Quelques jours avant de quitter le Japon, où son Bad Tour a démarré avec succès, et alors que tous ses concerts dans le pays sont terminés, Michael Jackson demande à visiter une "usine automobile utilisant un robot". Le 15 octobre 1987, vers 14h30, accompagné de trois personnes de l’UNESCO, il se rend donc dans l’usine Nissan Motor d’Oppama, à quelques kilomètres de Yokosuka, dans la préfecture de Kanagawa (Baie de Tokyo), située à environ une heure au sud de Tokyo.

kanagawa-nissan-oppama-plant-tour-yokosuka-95427

Pendant environ 40 minutes, le chanteur visite la plus ancienne des trois usines que le constructeur automobile possède au Japon, choisie également car c’est l’une de plus automatisée, et observe le robot de montage de la carrosserie arrivant du plafond, en écoutant les instructions d’un des directeurs. "C’est comme des montagnes russes", s’exclame la star.

Environ une cinquantaine de personnes de l’usine sont là pour accueillir Michael, avec les applaudissements, mais une campagne de récolte de fonds auprès des 7000 employés a permis de remettre 200 000 yens (environ 1500 euros) à l’UNESCO, en faveur de l’éradication de l’analphabétisme. Michael a également fait un don pour coopérer à cette action.

L’usine offre à Michael un cadeau, une Bluebird SSS Attesa blanche, la berline de Nissan la plus reconnue internationalement et connue pour sa fiabilité et sa durabilité. A l’occasion de la cérémonie, une énorme clé en or lui est remise.

nissan05

871015_Nissan-Oppama_02_b

nissan07

Gêné, Michael avoue qu’il ne conduit pas bien, mais trouvant la voiture "belle", prend cependant la pose derrière le volant….

nissan04

.. et y laisse son autographe "Love, Michael Jackson", sur le capot.

nissan03

nissan02

Il quitte l’usine vers 15h30 en exprimant le désir d’obtenir un livre sur l’histoire de la marque Nissan.

Sources: legend-of-mwfc.la.coocan.jp/zare.blog.shinobi.jp