Dans un précédent article,  un passage des Jackson dans un club de Sheffield au nord de l’Angleterre, le 13 février 1979.

La veille, le groupe donne un autre concert dans une ville au sud de Leeds, Wakefield. Une date qui, semble-t-il, a été ajoutée au dernier moment. Et un passage qui n’est probablement pas le premier d’après les souvenirs de certains locaux.

image (1)  Image5

C’est au cours de leur Destiny Tour que les frères Jackson se produisent dans plusieurs clubs anglais. Peu de photos ou de témoignages existent de ces moments. Certains chanceux se souviennent tout de même de ce passage.

Loin des concerts de folie que les Jackson remplissent aux Etats-Unis, l’Angleterre du samedi soir vit au rythme des spectacles que les stars leur offrent dans les clubs locaux. Le Wakefield Theater Club est à son apogée au cours de la fin des années 70 et attire alors des grands noms, mais la venue des Jackson a été un réel évènement. Si les Jackson sont ultra connus dans leur pays, l’Europe ne les a pas encore totalement découvert, à part l’Angleterre, qui depuis le début de leur carrière est le pays qui bénéficie des sorties single particulières.

C’est donc tout naturellement que les grands clubs anglais les accueillent au cours de cette tournée.

Derek Smith travaillait à l'époque pour le Variety Club de Batley, rival acharné du Wakefield dans la ville voisine, et il est venu voir le groupe jouer. "Il [Michael Jackson] était l'une des plus grandes stars du monde, même à l'époque - et je n'ai même pas payé pour entrer. Ils étaient tous les cinq sur scène, interprétant leurs succès. Leurs tenues étaient géniales. Pour moi, Michael Jackson était l'interprète le plus dynamique et le plus brillant et il en montrait déjà les signes à l'époque à Wakefield."

Après avoir évoqué la venue des frères, en juillet 2009, le site wakefieldexpress.co.uk a reçu plusieurs témoignages de personnes ayant assisté à ce moment, ainsi qu’une photo.

"On nous avait demandés de ne pas prendre de photo", raconte Hazel Rylatt, "mais nous étions au troisième rang et on n’a pas résisté. Elle est un peu usée avec le temps mais je suis contente de l’avoir gardée. Je me souviens que Michael essayait de faire monter une fille sur scène avec eux et elle criait ‘non, non’. Je parie qu'elle dirait le contraire maintenant."

image

"Les billets coutaient environ 10 £, cela représentait beaucoup d’argent à l’époque", se souvient June Harrison. "J'ai revu Michael Jackson plusieurs années plus tard à Roundhay Park [le Bad Tour et le Dangerous Tour sont passés par le Roundhay Park de Leeds, en 1988 et 1992], mais ce n'était pas aussi excitant à regarder que ce soir-là à Wakefield."

Mark Redfern, 51 ans, s’est vu offrir un billet pour entrer au Wakefield Theater. "Nous avons passé un très bon moment. Quand il chantait Ben, toutes les filles du premier rang hurlaient et pleuraient. J’étais aux anges quand j’ai vu que le Wakefield Express évoquait ce concert car depuis toutes ces années que je disais que Michael Jackson était venu à Wakefield, personne n’y croyait."

Certains se souviennent aussi du passage du groupe, quelques année plus tôt, alors qu’il n’était encore que les Jackson 5, même s’il n’y a aucune trace de cette performance.

Steve Green faisait partie du groupe de musiciens du club de Wakefield: "Michael était jeune, il avait peut être 14 ou 15 ans," se rappelle-t-il. "Nous avons passé l’après-midi à enregistrer avec le groupe et la soirée à jouer. On se rendait compte à l'époque qu'il avait quelque chose de spécial. Les garçons étaient tous parfaitement élevés et c'était un plaisir de travailler avec eux."

Sandra Hartley se souvient aussi avoir vu le jeune groupe au club. "Je les ai vus jouer au Wakefield Theatre Club, mais je suis presque certaine que c'était au début des années 70. Le concert était un samedi après-midi et je suis sûre que Michael avait entre 10 et 15 ans, il n'avait certainement pas 19 ou 20 ans."

Les Jackson 5 étaient en Europe et en Angleterre en novembre 1972, ce pourrait-il que ces souvenirs datent de cette année-là ?

Le Theater Club n’existe plus aujourd’hui. Devenu le Pussycat Club dans les années 80, il a ensuite été un bowling à partir de 1989 avant d’être détruit en 2014.

Sources: wakefieldexpress.co.uk / themichaeljacksonarchives.com