurst mais il n’a jamais essayé de faire quoi que ce soit !"

Recomposé, le groupe sort un autre album en 1996, A Long Time Coming qui n’aura que peu de succès.

newtrons-1

Aujourd’hui, Bob et Johnny Newt continuent de se consacrer à la musique. Johnny fait une carrière solo sous le nom de J. Valentine et Bob sous le nom de Robert Napoleon

Sources : (1)  All That Glitters Is Not Gold: The Music, The Magic, The Madness/ Bigger then Big Documentary by Ron Newt (à partir de 1:05:25) / rhythmofthetide.com