Lucy Lester, l’une des filles de l’acteur britannique Mark Lester, s’est confiée au site gloucestershirelive.co.uk au sujet de Michael Jackson. Aujourd’hui âgée de 27 ans, la jeune femme a très bien connu le chanteur durant son adolescence. Le Roi de la Pop était un très bon ami de son père et Lucy et ses frères et sœurs (Harriet, Olivia et Felix) étaient si proches des enfants de Michael Jackson qu’ils se considéraient comme des cousins.

Mark Lester, ex-enfant star et notamment connu pour son rôle dans la comédie musicale Oliver de 1968, a aujourd’hui pris sa retraite du showbiz et travaille comme ostéopathe. Il est apparu récemment à la télévision pour défendre la star suite aux allégations soulevées dans le documentaire Leaving Neverland. Lucy Lester a donc accepté de s’exprimer, pour la première fois depuis la disparition de Michael Jackson, au sujet de l’homme le plus célèbre de la planète qui était aussi son parrain.

0_SWNS_JACKO_GODDAUGHTER_02

Lisa, la femme de Mark Lester et ses filles, Harriet et Lucy (à droite), en mars 2009

(Note : il s’agit d’une traduction de l’article en ligne. Merci de ne pas tenir compte de certaines phrases désobligeantes sur la personnalité de Michael, typique des médias)

"Papa a rencontré Michael quand il avait 18 ans, bien avant ma naissance, donc ça a toujours été plutôt normal pour moi. Ce n’est que maintenant, en regardant en arrière, que cela semble assez surréaliste, comme si vous décriviez la vie de quelqu'un d’autre, pas la vôtre. Mais c'était juste normal à l'époque."

La première rencontre avec Michael Jackson et ses enfants

Lucy ne rencontre la star qu’à l’âge de 12 ans. Ses sœurs, qui vivent maintenant à Oxford et à Londres, avaient l’habitude de se rendre au ranch de Neverland en Californie, mais les séjours n’ont jamais collé avec les vacances scolaires de Lucy et elle devait se contenter d’écouter des histoires comme celle où elles étaient dans un train et une girafe a passé sa tête à travers la fenêtre.

michael-jackson-shopping-spree-in-the-venetian-hotel-in-las-vegas(306)-m-14

Michael avec Harriet, Olivia er Felix Lester en 2003 à Las Vegas

La première fois que Lucy rencontre personnellement Michael Jackson, c’est quand il a fait venir son père et les quatre enfants au Four Seasons Hotel de Las Vegas afin de consolider les liens entre les deux familles en devenant leur parrain et en faisant de Mark le parrain de ses trois enfants.

"Nous nous sommes rendus à la cérémonie de nommage, mais ce dont je me souviens le plus, c'est que c'était Halloween, un truc énorme en Amérique, et que nous sommes allés chercher des bonbons avec Michael et les enfants. Je me souviens des enfants qui passaient avec leurs parents et qui disaient: ‘Regardez, c'est Michael Jackson’, puis quelqu'un d'autre répondait: ‘Ne soyez pas ridicule, c'est quelqu'un déguisé comme lui pour Halloween’. C'était tellement drôle parce que personne ne croyait que c'était lui."

C'est pendant ce voyage que Michael a essayé de lui apprendre à faire sa célèbre danse du moonwalk, mais, malgré les meilleurs cours au monde, Lucy ne maîtrise toujours pas le geste iconique de Michael Jackson, car elle ne sait pas danser.

Noël avec les Jackson

Après cela, les familles se retrouvaient chaque fois que Michael Jackson venait en Angleterre et les Lester ont noué des liens étroits avec ses enfants, Prince, Paris et Blanket. A tel point qu'en 2005, Michael Jackson a loué un palais au sultan du Bahreïn et a fait venir les Lester à l'hôtel Ritz, situé à proximité, afin qu'ils puissent tous passer Noël ensemble.

"Je me souviens de la voiture qui est venu nous chercher et nous a emmenés là-bas, ce n’était qu’à 10 minutes environ, le trajet jusqu’à la maison devait durer un peu plus d’un kilomètre mais il y avait toutes ces roseraies et ces jeux d’eau. C'était incroyable. Quand nous sommes entrés à l'intérieur, c'était impressionnant. Les plafonds faisaient plus de 15 mètres de haut et le sapin de Noël avait atteint le sommet. C'était énorme. Je n'ai jamais vu un arbre aussi gros et, la veille de Noël, un camion Toys'R Us rempli de cadeaux est arrivé. C'était comme dans un film et ça semblait tellement magique à l'époque."

Jackson a engagé deux violonistes pour le dîner de Noël, puis les Lester ont ouvert les nombreux cadeaux offert par la star, notamment des ordinateurs portables, des lecteurs MP3, un parfum de luxe et du maquillage Chanel.

article-2319650-19A0E12F000005DC-156_634x475

"Quand nous sommes rentrés, à la fin des vacances, il y avait tellement de choses que mon père et moi avons dû nous rendre dans le hall pour acheter des sacs de voyage. C'était fou. Nous n’avons pas pu tout reprendre et nous avons du faire expédier la moitié des cadeaux à Cheltenham. Je me souviens de mon père regardant un grand château gonflable en disant 'ça ne rentrera jamais dans notre jardin de Cheltenham'."

Comment était Michael Jackson?

Durant ses dernières années, Michael Jackson est fréquemment venu en Grande-Bretagne et chaque fois il demandait au Lester de lui rendre visite afin que les enfants jouent avec Prince, Paris et Blanket.

La plupart du temps, il séjournait à l'hôtel Dorchester à Londres et les enfants Lester devaient souvent négocier avec les fans qui hurlaient et qui se réunissaient sous la fenêtre de sa suite dans l'espoir de l’apercevoir.

Toujours en train de plaisanter, Michael Jackson a, une fois, demandé à Lucy d’ouvrir les rideaux et a ri quand elle a sauté en arrière après avoir été confrontée à une armée de fans hystériques qui pensaient que c’était la star qui apparaissait.

Appeler ses enfants par leur surnom tels que Blanket ne lui semblait pas étrange et elle ne se souvient pas s'être sentie perturbée le physique du chanteur et ses années de chirurgie plastique. "Je l’ai toujours connu ainsi. Dans la vraie vie, ce n’est pas aussi dramatique que le montrent les journaux."

Passer du temps avec les Jackson à Londres

Qu’y- a-t-il de commun entre quatre enfants de Cheltenham et trois enfants nés de mères porteuses et dont le père, milliardaire et superstar mondiale, était connu pour son comportement excentrique?

"Evidemment quand nous sortions, il y avait la sécurité et des hordes de personnes qui prenaient des photos, mais dès que nous étions à l'intérieur, nous n’étions plus que deux familles normales. Mon père et Michael discutaient et on jouait avec les enfants. Nous commandions des pizzas, des frites et des glaces au service en chambre et restions assis à discuter et à regarder la télévision et des films. Nous avons grandi ensemble et avons passé tellement de temps ensemble que nous nous considérions comme des cousins."

"Il y a eu une fois où on s’ennuyait vraiment et Michael a négocié avec la sécurité pour nous emmener, Prince, Paris et moi au cinéma. Personne ne savait à quoi ressemblaient les enfants de Michael parce qu'ils portaient généralement des masques lorsqu'ils sortaient, mais c'est la seule fois où Michael a dit qu'ils n'en avaient pas besoin et nous sommes allés voir Bolt (Volt) en 3D."

Mais même si c’était pour eux un goût rare de la normalité, Lucy explique que les enfants Jackson ne semblaient pas penser que leur mode de vie était pesant et hors de l’ordinaire. Naturellement, les trois filles se sont plus rapprochées de Paris, qui avait quelques années de moins que Lucy.

"Ils n'ont jamais rien dit et je n'ai jamais demandé. Je pense qu'ils l'acceptaient juste. Ils étaient gentils, des enfants vraiment polis et pas gâtés du tout. Ils étaient très proches et je ne les ai jamais vus se disputer ou faire des crises de colère. C’était le genre d’enfants que vous choisiriez comme amis. Blanket était un bébé lorsque nous nous sommes rencontrés. Paris était très calme et vraiment très gentille."

"Je me souviens que nous lui avions acheté ce pendentif avec une sandale bleue pour son anniversaire ou peut-être un cadeau de Noël tardif. Elle l'a adoré et a voulu que nous le lui mettions. Elle a dit que c'était le plus beau cadeau qu'elle avait jamais eu, ce qui était vraiment adorable, car elle aurait probablement pu avoir tout ce qu'elle voulait."

Amis dans le Gloucestershire

Quand les Lester ont été de retour à Cheltenham, la rumeur a couru qu'un homme de la région était l'un des meilleurs amis de Michael Jackson.

"Je n'ai jamais parlé aux gens, mais c'était de notoriété publique", explique Lucy, qui fréquentait l'école St Edward à Cheltenham. "Beaucoup de gens ne croyaient pas que c'était vrai, ce qui ne m'a pas dérangé car je n'avais rien à prouver. Mes amis qui le savaient me disaient des choses comme:’ la prochaine fois, peux-tu lui demander une photo dédicacée car ma mère l’adore’."

Michael Jackson en visite secrète à Cheltenham

En 2007, Jackson a occupé l'intégralité du dernier étage du célèbre hôtel Cliveden House dans le Buckinghamshire pendant cinq semaines, alors qu'il négociait le catalogue des disques des Beatles avec Sony et il a invité la famille Lester à assister à la fête d'anniversaire de Prince. Les filles ont toutes été autorisées à emmener un ami à la fête.

Comme d'habitude à la fin de leur séjour, Mark Lester a poliment déclaré: ‘A toi de venir nous voir à Cheltenham’ et il a été choqué lorsque Michael Jackson a accepté l'offre et a immédiatement commencé à entasser sa famille dans une voiture de sécurité pour suivre les Lester sur l’autoroute M5.

"Ils sont sortis d’une voiture de sécurité et se sont rués dans la maison. Nous avons fermé les stores mais les gens ont commencé à se rassembler presque immédiatement à l'extérieur. Les gens savaient qui était mon père et quand une voiture aux vitres de sécurité teintées s’est garée dans la rue, ils ont voulu savoir s'il s'agissait de lui."

"Papa a demandé ce l’on voulait manger et Michael a dit qu'il aimerait essayer le fish and chips. Quelqu'un est allé en chercher et nous nous sommes tous assis autour de la table en mangeant du poisson, des frites et des petits pois. Michael a dit qu'il adorait."

Concernant les comportements bizarres

Pouvoir dire à ses amis que Michael Jackson était là pour prendre le thé n'était pas toujours facile, car de plus en plus d'allégations portaient sur la vie privée de Michael Jackson.

"Je me souviens que j’étais à l'école au moment de son procès. Je ne devais pas y être depuis très longtemps et j'attendais que mes parents viennent me chercher lorsque deux filles ont commencé à parler assez fort du procès et à dire des choses qui n'étaient pas vraies. Elles ne devaient pas savoir qu'il était un ami de la famille mais je n’ai rien pu dire. Quand j'entends des gens qui ne l'ont jamais rencontré être négatifs à son sujet, c'est vraiment très difficile de ne rien dire. J’ai envie de leur crier ‘croyez-moi, je connais la vérité’, mais ce n'est pas la peine."

Lucy sait comment il était et elle se souviendra du papa "adorable" qui faisait des choses ordinaires comme manger du popcorn devant un film ou qui lui offrait un morceau de chewing-gum Hubba Bubba quand ils étaient dans sa voiture. Ou du blagueur invétéré qui lâchait des bombes à eau de son balcon avec son père et d’un homme généreux qui les a emmené une fois faire les magasins dans les centres commerciaux et leur a dit qu'ils pouvaient avoir tout ce qu'ils voulaient.

 "C’était une grande personnalité mais les gens sont différents dans les coulisses".

"Dès qu'il nous voyait, il nous faisait un gros câlin et commençait à parler de choses normales comme comment ça se passait à l'école? Il était très simple et il ne faisait que parler de la famille et de la vie quotidienne. C'est étrange parce que les médias le font passer  pour quelqu’un de farfelu et excentrique, mais pour moi, il n'était qu'un ami de la famille. Un ami de mon père."

Vivre sous les projecteurs

Rendre visiter à Michael Jackson lui a également appris la réalité de la célébrité, quand ils devaient se faufiler par des portes arrière et faire du shopping derrière les volets fermés dans des magasins vides pour éviter la foule.

Les fans avaient l'habitude de lui mettre entre les mains des petits mots et des cadeaux pour Michael Jackson chaque fois qu'ils arrivaient ou quittaient l’hôtel Dorchester. Il était ravi de les avoir. "Il avait l'habitude de dire que ses fans savaient où il serait avant lui. Une fois, nous sommes allés voir Billy Elliott et nous avons dû traverser ce qui semblait être des milliers de fans en délire. C'était assez effrayant mais Michael rigolait. Il a abaissé la vitre et a crié à quelqu'un: 'J'adore ta bannière, donne-la moi.' Les fans ont trouvé ça génial et nous avons dû l'aider à tirer les banderoles dans la voiture. C'était tellement drôle à voir. Je suppose qu'il était assez enfantin parce qu'il se prenait tellement au jeu."

storm_7435_op_michaeljacksondorchester 2005

Devant le Dorchester Hotel, le 8 octobre 2005

La dernière fois que Lucy a parlé à Michael

Le 5 mars 2009, Michael Jackson, qui faisait alors face à des problèmes financiers et qui n'avait ni fait de tournée ni accordé d'interview depuis des années,  annonce This Is It, une résidence de dix concerts à l'O2 Arena de Londres.

Lucy explique qu'il était tellement inquiet à l'idée d'annoncer son retour qu'il a demandé à son père d'assister au lancement très médiatisé des concerts, qui se sont vendus si rapidement que 40 dates supplémentaires ont été ajoutées.

Ils se sont vus pour la dernière fois en avril 2009 Michael a offert à ses filleules des ordinateurs Mac et des bons cadeaux comme cadeaux de Noël tardifs avant de s'envoler pour l'Amérique.

"La dernière fois que je lui ai parlé, c'était trois jours avant son décès. Il était souvent en répétition et beaucoup au téléphone avec mon père. Une fois, j’étais près de mon père pendant qu’il était au téléphone avec lui et il a demandé à me parler pour me dire bonjour. Il m’a demandé si tout se passait bien, si j’allais bien. Je lui ai dit que je ne savais pas quoi faire pour mon 18e anniversaire et il a dit qu'il réserverait des places au premier rang pour moi et quelques amis lors d'un des concerts et que nous pourrions aller le voir en coulisses ensuite. Il avait prévu de louer une maison d’hôtes quelque part à une demi-heure du stade afin que notre famille puisse rester là-bas."

La mort de Michael Jackson

Quelques jours plus tard, une amie lui a demandé d'allumer la télévision et elle a vu les reportages contradictoires et confus en provenance des Etats-Unis affirmant que Michael Jackson avait été transporté à l'hôpital. Alors que son père essayait désespérément  de savoir ce qui se passait au téléphone, elle a passé le reste de la nuit chez elle, devant la télévision, a changer de chaînes en espérant entendre qu’il s’agissait d’une grosse erreur. "J'ai attendu jusqu'à 7 heures du matin pour que tout le monde soit prêt pour aller chez mon père. J'avais passé toute la nuit debout et j'étais comme un zombie. Quand je suis arrivée au coin de sa rue, il y avait des équipes de télévision qui fourmillaient devant la maison de mon père. Je voulais juste entrer et parler à mon père, mais ils me posaient toutes sortes de questions. Mes frères et sœurs ne l'ont découvert que ce matin-là et étaient complètement sous le choc."

Lucy a eu du mal à accepter la mort de son parrain, elle a longtemps perdu longtemps le goût de manger et a espéré entendre que c'était une erreur ou un canular.

"Il est décédé le 25 juin et j’ai fêté mes 18 ans le 15 juillet. Je suis sorti avec des amis et, évidemment, beaucoup de clubs jouaient sa musique en hommage. Une de ses chansons est passée, je crois que c'était You are not Alone, et j'ai complètement craqué dans le club. Je n'avais pas pleuré jusque-là mais j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps. Je ne sais pas si c’est parce que je réalisais enfin et que la musique m'a fait comprendre que je ne le reverrais jamais, mais j'ai me suis effondrée. "

"Ils me manquent et j'espère vraiment reprendre contact avec Paris"

Bien que des chansons comme BAD la remplissent de souvenirs doux-amers, une des choses les plus difficiles à accepter est d’avoir perdu le contact avec Prince, Paris et Blanket, qui ont été emmenés par la famille Jackson peu après la mort de la star.

"C'était difficile. Je voulais parler aux enfants, je voulais savoir s'ils allaient bien ou s'ils avaient besoin de quoi que ce soit, mais Michael parti, nous n'avions aucun moyen d'entrer en contact. Voir quelqu'un que vous considérez comme l'un de vos cousins ​​grandir dans les médias est une chose difficile. Quelques mois plus tard, Paris a tenté de se suicider. J'arrivais dans une station-service et j’ai allumé la radio. Quand j’ai entendu ça, j'ai appelé mon père. Je ne pouvais rien faire, je me sentais impuissante. Si ça avait été une amie normale, j’aurais pu prendre le téléphone ou aller la voir pour lui parler. Ne rien pouvoir faire était tellement frustrant. Tout ce que je voulais, c'était lui faire un câlin et lui dire que tout allait bien se passer, et ça a été une période vraiment très difficile."

Après la mort de Michael, les gens ont essayé de contacter les Lester par le biais de médias sociaux en prétendant être Paris. Ils ont donc changé de profil et créé une série de questions que seule elle savait répondre. Malheureusement, aucun d'entre eux ne s'est avéré être la vraie Paris.

Lucy a envoyé un message à ce qu’elle considérait être  la vraie page Instagram de Paris Jackson. Bien qu’il n’ait pas été lu, elle espère que Paris se souviendra du temps où elles étaient assez proches pour échanger des bracelets d’amitié et regarder des films ensemble.

 "J’ai maintenant un enfant et c'est vraiment triste de ne pas pouvoir lui parler d'une chose aussi importante de ma vie. Paris était quelqu’un pour qui la famille avait de l’importance, elle adorait ses frères, alors je sais qu’elle aurait adoré rencontrer mon fils Jake."

"Ce serait bien de se retrouver comme le font de vieux amis, mais ce n’est pas si facile. Vous ne pouvez pas simplement leur envoyer un message sur Facebook et leur demander s'ils veulent prendre un café comme vous le feriez avec vos autres amis. C'est compréhensible que la famille veuille les protéger et, elle a évidemment sa propre vie maintenant, mais j'espère qu'un jour, elle me contactera et que nous pourrons rattraper notre retard."

Paris est-elle l'enfant de son père?

Après la mort de Michael Jackson, il s'est avéré  que le père de Lucy était l'un des nombreux donneurs de sperme que Michael a utilisé pour avoir des enfants avec l'infirmière Debbie Rowe.

Des spéculations ont conduit les médias à dire que Paris est en réalité la soeur de Lucy. Mark Lester a toujours dit qu'il incombait à Paris de faire un test de paternité si elle voulait savoir qui était son père. "On n'en a jamais parlé avant que cela ne soit rendu public. Pour moi et ma famille, en ce qui nous concerne, Michael sera toujours son père et c'est tout."

A propos des accusations

Comme le reste de sa famille, Lucy défend Michael Jackson contre les accusation d'abus sexuels sur enfants formulées par Wade Robson, 36 ans, et James Safechuck, 40 ans, dans le documentaire Leaving Neverland.

Bien qu'elle ne l'ait  pas regardé, elle conteste certaines des preuves présentées, affirmant que c'est injuste parce que Michael n'est plus là pour se défendre.

"Je peux vous assurer que je n'ai jamais rien vu qui puisse suggérer une telle chose. Je n'ai jamais vu ou entendu quelque chose qui me mettait mal à l'aise. Je ne crois pas qu'il l'ait fait et il y a d'autres facteurs à prendre en compte, tel que le gain monétaire des personnes qui l'ont accusé. Avoir à entendre des gens parler de lui alors qu’ils ne le connaissent pas est probablement la chose la plus difficile de toutes. Je peux parler par expérience personnelle et tout ce que je peux dire, c'est que je n'ai jamais pensé qu'il y avait quelque chose d’inconvenant. Michael était un père de famille adorable. Je ne veux pas discuter de ça. C’est inutile. Mais rien ne me fait penser que cela pourrait être vrai. La personne décrite dans les journaux qui aurait commis ces actes est  si éloignée du Michael que je connaissais. Tout ce que je peux dire, c'est que j'ai passé beaucoup d'heures avec lui et que je n'ai jamais rien vu qui puisse suggérer une telle chose."

Source: gloucestershirelive.co.uk (traduction: onmjfootsteps.com)

MICHAEL-JACKSON-MARK-LESTER-1608750

Mark Lester et ses filles Olivia et Harriet en vacances avec Michael